Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Burkina : Zilma Bacyé démissionne de la NAFA pour « graves dysfonctionnements dans les affaires du parti »

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mercredi 27 janvier 2021 à 15h44min
Burkina : Zilma Bacyé démissionne de la NAFA pour « graves dysfonctionnements dans les affaires du parti »

Zilma François Bacyé , l’ex-député de la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) a remis sa démission au Pr Mamoudou Dicko ( Secrétaire Exécutif National de la NAFA ), le 26 janvier 2021.

Dans la correspondance dont Lefaso.net a obtenu copie, sa démission, selon ses propos, est "due aux graves dysfonctionnements dans la conduite des affaires du parti depuis le dernier Congrès". Voici in extenso le contenu de la correspondance.

" Je voudrais par la présente, rendre ma démission de la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) et par conséquent du Conseil national du parti où j’étais membre, pour compter de la date de signature de la lettre de démission à vous adressée. Ma démission est due aux graves dysfonctionnements dans la conduite des affaires du parti depuis le dernier Congrès. Cette manière actuelle de gérer le parti est contraire à mes principes de travail et à ma vision de faire autrement la politique contenue dans les statuts et règlement intérieur de la NAFA.

Avec cette décision prise dans la douleur, je voudrais demander pardon à toute et tout militant (e) que j’ai dû consciemment ou inconsciemment offusquer.Tout en souhaitant des meilleures perspectives pour le parti, je souhaite à toutes et tous une bonne et heureuse année 2021" a écrit Zilma François Bacyé.

Membre fondateur de la NAFA, Zilma François Bacyé était député de la NAFA de 2015 à 2020 (7e législature). Il a été aussi membre du Conseil national de la NAFA et Ex- Secrétaire Général National de la NAFA.

Lefaso.net


La lettre de démission de Zilma Bacyé

Monsieur le Secrétaire Exécutif,

Je voudrais par la présente, rendre ma démission de la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) et par conséquent du Conseil national du parti où j’étais membre, pour compter de la date de signature de la lettre de démission à vous adressée.

Ma démission est due aux graves dysfonctionnements dans la conduite des affaires du parti depuis le dernier Congrès.

Cette manière actuelle de gérer le parti est contraire à mes principes de travail et à ma vision de faire autrement la politique contenue dans les statuts et règlement intérieur de la NAFA.

Avec cette décision prise dans la douleur, je voudrais demander pardon à toute et tout militant (e) que j’ai dû consciemment ou inconsciemment offusquer.
Tout en souhaitant des meilleures perspectives pour le parti, je souhaite à toutes et tous une bonne et heureuse année 2021.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN
Commune de Loumbila : « Nous avons 31 villages et une quarantaine d’écoles », se félicite le maire
Conseil des frontières : Les membres se concertent à Ouagadougou pour donner un nouveau souffle aux activités
Justice au Burkina : « Construire ensemble l’Etat de droit et avoir une justice équitable », s’engagent les acteurs
Rencontre statutaire avec le Conseil supérieur de la magistrature : Le président du Faso félicite les magistrats pour le travail abattu
Commission de l’Informatique et des Libertés : La présidente reçue par le Premier ministre
Cadre de concertation du CFOP : Eddie Komboïgo invite les partis de l’opposition à se manifester
Nécrologie : Le MPP pleure la mort de Martin Gustave Ouédraogo, directeur du siège national du parti
Burkina : Le président du Faso rencontre le Conseil supérieur de la magistrature
Aziz Dabo, vice-président de la NAFA : « Il faut toujours avoir du respect et de la considération pour ses adversaires »
Politique : L’UNIR/PS déclare son appartenance à la majorité présidentielle
Réconciliation nationale : L’impunité ne sera pas acceptée, rassure Zéphirin Diabré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés