Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les nations sont nées dans le cœur des poètes, elles prospèrent et meurent dans les mains des politiciens.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Joe Biden à la Maison Blanche : Des Burkinabè vivant aux Etats-Unis expriment leurs attentes

Accueil > Diasporas • LEFASO.NET • jeudi 21 janvier 2021 à 23h15min
Joe Biden à la  Maison Blanche : Des Burkinabè vivant aux Etats-Unis expriment leurs attentes

Le monde entier a suivi avec intérêt l’investiture du 46e président des Etats-Unis, Joe Biden. Il arrive à la tête de la première puissance mondiale après 3 tentatives infructueuses. Plus qu’un soulagement, son entrée à la Maison Blanche constitue de l’espoir pour beaucoup de citoyens américains et pour les ressortissants d’autres continents en particulier d’Afrique. Cela, au regard des reformes que l’ancien président Donald Trump avaient entreprises, notamment la loi sur l’immigration.

Le président du Faso, Roch Kaboré, a exprimé "toute sa disponibilité" à œuvrer avec le nouveau président et son administration, au renforcement des relations d’amitié et de coopération entre les États-Unis et le Burkina. D’ores et déjà, des Burkinabè vivant au pays de l’oncle Sam expriment leurs attentes pour ce premier mandat de Joe Biden.

Saydou Djiguemde, étudiant (fin de cycle), Bachelor of Science in Commerce, Small Business Management.

Je qualifierai l’élection de Joe Biden comme une sanction du peuple américain à l’encontre de Donald Trump. Sa gestion chaotique de la Covid-19 a été l’une des raisons qui a contraint les électeurs à lui retirer leur confiance. Sinon que Donald Trump appliquait un programme de campagne ( l’Amérique aux Américains ) qui a conduit à son élection. Mais n’ayant pas su gérer la crise sanitaire, les démocrates, avec Joe Biden en tête, ont su exploiter sa faiblesse pour se faire élire.

Saydou Djiguemde, étudiant ( fin de cycle), Bachelor of Science in Commerce, Small Business Management.

Aussi, l’ère Obama et Obama lui-même ont contribué à l’élection de Joe Biden. Ayant été le Vice-président d’Obama, ils avaient réussi sous leur présidence à relever l’économie du pays qui était à genoux. En un mot, les mérites de l’ère Obama ont été d’un grand apport.

Kamala Harris comme Vice-présidente est une première dans l’histoire des États-Unis d’Amérique. Elle est l’aboutissement voire le parachèvement d’une longue lutte des femmes de par le monde entier pour leur émancipation. Je souhaite qu’elle soit une femme responsable et compétente et non une femme qui occupe un poste de responsabilité.

Tout comme la “team” Obama-Biden qui avait fait un excellent travail, j’ose espérer que l’équipe Biden-Kamala fera aussi des exploits et des merveilles. En tant que Burkinabè en particulier et en tant qu’Africain en général, je n’attends rien d’extraordinaire de l’administration Biden. Les Hommes changent au sommet des États occidentaux mais leur politique étrangère et celle de l’immigration demeurent plus ou moins pareilles.

C’est souvent la taxonomie qui change. Joe Biden a été élu par les Américains et il mènera une politique en faveur des intérêts de l’Amérique et du peuple américain. Les républicains et les démocrates sont les deux faces d’une même médaille. C’est l’effet du verre à moitié plein et à moitié vide qui est souvent en jeu. On a tendance à croire que les uns font mieux que les autres mais au fond c’est la même politique ( internationale et immigration.)

Prosper Zongo, fondateur de la Fondation Prosper Zongo.

L’investiture de Biden en tant que 46e président des Etats-Unis est un ouf de soulagement non seulement pour les migrants que nous sommes, mais aussi pour plus de la moitié de la population de ce pays. Les quatre ans de Trump ont consisté à diviser les communautés selon la couleur de leur peau. Pendant son règne, seuls les Blancs racistes se sentaient chez eux. Toutes les autres communautés se voyaient étrangères dans leur propre pays. Pour nous les Noirs africains en particulier, c’était clair que Trump ne nous aimait pas.

Prosper Zongo, fondateur de la Fondation Prosper Zongo.

Sa qualification des pays africains de “pays de merde” et ses nombreuses autres expressions dégradantes vis-à-vis des Africains montraient son dédain à notre égard. Cependant, avec Biden on se sentira plus à l’aise de vaquer à nos occupations sans se sentir détesté. En plus, il a promis de faire des reformes migratoires visant à éliminer les mesures racistes entreprises par l’administration de Trump. Donc, l’investiture de Biden est le début d’une aube nouvelle pour nous les Africains aux Etats-Unis.

Avant d’être Sénatrice et Vice-présidente, Kamala Harris a été procureure générale de la Californie. En plus, elle est une Américaine noire. Je pense qu’elle va œuvrer beaucoup pour la cause des Noirs. Il y a trop de Noirs incarcérés et je pense qu’elle va implémenter des réformes pénitentiaires, vu son expérience en tant que procureur. Je pense aussi qu’en tant que première Vice-présidente, elle va œuvrer pour la cause de la femme. Il y a encore un bon nombre d’Etats qui ne permet pas aux femmes de faire ce qu’elles veulent de leur corps (tel que l’avortement) et je pense qu’elle va jouer un grand rôle à cet égard.

Robert Kaboré

Je félicite le 46e président des États-Unis, Joe Biden, qui a prêté serment hier devant le peuple américain et le monde entier et à la nouvelle Vice-présidente Kamala Harris qui vient de rentrer dans l’histoire puisque c’est la première fois qu’une femme devient Vice-présidente et de surcroît une Afro-américaine. Je leur souhaite bonne chance !

Robert Kaboré

Pour être vrai, en politique chacun a sa casquette et je suis vraiment un pur Républicain mais la démocratie a fait son travail ; Joe Biden et Kamala Harris sont élus et pour ma part, je pense qu’ils seront à la hauteur de leur tâche. Joe Biden n’est pas un novice, c’est un dinosaure de la politique américaine et internationale et en réalité ils sont venus dans des moments très difficiles à savoir la situation sanitaire (Covid-19) dont les USA sont le pays le plus touché au monde avec plus de 400 000 morts, la chute de l’économie, la hausse du chômage et surtout le problème racial.

Je souhaite qu’il parvienne à réconcilier tout d’abord l’Amérique qui est divisée. Comme vous le savez, les Américains aiment régler les problèmes des autres, mais ce problème est interne et il est très sérieux. On sent la haine d’un camp envers l’autre. Tout le monde a été témoin de ce qui s’est passé au capitole qui a vraiment montré la fragilité de la démocratie.

Donc nous attendons son plan d’action pour unir les Américains, puisqu’il promet d’être le président de tous les Américains. Sur la situation sanitaire, nous attendons avec impatience le plan d’action de la nouvelle administration pour contrecarrer la maladie et relancer l’économie.

Pour terminer, en tant qu’un immigré, et c’est une attente de milliers de personnes, avec la pandémie, plusieurs services y compris le service d’immigration ont interrompu leurs activités. Ce qui a entassé davantage les dossiers et nous attendons de la nouvelle administration une réouverture et une accélération sur les dossiers pour permettre aux gens de régulariser leur situation. Je souhaite une fois de plus bon vent à la nouvelle administration et que Dieu leur donne la sagesse de Salomon.

Suzanne Kiemtoré

Joe Biden a été légitimement élu 46e président des Etats-Unis. Son investiture restera dans l’histoire du pays parce que le président sortant Donald Trump n’a pas assisté à la cérémonie.
Pour ma part, en tant qu’une immigrée légale, cela n’a pas d’incidence sur mon statut. Mais pour les immigrés illégaux, c’est un véritable soulagement parce que tout espoir d’avoir un statut légal sera encore possible. Kamala Harris est une femme forte et dynamique et le signal qu’elle donne aux femmes du monde entier est historique. C’est la preuve qu’une femme peut être puissante et accéder à la réussite.

Suzanne Kiemtoré

Mes attentes sont qu’ils réussissent à faire en sorte que les Américains ne se regardent plus comme des ennemis. Parce que ce que Trump a fait, c’est de faire sortir des gens qui aiment la violence et le désordre. Aussi par la suite, il faut relancer l’économie du pays. J’espère beaucoup que leurs actions puissent donner des idées à d’autres, que ce soit dans la politique intérieure que la politique étrangère. Du reste, que leur présence encourage les gens dans d’autres pays à ne plus écouter les populistes et à éviter de les faire atteindre la direction ( présidence) d’un pays.

Daouda Émile Ouédraogo, Coordinateur international de l’ONG Stand for Life and Liberty, basé aux Etats-Unis.

L’investiture de Joe Biden suscite un réel espoir, car dès sa prise de fonction Joe Biden a pris des décrets relatifs à l’immigration et à la lutte contre le coronavirus. Les États africains dont les ressortissants avaient été privés de visa à cause de la loi Trump de 2017, se voient rouvrir la possibilité de demander des visas d’entrée aux Etats-Unis. En outre, il promet de réunifier les familles sud-américaines qui avaient été séparées de leurs parents à la frontière d’avec ces pays. En plus, il revient dans l’accord de Paris qui, quelque part, touche l’Afrique.

Daouda Émile Ouédraogo, Coordinateur international de l’ONG Stand for Life and Liberty, basé aux Etats-Unis.

Yves Koominga Bambara, Gestionnaire Technique Aéronautique, membre du comité de campagne du parti Démocrate américain à New Jersey.

C’est une joie immense qui m’anime en ce jour. Nous avons eu la frayeur parmi d’autres migrants. Parce que si le président Trump devait rester pour un second mandat, il avait déjà son calendrier par rapport aux migrants. Et il a failli modifier certaines lois, dont le mode d’octroi de résidence à certains immigrants et de la citoyenneté. Son souhait était de réviser tout ; puisqu’il disait qu’il allait nettoyer et que celui qui n’était pas d’accord n’a qu’à retourner chez lui. Donc c’est un sentiment de soulagement pour beaucoup qu’il n’ait pas été réélu.

Il y a certains Africains qui ont failli se faire avoir par l’octroi des 1200 Dollars d’allocation en avril 2020 comme mesures pour faire face au COVID-19. Tous ceux qui étaient à jour de leur paiement d’impôt avaient droit à cette allocation et ceux qui avaient leurs enfants légaux ici avaient droit à 500 dollars de plus selon le nombre d’enfants. Mais il s’agit d’une disposition de la Constitution américaine qui permet qu’en cas de situation d’extrême urgence, des mesures soient prises pour soulager les citoyens ou les résidents légaux, et non son propre choix.

Il y a certains Américains aussi qui pensaient que Trump était là pour défendre leurs intérêts et il est allé jusqu’à faire sortir les Etats-Unis de la COP22. Pourtant, cela est dangereux aussi bien pour les Africains que pour les Blancs eux-mêmes. A cela s’ajoute les lois d’immigration dures qu’il a élaborées contre nos ressortissants et il avait voulu étendre ces lois d’exécutions arbitraires là sur la diplomatie. Il a retiré les USA de l’OMS pendant le COVID-19.

Yves Koominga Bambara, Gestionnaire Technique Aéronautique, membre du comité de campagne du parti Démocrate américain à New Jersey.

Pour le mandat de Joe Biden, je souhaiterai vraiment qu’il reforme la loi sur l’immigration ; il a dit qu’il va revoir cette loi. Moi je suis Américain mais j’ai de la famille, mes compatriotes ici et au Burkina Faso également qui voudraient venir. C’est d’ailleurs ce que nous avons formulé comme recommandation dans le comité, et moi personnellement je vais revenir sur ça : la réforme rapide sur l’immigration. Mon souhait aussi est la réforme de la santé. Donald Trump avait bloqué les mesures prises par Obama allant dans ce sens ; donc je souhaiterai vraiment qu’on actualise cette loi, qu’on la reformule sinon même qu’on l’améliore.

Il serait aussi bien que le président Joe Biden permette aux Etats-Unis de reprendre certains accords, notamment les accords sur le climat, les accords avec les pays africains. Ils sont toujours d’actualité, mais Donald Trump voulait faire certaines restrictions.

Au niveau de la défense, je souhaiterai vraiment que les Etats-Unis revoient leur participation au système de sécurisation dans la lutte contre le terrorisme en Afrique. De plus, que les Etats-Unis participent à la démocratisation des pays africains et les accompagnent dans le développement. Nous sommes ici parce que nos pays rencontrent des difficultés, sinon chacun de nous aimerait repartir dans son pays pour contribuer au développement.

Propos recueillis par Judith SANOU
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Discours xénophobes : L’Ambassade du Burkina à Abidjan demande de ne pas céder aux provocations
L’association des burkinabè de la diaspora (DIAFASO) : Liste des associations burkinabè ayant contribué au fonds de soutien de la diaspora
Diaspora : Les Burkinabè résidant à Brazzaville et à Oyo plaident pour la nomination d’un Consul honoraire
Webinar spécial Diaspora : Invertir au Burkina
Joe Biden à la Maison Blanche : Des Burkinabè vivant aux Etats-Unis expriment leurs attentes
Seconde Guerre mondiale : Des Voltaïques enterrés dans la ville de Rome
Mandat 20-25 de Roch Kaboré : Le MPP-Tchad souhaite un Burkina émergent
11-Décembre 2020 : L’Association des Burkinabè au Nebraska (Etats Unis) célèbre la fête de l’indépendance du Burkina
MBDHP-France : "Le grand oral du Faso" 2e partie aura lieu ce 14 novembre 2020 à 15h sur Zoom
Déplacés internes : Les Burkinabè de l’Allemagne manifestent leur solidarité par un don de vivres
Message à l’endroit des ressortissants italiens au Burkina Faso
Entreprenariat : Une plateforme numérique pour faciliter la création d’entreprises par les Burkinabè de la diaspora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés