Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Ministère des Ressources animales et halieutiques : Tegwendé Modeste Yerbanga officiellement installé dans ses nouvelles fonctions

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 15 janvier 2021 à 23h11min
Ministère des Ressources animales et halieutiques : Tegwendé Modeste Yerbanga officiellement installé dans ses nouvelles fonctions

Nommé le 10 janvier 2021 dans le gouvernement Dabiré II, Tegwendé Modeste Yerbanga a désormais à sa charge le ministère des Ressources animales et halieutiques. La cérémonie d’installation a eu lieu le vendredi 15 janvier 2021, en présence du secrétaire général du gouvernement.

A l’instar des autres ministères, le ministère des Ressources animales et halieutiques a accueilli son nouveau ministre en la personne de Tegwendé Modeste Yerbanga. Il a été installé dans ses nouvelles fonctions par le secrétaire général du gouvernement. Ce dernier n’a pas manqué de lui rappeler sa responsabilité qui est désormais de conduire avec succès l’un des secteurs stratégiques du pays.

Et cela, conformément à la vision du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré et du Premier ministre Christophe Dabiré, qui est de travailler à satisfaire les nombreuses attentes des populations. « Par conséquent, ils vous invitent à développer, dans votre domaine de compétence, des initiatives assez efficaces pour la mise en œuvre et le suivi de la politique nationale des ressources animales et halieutiques », a déclaré Stéphane Sanou, secrétaire général du gouvernement.

Des personnalités et des membres de la famille venus soutenir le nouveau ministre.

Travailler avec dévouement et détermination

Pour sa part, Tegwendé Modeste Yerbanga a remercié le chef de l’Etat et le Premier ministre pour la confiance placée en lui pour conduire la mise en œuvre et le suivi de la politique du gouvernement en matière d’élevage, de pêche et d’aquaculture. « Je mesure l’ampleur des responsabilités qui me sont confiées, et je compte les assumer avec dévouement et détermination », a-t-il laissé entendre.

Pour l’occasion, il a rendu hommage à ses prédécesseurs, en particulier Sommanogo Koutou, le ministre sortant, pour le travail abattu à la tête de ce secteur ministériel. Aussi, il s’est engagé à pérenniser les acquis dans l’exécution du programme du Président Kaboré, consigné dans le nouveau référentiel national de développement, en ses volets ressources animales et halieutiques. Conscient qu’il ne peut pas réussir cette mission seul, il a sollicité l’accompagnement du personnel et des partenaires du ministère.

Les deux ministres (entrant et sortant) en compagnie du secrétaire général du gouvernement.

Cet appel a été bien reçu par le ministre sortant Sommanogo Koutou, qui a marqué sa disponibilité à l’accompagner. A ses collaborateurs, il a traduit ses remerciements pour la mission accomplie durant les cinq années et a invité le nouveau ministre à une véritable collaboration, gage de résultats satisfaisants.

Judith SANOU
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 janvier à 02:09, par jeunedame seret En réponse à : Ministère des Ressources animales et halieutiques : Tegwendé Modeste Yerbanga officiellement installé dans ses nouvelles fonctions

    « « Je mesure l’ampleur des responsabilités qui me sont confiées, et je compte les assumer avec dévouement et détermination » » BRAVO ET COURAGE MODESTE ! Mais au ministère tu dois être immodeste. Tu dois faire preuve de jeunesse. En matière de politique d’élevage on veut un ministre audacieux, ambitieux et important pour inspirer et stimuler l’élevage dans chaque famille et accompagner les grandes entreprises dans leurs installations et écoulements. On veut manger porcs, moutons, poulets et oeufs et toute volaille burkinabè. Finies les importations empoisonnées d’Europe. Alors monsieur le ministre, restez éclatant et impératif ; pour que chaque domicile se cultive cet esprit de gérer au moins son poulailler ; et pour que notre Faso ait des écoles professionnelles en élevage ; avec des interactions faciles entre jeunes et aînés pour le partage des idées et expériences. Il nous suffit seulement de valoriser le domaine pour faire de la volaille ou des animaux, autres matières premières au Faso. Monsieur le ministre bon départ ! À vos marigots et basses-cours surtout ! Bonne grillade pour nous toujours !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Université libre du Burkina : Les étudiants en diplomatie et relations internationales s’exercent aux débats internationaux
Agence universitaire de la Francophonie : Le Recteur dévoile ses projets aux étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo
Santé : « La dysfonction érectile est un signe de maladie cardiovasculaire », Dr Boukary Kabré, urologue-andrologue
Urbanisme au Burkina : « Aide-toi et le ciel t’aidera », enseigne Me Bénéwendé Sankara
Entrepreunariat : Les lauréats du « Prix Idrissa Nassa » pour l’innovation reçoivent leurs chèques
Frontière Côte d’Ivoire-Burkina : Des véhicules burkinabè interdits d’entrer sur le territoire ivoirien
Projet « Voix et leadership des femmes » : Equipe technique et bénéficiaires harmonisent leurs positions
Cité de la diaspora : Des souscripteurs reçoivent leurs clés à Ouagadougou
Cadre sectoriel de dialogue défense-sécurité : Fin d’une phase…, début d’une nouvelle ère !
Marchés agricoles : Les acteurs font le bilan du projet AMIAGRI
Ganzourgou : Le FONA-DR se dévoile aux travailleurs déflatés et retraités
Ouagadougou : Les demandes d’occupation de la voie publique suspendues
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés