Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Mali : « Ménaka sans armes… vraiment ? »

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • mercredi 13 janvier 2021 à 15h50min
Mali : « Ménaka sans armes… vraiment ? »

On le sait, le projet « Ménaka sans armes » fait parler de lui dans l’actualité depuis plusieurs mois. Il aura fallu de nombreuses négociations pour que tout le monde s’entende sur la sécurisation de la ville du Nord Mali, située à 1500 km de Bamako. Enfin les armes se taisent, enfin la population commence à retrouver le sommeil. Mais le 2 janvier, la mort de deux militaires français dans l’explosion de leur véhicule sur une mine artisanale au Nord de Ménaka semble avoir changé la donne.

Le gouvernement de Transition, la MINUSMA, Barkhane, les FAMa, le MSA, le GATIA, la CMA… : autant d’acteurs qui ont réussi à s’entendre et à faire aboutir « Ménaka sans armes ». Même s’il a fallu faire des concessions, pas question de perdre sa place, de perdre son statut sous peine de se voir écarté du jeu politique qui construit l’avenir du Mali. Pourtant, on est parvenu à s’accorder et même le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, en la personne du colonel Modibo Koré, est venu apporter le soutien et la reconnaissance du président de la Transition.

Cela prouve que malgré des intérêts divergents, les mouvements signataires peuvent s’entendre et surtout bâtir un Mali meilleur. Quelques jours auparavant, le GATIA du général Ag Gamou, annonce dans un communiqué un pacte de non-agression avec AQMI et l’EIGS. Une garantie que le groupe ne sera pas la cible des GAT ou bien une assurance que Ménaka sera tranquille ?

Le 3 janvier, le JNIM revendique l’attaque de la veille où deux soldats français sont morts à Ménaka. Comment la CMA et la Plateforme ont pu laisser agir ces terroristes alors qu’elles annonçaient fièrement contrôler la ville et ses alentours ?

Ne nous trompons pas. Ce sont bien les terroristes et eux seuls les responsables. Pourtant la force Barkhane qui a perdu deux des siens pointe du doigt la CMA et arrête Halatassane Ag Rhissa : Etrange ! Le général Ag Gamou quant à lui semble avoir été trompé par ceux qui, quelques jours auparavant, avaient signé ce pacte de non-agression. Le GATIA n’était pas visé, certes. Mais à travers cet événement, c’est aussi « Ménaka sans armes » qui a subi l’attaque du JNIM, jetant le discrédit sur la capacité des acteurs régionaux à sécuriser leur territoire. Le travail pour retrouver la confiance des habitants de Ménaka et des autorités sera long et fastidieux.

Ibrahim Keïta
Page FB : Association des Victimes du Terrorisme au Mali - @HalteTerrorismeauMali
Twitter : @IKeitala

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Afrique de l’ouest : Le Togo, 1er en matière de promotion de leadership féminin dans les instances de décisions (Banque Mondiale)
Nigéria : Des hommes armés kidnappent des lycéennes, plus de 300 filles portées disparues
Niger : Deux morts et près de 470 arrestations
Niger : La maison du correspondant de RFI, Moussa Kaka, incendiée
Mali : Reprise du procès du général Sanogo
Niger : Mohamed Bazoum remporte la présidentielle, l’opposition dénonce un hold-up électoral
Niger : Mohamed Bazoum élu président
Second tour présidentielle au Niger : Mohamed Bazoum prend de l’avance sur son rival
France : Bientôt la restitution des « biens mal acquis » aux populations spoliées en Afrique ?
RDC : L’ambassadeur d’Italie meurt suite à une attaque armée
Grippe aviaire : Le premier cas de transmission à l’humain détecté, selon la Russie
Second tour du scrutin présidentiel au Niger : Les électeurs choisissent leur président ce dimanche 21 février 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés