Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Village de Kougsin dans le Boulkiemdé : L’eau potable, désormais disponible dans les concessions

Accueil > Actualités > Société • Publi-reportage • jeudi 7 janvier 2021 à 13h49min
Village de Kougsin dans le Boulkiemdé : L’eau potable, désormais disponible dans les concessions

Kougsin village de la commune de Sourgou, province du Boulkiemdé dispose d’un ouvrage d’adductions d’eau potable simplifiées (AEPS). L’ouvrage, inauguré, le 22 décembre 2020, a été réalisé grâce à l’Appui Budgétaire Sectoriel (ABS) fourni par l’Union Européenne (Programme d’appui à la politique sectorielle Eau et Assainissement (PAPS-EA).) et certains partenaires techniques et financiers. Il vient définitivement mettre fin aux dures conditions d’accès à l’eau potable auxquelles étaient confrontées les populations de Kougsin. La cérémonie d’inauguration de l’ouvrage a été présidée par le directeur de cabinet du ministre, Amidou Zagré, représentant le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo.

« Avant, dans certains quartiers nous parcourions plus d’un km pour chercher l’eau. Aujourd’hui, nous avons eu un ouvrage d’adductions d’eau potable et nous sommes très contentes ». Ce témoignage de Aïssata Ouili, représentante des femmes, démontre toute la nécessité de cet ouvrage dans le village de Kougsin. Un village dont les populations éprouvaient, jadis, de sérieuses difficultés pour accéder à l’eau potable. Ce que confirme également le 1er adjoint au maire de Sourgou, Ismaël Kaboré, pour qui, « le problème d’accès à l’eau potable était assez sérieux dans le village ». « Actuellement, l’eau est disponible à domicile avec la réalisation de cet ouvrage », s’est-il satisfait.

Vue des installations de l’AEPS de Kougsin

Une promesse du président du Faso devenue réalité

C’est une promesse du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, devenue réalité depuis le 22 décembre 2020. En effet, le 31 mars 2016, le président du Faso, lançait officiellement le Programme présidentiel d’urgence, volet « Eau et Assainissement », à Kougsin dans la commune rurale de Sourgou, province du Boulkiemdé, sous le thème « Faire du droit à l’eau potable et à l’assainissement une réalité au Burkina Faso : le gouvernement s’engage ».

Un engagement donc qui s’est manifesté par la réalisation d’un système d’adduction d’eau potable simplifié (AEPS) à Kougsin en vue d’améliorer davantage le service public de l’eau. Car, c’est un truisme que de dire que la population, surtout rurale, rencontre, par endroit, des difficultés d’accès au service d’approvisionnement d’eau potable. Ainsi, la réalisation de cette AEPS par la Direction Régionale de l’Eau et de l’Assainissement du Centre Ouest vient mettre fin aux corvées quotidiennes auxquelles ployaient les populations de Kougsin et partant celles de la commune rurale de Sourgou.

Ce château d’une capacité de 20 m3 dessert en eau potable 2600 personnes à partir de 5 bornes fontaines

C’est d’ailleurs ce qu’a indiqué le directeur de cabinet du ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Amidou Zagré, en ces termes : « La mise en service de l’AEPS de Kougsin permettra au village de passer d’un taux d’accès à l’eau potable estimé à 61% en 2019 à 100% en 2020. Elle réduit encore la corvée, car on passe d’un niveau de service I aux niveaux II et III en passant des Pompes à motricité humaine (PMH) et puits modernes aux bornes fontaines et branchements Particuliers (BP) ». Ainsi, a-t-il poursuivi, « pendant 15 ans au moins, les populations du village de Kougsin ne parleront plus de problème d’accès à l’eau potable ».

L’ouvrage, a renchéri le 1er adjoint au maire de la commune de Sourgou, « permettra aux populations d’avoir accès le plus rapidement possible à l’eau potable. Ce qui, a-t-il dit, « diminuera non seulement les souffrances des populations, mais aussi permettra aux femmes d’avoir le temps pour se consacrer à d’autres travaux ». Au nom donc des populations, le 1er adjoint au maire de Sourgou remercie le ministère de l’Eau et de l’Assainissement d’avoir eu une oreille attentive à leurs doléances et les partenaires techniques, notamment l’Union européenne.

Aïssata Ouili, représentante des femmes : « Désormais, nous avons l’eau potable à la maison »

5 bornes fontaines et 10 branchements particuliers permettront de desservir 2600 personnes

L’ouvrage d’adduction d’eau potable de Kougsin comprend un château d’eau, un réseau de refoulement, un réseau de distribution, une pompe, cinq bornes fontaines, dix branchements particuliers et des bâtiments d’exploitation. D’une capacité de stockage de 20 m3, l’ouvrage, muni d’un système de pompage hybride (solaire et groupe électrogène) et capable de fournir au moins 30 m3/j, permettra de desservir plus de 2 600 personnes à partir de cinq bornes fontaines et de dix branchements particuliers.

La mise en service de l’AEPS de Kougsin permettra aux populations de passer d’un taux d’accès à l’eau potable estimé à 61% en 2019 à 100% en 2020

Du reste, il offre des possibilités d’extension permettant la réalisation de bornes fontaines et branchements particuliers supplémentaires. Ce qui implique qu’au-delà de Kougsin dont la population est estimée à 1 689 habitants en 2019, d’autres villages environnants peuvent bénéficier de l’eau potable à partir de l’AEPS. Mieux, les principales activités socio-économiques notamment l’agriculture et l’élevage pourront mieux se structurer à travers la réalisation de cet ouvrage.

L’Appui Budgétaire Sectoriel, un engagement des partenaires techniques et financiers au profit du sous-secteur de l’Eau et de l’Assainissement

L’ouvrage est aujourd’hui une réalité grâce au Programme d’appui à la politique sectorielle Eau et Assainissement (PAPS-EA) financé par l’Appui Budgétaire Sectoriel de l’Union Européenne et ses partenaires, il a coûté plus de 105 millions de F CFA.

Le Programme d’appui à la politique sectorielle Eau et Assainissement (PAPS-EA) de l’Union européenne entend aider le gouvernement burkinabè à éradiquer la pauvreté, à promouvoir une croissance durable et inclusive, à consolider et à améliorer la gouvernance démocratique et économique. De façon spécifique, il s’agit pour l’UE de contribuer à « améliorer équitablement et durablement l’accès à l’eau potable, l’assainissement et à l’hygiène de la population, dans le respect d’une gestion intégrée des ressources en eau ».

L’eau coule désormais à Kougsin depuis les concessions

D’où la reconnaissance des autorités burkinabè à travers le directeur du cabinet du ministre de l’Eau et de l’Assainissement. « Comme nous l’avons toujours fait et nous continuons à le faire, nous exprimons notre gratitude à l’endroit des partenaires dont l’Union européenne qui a toujours eu la volonté de nous accompagner dans notre politique de permettre aux populations d’accéder à l’eau potable », a reconnu Amidou Zagré qui rappelle par ailleurs que l’ouvrage d’adduction d’eau potable simplifiée de Kougsin s’inscrit dans la mise en œuvre de la phase 2016-2020 du programme national d’approvisionnement en eau potable (PN-AEP) à travers la réalisation des infrastructures et l’amélioration du service public d’eau potable.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Santé : « La dysfonction érectile est un signe de maladie cardiovasculaire », Dr Boukary Kabré, urologue-andrologue
Cadre sectoriel de dialogue défense-sécurité : Fin d’une phase…, début d’une nouvelle ère !
Marchés agricoles : Les acteurs font le bilan du projet AMIAGRI
Frontière Côte d’Ivoire-Burkina : Des véhicules burkinabè interdits d’entrer sur le territoire ivoirien
Ganzourgou : Le FONA-DR se dévoile aux travailleurs déflatés et retraités
Ouagadougou : Les demandes d’occupation de la voie publique suspendues
8-Mars, édition 2021 : Vers la mise en place d’un numéro vert pour dénoncer les cas de violences basées sur le genre
Santé : Le Burkina reçoit 134 milliards de FCFA pour quatre ans du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme
Zorgho : L’Association Béoogo-Neeré du Ganzourgou offre du matériel agricole à des producteurs
Journée portes ouvertes de la SAP Olympic : Une vitrine pour promouvoir les produits de la société
Santé mentale pour tous, phase 2 : « L’ensemble des activités menées avec succès malgré les défis »
Mandatement du salaire de Bassolma Bazié : L’ASCE-LC promet de faire cesser cette "anomalie"
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés