Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Institut national de formation artistique et culturelle : Fini les cours sous des arbres

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • jeudi 24 décembre 2020 à 11h00min
Institut national de formation artistique et culturelle : Fini les cours sous des arbres

Le ministre de Culture, Abdoul Karim Sango, a inauguré le mercredi, 23 décembre 2020 à Ouagadougou, un nouveau bâtiment au sein de l’Institut National de Formation Artistique et Culturel (INAFAC). Ce joyau vient renforcer la capacité d’accueil et d’apprentissage de l’école.

Les étudiants ne prendront plus les cours sous des arbres à l’INAFAC. Cela relève désormais d’un lointain souvenir. Pour cause, le ministère de la Culture a érigé un nouveau bâtiment R+1 au sein de l’école. Selon le directeur de la formation et de la recherche, Jacob Daboué, c’est une première dans l’histoire du Burkina.

L’inauguration s’est faite en présent de plusieurs convives

Pour lui, ce joyau est bien indiqué pour la jeunesse en quête de formation qualitative. La bâtisse compte 8 salles de classes et deux magasins. Selon Jacob Daboué, il permettra de consolider les acquis et améliorer la qualité de la formation. C’est donc un cadre enchanteur pour les apprenants en musique, danse et art plastique.

La cérémonie d’inauguration avait pour marraine Dr Compaoré\Keré Marie Louise. C’est une amoureuse de la musique, surtout celle d’adoration et de louange à Dieu. Elle a indiqué qu’elle était heureuse de se retrouver dans un temple de formation artistique comme l’INAFAC. Elle s‘est dite honorée. Elle reste convaincue que la nouvelle construction va renforcer l’offre de la formation culturelle et artistique.
Le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango, s’est réjoui du fait que le projet a abouti. Il a tenu à remercier toutes les personnes qui ont œuvré pour cela.

Le ministre de la Culture, Abdoul Karim Sango, se réjouit de la construction du bâtiment

Pour lui, le bâtiment constitue une nouvelle étape importante pour le développement de l’institut et par ricochet, le développement de la formation artistique. Le ministre Sango est convaincu que le secteur de la culture est pourvoyeur d’emplois, pour peu que des moyens soient mis à la disposition des acteurs. Après la coupure du ruban, les officiels ont visité des œuvres. Ils ont pu toucher du doigt le savoir-faire des génies de l’INAFAC.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Eléonore Kocty, actrice : « Le cinéma burkinabè est entrain de stagner »
Humour : Gombo.com présente « tout va se savoir »
Promotion et vulgarisation du Festival des Solidarités Internationales (FESTISOL) au Burkina Faso : Les acteurs de l’organisation en conclave à Ziniaré
Culture : Meek Man, un espoir de la musique chrétienne
Culture : Sana Bob, l’artiste qui a tout surmonté pour s’imposer dans l’arène musicale burkinabè
Musique : Maria Bissongo chante « Mousso », un hymne à la femme
Musique : La « Consécration » de Tiness la Déesse
Décès du musicien et économiste Ki Jean : Des proches témoignent
Artisanat : Instituteur de formation, Abdoulaye Ouattara fait de la teinture sa passion
Ministère de la Culture : Elise Foniyama Thiombiano Ilboudo demande les bénédictions du Mogho Naaba
Burkina : L’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres accueille 18 nouveaux académiciens
Bi Nabié, artiste musicien : « La musique peut servir de catalyseur à la réconciliation entre des fils en situation de déchirement »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés