Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Burkina Faso : Le ministère du Commerce récompense les mérites de 233 acteurs

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • jeudi 24 décembre 2020 à 11h30min
Burkina Faso : Le ministère du Commerce récompense les mérites de 233 acteurs

L’ordre du mérite du commerce et de l’industrie, et l’ordre du mérite du développement rural, ce sont les catégories dans lesquelles les acteurs du département ministériel en charge du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, ont été décorés, le vendredi 18 décembre 2020. Ils sont au 233 au total à recevoir des distinctions honorifiques cette année.

Comme il est de coutume chaque année, le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat (MCIA) a sacrifié une fois de plus à la tradition, en décernant des distinctions honorifiques aux acteurs les plus méritants du secteur. Pour cette année 2020, ce sont 233 hommes et femmes, issus du public et du privé, qui ont vu leurs mérites récompensés.

Le vendredi 18 décembre c’est 119 récipiendaires issus de l’administration publique, de sociétés d’État et du secteur privé, qui ont été décorés dans l’Ordre du mérite du commerce, de l’industrie et du développement rural. Les 115 autres personnes des 233 avaient reçu leurs distinctions, le 5 décembre 2020 au palais de Kosyam et le 11 décembre dans les autres régions. De ces récipiendaires, on note 132 opérateurs économiques, 36 agents de l’administration publique, 37 artisans et 28 agents des sociétés d’Etat.

Pour le ministre Harouna Kaboré, ces médailles décernées témoignent de la reconnaissance de la nation pour leur contribution au rayonnement des activités commerciales et industrielles du pays. « Grâce à vos efforts conjugués avec ceux de vos collègues et partenaires, le secteur du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, a enregistré au cours de l’année 2020 des avancées fort appréciables » a-t-il déclaré.

Il évoque, en guise de preuves, la tenue de la Semaine de l’industrie burkinabè ; la 28e session de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat ; la 3e édition du cadre de concertation pour le dialogue Etat/ secteur privé ; l’inauguration d’une usine d’égrenage de coton biologique à Koudougou ; l’aménagement de la zone industrielle de Bobo-Dioulasso, et l’organisation de la biennale du Salon international du coton et du textile (SICOT), etc.

Il a invité les distingués du jour à garder le cap et travailler à galvaniser leurs collaborateurs. « Cette reconnaissance de la nation devrait raviver la flamme de l’engagement au travail de tous ceux et celles qui n’ont pas été distingués pour intégrer ce cercle d’excellence dans les années à venir » a lancé le ministre Harouna Kaboré.

E.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 décembre 2020 à 18:50, par Y. D. Ouédraogo En réponse à : Burkina Faso : Le ministère du Commerce récompense les mérites de 233 acteurs

    Je ne suis pas un adepte du MPP, ni un internaute avéré : Mais je pense que la gouvernance de Roch Kaboré mérite d’être salué. Burkinabé, expatrié résident plus de 30 ans dans un pays dit démocratique au monde, avec ses multiples referendums pour chaque décision, surtout ceux de ses cantons qui font les lois, je suis arrivé dans ce pays Helvétique sans aucune représentation Burkinabé : Et presque tous ceux qui atterrissaient à l’époque sans soutient sont accueillis par trois doyens Burkinabé qui officiaient la représentation proprement dit, il suffisait de connaître leurs adresses : Et il y a plus de dix ans, ils ont tout fait pour avoir une représentation Burkinabé. Mais les représentantes et représentants qui arrivaient dans cette représentation ont oublié l’effort fait par ces trois doyens dont un n’est plus de ce monde, la personne même qui m’a poussé à apprendre l’Allemand, et grâce à ça, je jouis d’une vie familiale, professionnelle, et responsable, du côté alémanique de ce pays. Son fidèle ami et parrains de ses enfants du côté Français de ce pays, a fait de même pour plusieurs Burkinabé. Et pour moi, ces deux, même à titre posthume pour celui qui est décédé, et le troisième devenu missionnaire, méritaient des décorations plus que d’autres. Mais nous avons vu des décorations à la sauvette, comme aller décorer à domicile à des grands gueules qui ne les méritaient pas. Il a fallu a l’arrivé au pouvoir du MPP, avec des jeunes représentants dynamiques et neutres, qu’un des doyens qui prenait tous les Burkinabé pour ses enfants et frères a été décoré officiellement à l’ambassade selon ce qu’il a fait pour ses compatriotes, et le pays à travers ses actions dans les OGN et autres, presque toute la diaspora Burkinabé en Helvétie était présente. Et je suis d’accord avec le ministre Remis Fulgance Dandjinou, disant que (la Grande chancellerie travaille à réduire le nombre de décoration afin qu’elle soit l’expression d’un choix beaucoup plus professionnelle.) Ici, on voit des jeunes méritants qui ont été décorés. Hors Souvent, ce sont des vieux copains qui sont décorés sans aucun mérite que d’avoir une grande gueule, ou être copain d’un tel responsable d’une institution.

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2020 à 15:18, par I. Wandaogo En réponse à : Burkina Faso : Le ministère du Commerce récompense les mérites de 233 acteurs

      Vielen Dank, Herr Y. D. Ouédraogo, dass Sie an unseren alten Mann und unseren Onkel G. Kaboré gedacht haben, der uns weiterhin unterstützt, obwohl sich seine Großzügigkeit für seine Landsleute gegen ihn gewandt hat. Er hat seine Auszeichnung mehr verdient als andere, und Sie haben in Ihrem Kommentar gut darauf hingewiesen, und es ist nicht der dritte Dekan des Missionars J. Sanou, der uns etwas anderes sagen wird. Nochmals vielen Dank Onkel Y. D. Ouédraogo. / I. Wandaogo

      Merci monsieur Y. D. Ouédraogo d’avoir pensé à notre vieux et de notre tonton G. Kaboré qui continu de nous soutenir même si sa générosité pour ses compatriotes s’est retourné contre lui. Il a mérité sa décoration plus que d’autres, et vous aviez bien fait en le soulignant dans votre commentaire, et ce n’est pas le troisième doyen le missionnaire J. Sanou qui nous dira le contraire. Encore merci tonton D. Ouédraogo. / I. Wandaogo

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Premier CASEM 2021 du MINEFID : La relance économique au coeur des réflexions
Lutte contre le Covid-19 : Les artistes plasticiens s’engagent
Ecole nationale des régies financières (ENAREF) : Les élèves outillés à la numérisation de l’économie
Blanchiment de capitaux : Une tendance croissante au Burkina depuis 2016, relève le Conseil économique et social
Inclusion financière et numérique au Burkina : Sabine Mensah dresse un bilan satisfaisant
Distribution d’énergie solaire : La société « Mousstakbal Négoce » veut être le leader au Burkina et dans la sous-région
Union des chauffeurs routiers du Burkina : Le mot d’ordre de grève suspendu pour un mois
Transport routier : La grève du 22 au 26 février 2021 suspendue, informe le Regroupement des Mouvements du Burkina Faso
Burkina : Le Centre africain d’études supérieures en gestion (CESAG) délocalise à travers l’Ecole des affaires de la Chambre de commerce
Maison de l’entreprise : Oumarou Yugo installé dans ses nouvelles fonctions de PCA
Civisme fiscal au Burkina : Un forum national pour promouvoir la nouvelle stratégie
Ministère des Finances : 39 agents judiciaires de l’Etat prêtent serment
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés