Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Journée mondiale des sols : Le BUNASOLS et ses partenaires prônent des écosystèmes et un bien-être sains

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • dimanche 6 décembre 2020 à 20h00min
Journée mondiale des sols : Le BUNASOLS et ses partenaires prônent des écosystèmes et un bien-être sains

Le Bureau nationale des sols (BUNASOLS) et ses partenaires ont célébré, le samedi 5 décembre 2020, la journée mondiale des sols. Cette journée célébrée pour la 4e fois au Burkina Faso, s’est déroulée sous le regard du ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Salifou Ouédraogo et du Larlé Naaba Tigré, parrain de la présente édition.

« Maintenons les sols vivants, protégeons la biodiversité des sols ». C’est sous ce thème que la journée mondiale des sols a été célébrée en cette année 2020. Au Burkina Faso, elle a été portée par le Bureau national des sols et ses partenaires, le Projet d’Amélioration de la Productivité agricole par la Conservation des Eaux et des Sols (PACES), l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le projet de réhabilitation des sols dégradés pour améliorer la sécurité alimentaire (PRESOL).

A en croire le directeur général du BUNASOLS, Zakaria Sègda, cette journée se veut un cadre d’échange et de sensibilisation des acteurs du monde rural sur l’importance de maintenir des écosystèmes sains et le bien-être sain. Cet objectif est en droite ligne avec les ambitions de l’instauration de cette journée.

Zakaria Sègda, directeur général du BUNASOLS

75% des sols au Burkina Faso souffrent d’une dégradation importante

Selon Dauda Sau, représentant de la FAO au Burkina Faso, pour son cette institution onusienne, le sol est une composante essentielle du système naturel et un facteur vital pour le bien-être humain grâce à sa contribution à la sécurité alimentaire, aux ressources en eau, en énergie et à l’atténuation de la perte de la biodiversité. D’où son engagement à fournir une assistance technique aux Etats membres en matière de sol. Et le contexte du Burkina est particulier. Car selon une étude en 2012, jusqu’à 75% des sols du Burkina Faso souffraient d’une dégradation estimée d’importante à très sévère. Par conséquent, les producteurs enregistraient des pertes de cultures de l’ordre de 0,5% à 1% par an ou une perte de productivité d’au moins 20% au cours de 40 dernières années. Le Burkina étant un pays où l’agriculture fait vivre plus de la moitié de la population, il est nécessaire que les populations notamment les agriculteurs soient sensibilisés sur les bons gestes à poser pour la protection des sols.

Les acteurs du monde rural

L’homme, l’une des causes de la dégradation des sols

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Salifou Ouédraogo, a salué l’intérêt que les acteurs portes à cette journée. Il a invité toute la population Burkinabè à avoir des comportements responsables envers les sols, car la moitié des causes de dégradations des terres viennent des Hommes.
Le Larlé Naaba Tigré, est le parrain de cette journée. Il se définit lui-même comme un acteur du monde agricole, à travers la culture du Jatropha.

Dans ce dynamisme, il a souligné que le sol est une ressource fondamentale dont la majorité des aliments que les Hommes consomment en dépend. D’où l’intérêt de lui accorder plus d’attention qu’il n’en a actuellement. Pour l’occasion, il a invité tous les acteurs à travailler à faire de l’auto- suffisance alimentaire une réalité à travers la protection des sols. Toutefois, il a réaffirmé sa disponibilité à apporter sa contribution pour pérenniser cette journée.

Le Larlé Naaba Tigré, parrain l’édition 2020 de la journée mondiale des sols

L’idée d’une journée célébrée les sols a été émise depuis 2002 par l’Union internationale des sciences du sol (IUSS). Mais c’est en juin 2013 qu’elle a été approuvée par la Conférence de la FAO, donnant le quitus pour la célébration de la première journée mondiale des sols le 5 décembre 2014. Le but est de réunir tous les acteurs du domaine des sols (Spécialiste, politiciens, experts de premier plan et des hauts fonctionnaires du monde entier) pour réfléchir sur l’importance des sols.

Judith SANOU
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Météo : La suspension poussiéreuse concerne tout le Burkina et pourrait s’étendre jusqu’à 72h
Espèces aromatiques au Burkina : Une nouvelle étude en cours de validation pour combler le manque d’information en la matière
Parc urbain Bangr-wéogo : La forêt classée de Ouagadougou semble abandonnée
Coopération entre le Burkina et le Global Green Growth Institute (GGGI) : L’heure est au bilan
Environnement : Le ministre Siméon Sawadogo échange avec les acteurs de son département
GIRE : Les partenariats inter agences de l’Eau France-Burkina lancent les nouvelles phases de leur coopération
Environnement : Le ministre Siméon Sawadogo visite l’Initiative de la grande muraille verte pour le Sahara et le Sahel
Suivi-évaluation des projets climatiques : Spécificités et défis
Programme d’investissement forestier (PIF) : Le ministre de l’Environnement encourage l’équipe pour les résultats engrangés
Environnement, économie verte et changement climatique : Siméon Sawadogo insiste sur l’aspect « communication » pour mettre en exergue les actions
Journée mondiale des zones humides 2021 : Déclaration du ministre de l’environnement de l’économie verte et du changement climatique
Protection de la « mère nature » : Chacun doit jouer sa partition pour son bien-être et celui des autres
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés