Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Cour des comptes : Des conseillers et vérificateurs à l’école du jugement des comptes de gestion

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • lundi 30 novembre 2020 à 23h00min
Cour des comptes : Des conseillers et vérificateurs à l’école du jugement des comptes de gestion

La Cour des comptes du Burkina tient une session de formation sur le jugement des comptes de gestion pour ses conseillers et vérificateurs. Pour cette session qui va prendre cinq jours, le premier président de la Cour des comptes, Jean Emile Somda, a présidé la cérémonie d’ouverture, ce lundi 30 novembre 2020 à Ouagadougou.

Créée en 2000 et fonctionnelle à partir de 2002, la Cour des comptes du Burkina Faso peine toujours à fonctionner comme il se doit. Plusieurs difficultés sont sur le chemin de cette institution. C’est le constat de son premier responsable, le premier président de la Cour des comptes, Jean Emile Somda. A titre d’exemple, il a cité le cas de l’accumulation des comptes non jugés qui sont estimés à plus de 4 000.

Selon le premier président, cette session de formation est le point de départ d’une véritable relance tous azimuts des activités juridictionnelles de la Cour des comptes. « Cette formation vient à propos pour une mise à niveau en vue d’une prise à bras le corps d’un pan des activités de la Cour des comptes restées en veilleuse », a-t-il déclaré.

Une opération « casier vide »

A en croire Jean Emile Somda, la présente session de formation prépare le terrain pour une mise en œuvre pratique d’un objectif que vise la Cour des comptes. Tout en invitant les participants à une participation active pour « une maîtrise totale de tout le processus de vérification, d’instruction et de jugement des comptes en gestion, le premier président leur a indiqué qu’une « opération casier vide des comptes de gestion à juger » sera lancée afin de rattraper le retard accusé dans le jugement des comptes.

Le premier président de la Cour des comptes, Jean Emile Somda

Cette opération, selon Jean Emile Somda, va éviter que des comptes de gestion ne tombent sous le coup de la prescription. La Cour des comptes espère sur le gouvernement et son partenaire technique et financier, l’Union européenne (UE), pour rendre effective cette opération. Actuellement, c’est l’UE à travers le Projet d’appui au renforcement des capacités de la Cour des comptes du Burkina Faso (PARC-CC) qui accompagne la Cour pour cette session de formation.

La photo de famille

Depuis 2016, la Cour des comptes continue de « fonctionner dans le statut quo », a laissé entendre son premier président. Le processus de la relecture de la loi organique portant création de cette Cour a été enclenché en 2016. « Nous osons espérer une fois la parenthèse des élections refermée que la question sera réinscrite à l’agenda gouvernemental », a souhaité Jean Emile Somda.

Mais d’ores et déjà, la Cour des comptes, dans son premier axe de son nouveau plan stratégique (2019-2023), veut renforcer son cadre juridique, institutionnel et organisationnel.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO : Un panel pour outiller les acteurs du grand-ouest du Burkina
Digitalisation des transactions douanières au Burkina Faso : Les plateformes SYLVIE et SYDONIA interconnectées
Maison de l’entreprise du Burkina Faso : Le nouveau directeur général, Karim Ouattara, prend officiellement les commandes
2e édition du mois du consommons local : « Avant d’importer, on va d’abord consommer local », Harouna Kaboré
Ministère de l’Économie et des finances : Les acteurs en pourparlers pour le financement du PNDES II
Fluidité du commerce du bétail dans la sous-région : Les fédérations de la filière signent une convention avec le ministère burkinabè de la Sécurité
10e édition de la « Retraite stratégique » de Coris Bank International SA : L’institution veut renforcer sa position sur le marché
Journées économiques du Burkina Faso 2021 : Les acteurs se penchent sur les stratégies de relance de l’économie burkinabè
Espace UEMOA : C’est parti pour la 2e édition du mois du consommer local
Transfert de fonds de la diaspora burkinabè : Un cadre de concertation participatif pour définir des mécanismes de facilitation des procédures
Deuxième Plan national de développement économique et social du Burkina : Près de 19 000 milliards de FCFA nécessaires pour sa mise en œuvre
Bityaar : Un projet de bourse africaine qui veut révolutionner l’économie
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés