Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes, bien plus que nos capacités.» Joanne K.Rowling

Eau et assainissement : Implantation de six forages dans le village de Kolan, commune de Toma

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 27 novembre 2020 à 13h00min
Eau et assainissement :  Implantation de six forages dans le village de Kolan, commune de Toma

Le village de Kolan dans la commune de Toma vient de bénéficier de six forages le mercredi 25 novembre 2020. Ce don est l’œuvre du projet Nouvelle planète BCOD en collaboration avec la mairie de Toma.

Après le village de Goussi, c’est le village de Kolan qui se réjouit aujourd’hui grâce à ce geste très salutaire qui va beaucoup soulager la population. Pour le conseiller municipal Pascal Gourané, ce projet de réalisation de forages est le bienvenu dans le village car non seulement il les soulage mais aussi amoindrit les distances que leurs mamans et femmes parcouraient pour aller à la recherche de l’eau. Selon lui, le don va contribuer à « éradiquer les maladies hydriques ».

Quant à Malik Garané, maire de la commune de Toma, il a salué toute la population de Kolan et leur a dit merci pour leur présence effective ce matin. « Je suis content de ce village qui est un exemple dans notre commune, raison pour laquelle le Conseil municipal tient à vous accompagner. Comme on a coutume de le dire que si on lave ton dos, lave-toi aussi le ventre. Effectivement, vous vous battez pour le développement de votre village et j’en suis fier. Nous n’allons pas nous limiter à ces six forages parce que nous allons travailler avec les partenaires pour toujours vous appuyer » s’est ainsi étalé le maire Garané.

Il a aussi saisi l’occasion pour féliciter Nouvelle planète qui, depuis un certain moment intervient dans beaucoup de village dans la commune. Pour faire le point des réalisations du partenaire de la ville, le maire a invité Seynabou Gueye, chargée du suivi du projet pour ce faire. « Nous intervenons dans tous les domaines notamment le domaine de l’éducation, de la santé, de l’agriculture, le maraîchage, de l’eau et l’assainissement pour ne citer que ceux-la. Depuis 2015, nous travaillions avec beaucoup de communes où nous parrainons des élèves, à Grand Samba par exemple dans le Passoré. Dans la commune de Toma, nous avions réalisé des adductions d’eau potable simplifiée (AEPS) à Sièpa, Pankélé, des forages, des unités de production pour les femmes dans le village de Tô. Nous avons réalisé un jardin à Koin. Nous intervenons également dans le village de Nyon, Nièmè, Semba, Zouma, Konti, Raotenga, Yayo, Goussi tous de la commune de Toma » a expliqué Seynabou Gueye.

En marge de cette activité, le maire Malik Garané a rendu visite aux femmes de Raotenga qui ont bénéficié d’un projet pour la fabrication du soumbala par Nouvelle planète BCOD. Par ailleurs, il les a félicitées et les a invitées à prendre cette activité au sérieux afin de résorber le chômage et par ricochet la pauvreté dans le village.

Gaston Toé
Lefaso.net
Toma

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dispensaire Saint Jean Malte de Ouagadougou : L’Association pour la Promotion de la Citoyenneté et le Développement offre des équipements
Cardinal Philippe Ouédraogo : "Au-delà des distinctions de religions, d’ethnies, des options politiques..., que nous soyons tous frères et sœurs !"
Dialogue inter-religieux : « Cette rencontre permet d’habiter nos existences, de nous rapprocher », Père Basile Paré
Burkina : « La cohésion sociale ne pourra venir que si nous nous écoutons, si nous nous réconcilions », lance Pasteur Henri Yé de la FEME
Assemblée générale de la F-SYNTER : L’exclusion des enseignants à temps plein et les ingénieurs de recherche du CAMES, le point qui fache
"Un salaire ne doit en aucun cas être un moyen de chantage", Bassolma Bazié à propos de sa démission de la fonction publique
55e journée mondiale des communications sociales : Le pape François invite les journalistes à aller sur le terrain
Santé bucco-dentaire : Les chirurgiens-dentistes appellent à en faire une priorité
Fonction publique burkinabè : La lettre de démission de Bassolma Bazié
Canal+ Burkina : Un portefeuille de plus de 50 000 nouveaux abonnés en 2020
Appui aux personnes vulnérables : Le diocèse de Ouagadougou lance son fonds de solidarité Alfred Diban
Cultures fruitières face au changement climatique au Burkina : « Si dans dix ans rien n’est fait, on court vers la catastrophe », avertit Dr Souleymane Nacro
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés