Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut savoir s’instruire dans la gaieté. Le savoir triste est un savoir mort. L’intelligence est joie. »  Voltaire

Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • Déclaration • jeudi 26 novembre 2020 à 22h00min
Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a déclaré le président sortant, Roch Kaboré, vainqueur de l’élection présidentielle du 22 novembre. A peine l’annonce faite, il s’est adressé aux Burkinabè. Pour lui, l’élection est historique dans la mesure où elle confirme l’ancrage de la démocratie au Burkina. Il a par ailleurs égrené les questions pertinentes sur lesquelles il compte s’atteler très rapidement. Ci-dessous l’intégralité de la déclaration.

C’est avec humilité et grande émotion que j’accueille les résultats provisoires qui ont été annoncés ce matin par la CENI concernant l’élection présidentielle du 22 novembre 2020.

Je voudrais dans un premier temps vous traduire toute ma reconnaissance au peuple burkinabè, tant de ceux de l’intérieur que de la diaspora pour leur engagement et la foi qu’ils ont en la démocratie.

Cette élection que nous avons eue à faire, est une élection qui a un caractère historique pour plusieurs raisons. La première c’est le contexte dans lequel cette élection s’est déroulée, contexte d’insécurité que vous connaissez. La seconde, c’est que c’est la première fois que des Burkinabè de la diaspora participent aux élections. La troisième enfin, confirme l’ancrage de la démocratie dans notre pays.

Je voudrais, profiter de l’occasion que vous me donnez pour saluer tous ceux qui ont participé à cette élection présidentielle. Comme je l’ai dit dès le départ, à l’ensemble de ces candidats, j’ai un profond respect pour leur engagement et pour les différents programmes qu’ils ont déroulés durant cette campagne. Je voulais les féliciter pour leur participation, pour leur engagement sur l’ensemble du territoire national et l’esprit de fair-play qui a été constaté tout au long de cette campagne.

Évidemment dans toute élection, il y a un vainqueur, il y a des gens qui ont perdu, mais cela ne doit pas détourner le fait que nous sommes tous des Burkinabè aspirant à construire ensemble un Burkina Faso meilleur pour l’ensemble des populations.

C’est pourquoi je dis et je mettrai tous mes efforts pour que dans la concertation permanente, dans l’échange que nous allons avoir, nous puissions ensemble travailler à la paix et au développement de notre pays.

Sur le plan du programme que nous avons présenté tout au long de la campagne, je m’engage à ce que nous puissions réaliser ce programme.

Il est vrai que c’est une victoire que nous avions obtenue ; il y a de la joie que nous avons au cœur mais c’est également une responsabilité importante. Celle d’être le président de tous les Burkinabè sans exception.

Et je voudrais dire que tout ce qui concerne les questions sécuritaires, les questions de réconciliation nationale, les questions de développement, les questions qui concernent l’amélioration des conditions de vie des Burkinabè, sont des questions pertinentes sur lesquelles nous allons nous atteler très rapidement.

Je voudrais simplement encore une fois vous remercier pour votre attention et dire que je souhaite que Dieu bénisse le Burkina Faso et qu’ensemble fils et filles du Burkina Faso nous puissions bâtir notre patrie dans la paix, la sécurité et le développement. Je vous remercie.

Roch Marc Christian Kaboré

Vos commentaires

  • Le 26 novembre 2020 à 16:05, par L’INCONTOURNABLE En réponse à : Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

    Discours plein d’émotions et ne nécessitant pas de commentaires. Toutes mes félicitations Monsieur le Président. Je vous souhaite plein succès dans la réalisation de tous les projets de société déclinés.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2020 à 16:34, par Jacques En réponse à : Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

    Félicitation Roch, pour ta re election a la tête du pays !

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2020 à 16:43, par esspoir999r En réponse à : Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

    C’est pourquoi, vous avez eu 57,87%. Dieu sait choisir et responsabiliser les gens qui savent où se situe l’intérêt supérieur d’une nation, d’un groupe, d’une communauté et qui travaillent toujours à aller dans ce sens. Bravo !

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2020 à 16:46, par Le Patriote "Le vrai" En réponse à : Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

    D’accord avec ce message plein d’humilité. Mes enseignements relativement à cette élection. Le peuple burkinabé est mature et il faut vite oublier toutes les rancœurs accumulées au cours de cette élection. Mon souhait est qu’on se mette ensemble pour bâtir un Burkina nouveau fort progressiste de paix. Je souhaite une refondation de la politique du pays. N’est ce pas mieux de procéder à des regroupements des partis pour être plus efficaces dans la conduite de la gouvernance ? Du côté de la gauche démocratique, il y a une ébauche avec maître Sankara pour un grand parti qui regroupera tous les progressistes du pays jusqu’aux gourous du parti clandestin dont les lideurs sont fatigués de guerroyer inutilement. Du côté de la droite, un regroupement peut se faire autour de Zéphyrin Diabré en intégrant KDO, Ablassé trop orgueilleux, le CDP, Gilbert Ouédraogo qui tient le parti de son père comme un fétiche familial. Même le professeur Soma peut intégrer ce regroupement de la droite. Maître Farama qui s’est lancé et a vu qu’il n’est pas grand-chose peut retourner voir Maître Sankara sans honte ainsi que les partis PUR, UDR/MS de Ouédraogo Marie, les électrons libres de Prit Lanaya etc… Il faut vraiment y penser, sinon faire l’orgueil dans son petit moi, rend vilain et appauvrit les cerveaux. C’est la seule chance pour qu’en 2025 Simon Compaoré puisque succéder sans encombre au président RMCK pendant que les jeunes se préparent tels que TIEBA, Sankadé etc…. Tels sont mes souhaits pour un Burkina meilleur.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2020 à 17:03, par Séraphin Pierre En réponse à : Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

    Je pense que les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré vont être modifiés par ces partisans corrompus et corrupteurs comme suit :
    1- Renforcement des tripatouillages électoraux ;
    2- Appauvrissement des pauvres pour encore pouvoir récupérer les cartes d’électeurs moyennant 2500 FCFA ;
    3- Changement des PPP à PPPP et P pour pouvoir se remplir les poches pour les prochaines échéances ;
    4- Intensification de la corruption et du vol de deniers publics et achat de conscience car on en sait jamais.

    Mais, que le Président fasse attention et ne suivent pas ses partisans qui attendent de se remplir les poches car, les mêmes causes produisent les mêmes effets.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2020 à 17:40, par La tolérance En réponse à : Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

    Ce sont les meme discours à chaque fois mais jamais de changement reel. Comme c’est triste de voir des gens qui sont aux affaires depuis près de 30 ans sans rien apporter de bonheur aux familles Burkinabé et qui continuent à faire des promesses encore ! C’est ca l’INFANTERIE PRESIDENTIELLE.... Crée nous un Ministèere de AKOUUNA MATATA

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2020 à 09:30, par Ka En réponse à : Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

      La tolérance : Tu dis, ’’’Ce sont les mêmes discours à chaque fois mais jamais de changement réels. Comme c’est triste de voir des gens qui sont aux affaires depuis près de 30 ans sans rien apporter de bonheur aux familles Burkinabé et qui continuent à faire des promesses encore.’’’’ Cher internaute, au Burkina chaque régime arrive au pouvoir avec son représentant qui prenne le volant des affaires de l’Etat. En décembre 1991, seul candidat en lice à l’élection présidentielle, il était obligé de crier partout qu’il cherche un adversaire désespérément. Recueilli 84,4% des suffrages exprimés, mais à peine 25% des électeurs se sont déplacés pour le voter. L’opposition de l’époque qui se félicitait de la désobéissance civile mais ne conteste pas, est allé féliciter l’élu qui a promis ciel et terre a son peuple. Mais il fallait attendre jusqu’en 1998 avec l’arrivé d’une bonne équipe avec un parti de défi nommée Roch Kaboré, Simon Compaoré, salif Diallo, Ludovic Tou, et d’autres avec un programme qui va pour le peuple et ‘émergence du pays, pour qu’on voit tous ce qui est réaliser au Burkina.

      Sans parti pris, tu n’es pas tolérant, car tu n’as pas vu les dossiers des crimes impunis qui avancent pour une réconciliation nationale et durable, les infrastructures, les soins gratuits, la liberté d’exprimer sans que les fillettes du RSP qui tirent sur tout ce qui bouge ne te fait pas sans problème. Sans parti pris, Roch Kaboré tient ses paroles malgré que nos frères déguisés en terroristes vivants dans nos foyers, et lui mettent les bâtons dans les roues de son programme en tuant qui ils veulent, là où ils veulent. Conclusion : Tu devais attendre en 2025 avant de juger un programme qui n’est pas encore commencer. Sans rancune.

      Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2020 à 08:02, par Kamjon En réponse à : Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

    Félicitations à vous Prési ! Que Dieu continue de veiller sur notre cher Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2020 à 12:24, par PENGDWENDE ! En réponse à : Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

    MERCI, FELICITATIONS & COURAGE NOTRE PRESIDENT !
    Dieu bénisse votre Engagement et vous protège !

    Je souhaite ardemment que vous vous entourez de Personnes Ressources visiblement Capables de vous accompagner Activement et Rapidement à relever les grands et gros défis du moment en particulier, ceux de la Sécurisation intégrale du territoire burkinabé, de la Reconciliation nationale après Justice et des autres chantiers importants du Développement Durable visiblement bien lancés tels que la Santé pour tous, l’achèvement du Désenclavement infrastructurel et énergétique du Faso, de la Formation professionnelle des jeunes aux métiers opérationnels, et de l’Accès à l’Eau et à l’Education scolaire et universitaire de QUALITE.

    Vivement que certaines "marionnettes politiques" (je n’ai pas cité le nom de quelqu’un SVP !) qui, visiblement n’ont même pas honte de leurs propos & comportements (qui frise l’immaturité et/ou l’amaturisme politiques), arrêtent leurs scènes désagréables et accompagnent leur Président du Faso dans son Combat qui est celui de tous les Burkinabés.

    Ensemble, Regardons SVP maintenant dans la même direction pour un Faso de Paix, de Justice, de Liberté d’expression, bref d’un "Bon Vivre Ensemble" et de Développement durable !

    FELICITATIONS & COURAGE !

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2020 à 13:31, par Adakalan En réponse à : Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

    Nous avons simplement telecharger votre programme et nous attendons tranquillement la mise en oeuvre. 5ans c’est pas 50 ans, c’est maintenant de dérouler se programme que j’ai trouvé assez bien.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2020 à 11:16, par ELKABOR En réponse à : Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

    J’avais personnellement souhaité la réélection de Roch Marc Christian Kaboré pour plusieurs raisons : 1.
    Il sera à son deuxième et dernier mandat et, logiquement pourra s’affranchir de son environnement de laudateurs et flatteurs pour franchement s’attaquer aux vrais problèmes du Faso car il ne va pas craindre de fâcher qui que ce soit. Toute chose qui aurait pu se traduire en mesures de retorsion dans les urnes pour sa réélection. 2. Ayant pris le pouvoir dans des circonstances que l’on sait, ceci constituait des circonstances atténuantes pour le déroulement de son programme. Maintenant qu’il a pris la pleine mesure des défis, il pourra en connaissance de cause s’y attaquer. 3. La justice doit poursuivre son oeuvre de consolidation car sans justice pas de paix, ni de développement ! Pour terminer je souhaite au nouveau Président (désormais Président de tous les Burkinabè) de pleinement appliquer le devoir d’ingratitude pour voir au delà de son camp afin de piocher et amener aux affaires les compétences Burkinabè de n’importe quel bord ou courant de pensée, pour bâtir notre cher Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2020 à 12:41, par Samuel En réponse à : Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

    Felicitation au president ROCK KABORE.

    Monsieur le president, felicitation pour votre victoire mais surtout merci pour votre discours d’un homme d’Etat de rassembleur de tous les Burkinabe’ sans exception. Vraiment, je vous remercie pour cela et vous encourage davantage a’ consolider la justice sociale et economique pour enfin combattre la discrimination et l’estigmation d’autre Burkinabe’.
    Je suis un Burkinabe’ d’origine Africaine qui est estigmatise’, surtout libele’ ETRANGER quand il s’agit de chercher du travail , du logement et d’autre consideration economique pour la survie d’un citoyen responsable. Un operateur economique prive m’avait addresse’ en ces termes : " Je ne peut pas te recruter parceque tu es un etranger." quand bien meme je lui avai donne’ tous mes diplomes et documents civil prouvant ma nationalite Burkinabe’. Bref, je suis tres emu et enfin encourage’ de votre discours de rassembleur. Si tous les hommes politiques parlaient le meme langague que vous, le Burkina Faso sera un pays sans discrimination et d’estigmation de ces propres citoyen. Je vous remercie.Bonne chance et vive le Burkina Faso.
    samuel

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2020 à 18:30, par Ka En réponse à : Burkina : Les quatre chantiers prioritaires du président réélu Roch Kaboré

    ELKABOR : J’avais personnellement souhaité la réélection de Roch Marc Christian Kaboré pour plusieurs raisons : 1.
    Il sera à son deuxième et dernier mandat et, logiquement pourra s’affranchir de son environnement de laudateurs et flatteurs pour franchement s’attaquer aux vrais problèmes du Faso car il ne va pas craindre de fâcher qui que ce soit.

    Samuel : Monsieur le président, félicitation pour votre victoire mais surtout merci pour votre discours d’un homme d’Etat de rassembleur de tous les Burkinabé’ sans exception.

    Ces deux interventions pertinentes m’interpelle de confirmer en disant que Roch Kaboré que j’ai connu très jeune, est une personne qu’on n’influence pas, même si un internaute croit que son entourage peut lui dévier de son trajectoire, ce n’est pas le cas.
    Si aujourd’hui il réaffirme être le président de tous les Burkinabé, c’est qu’il l’était avant ça, d’abords comme ministre d’état, président de l’Assemblée Nationale, ex-Responsables de deux partis politique qui ont conduit le volant des affaires de l’état Burkinabé. Et le redire, c’est de confirmer qu’il est au côté de son peuple qui lutte pour ses intérêts naturels, comme il a promis lors la prise de son premier mandat en 2015 que voici : Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a appelé dimanche à "rendre justice dans toutes les affaires sensibles", dont les dossiers de l’assassinat de Thomas Sankara, Norbert Zongo, du putsch manqué et de l’insurrection populaire, pour "aider le peuple à se réconcilier".

    "Nous devons tout faire pour que la justice soit rendue dans toutes (les) affaires sensibles pour aider notre peuple à se réconcilier avec son histoire, pour ramener la paix des cœurs et créer les conditions propices à la contribution de tous les Burkinabè à l’œuvre de construction nationale", a déclaré M. Kaboré dans un discours radiotélévisé.

    "La réconciliation nationale reste un enjeu majeur que nous devons réussir, dans l’intérêt supérieur de la nation", a-t-il dit.
    La justice militaire, une juridiction d’exception, doit solder une longue série de dossiers, dont principalement ceux du putsch manqué de septembre 2015 et de l’assassinat du "père de la révolution" burkinabè, le capitaine Thomas Sankara, tué lors du coup d’Etat qui porta l’ex-président Blaise Compaoré au pouvoir en 1987.

    Également en instance, le dossier du journaliste d’investigation Norbert Zongo, tué en 1998 avec trois compagnons, a connu une évolution avec la mise sous contrôle judiciaire de François Compaoré, frère du président déchu Blaise Compaoré, poursuivi pour "incitation à assassinats".

    M. Kaboré a dit "saluer l’avancée des dossiers pendants devant la justice", tout en rappelant aux acteurs chargés de les vider que "la soif légitime de justice des Burkinabè reste intacte." Et quand j’ai demandé a un électeur devant le Bureau de vote de notre secteur pourquoi il tient a voter, il me dit pour que les problèmes de justice soit régler pour apaisé les cœurs des Burkinabé afin qu’une réconciliation nationale soit réelle et durable. Oui Samuel, être un président de tous les Burkinabé c’est aussi ça. C’est-à-dire que nous sommes tous égaux, et personne, je dit personne n’a le droit d’ôter gratuitement la vie d’un autre pour le pouvoir ou refuser ‘employer un autre qui est qualifié dans son domaine par ce qu’il est étranger.

    Ici je regrette de dire à deux internautes dont leurs mentors ont perdu le pouvoir et n’auront aucune occasion de le revoir a condition d’oublier de tuer qui ils veulent, là où ils veulent : Ces internautes ne doivent pas confondre le Burkina qu’ils veulent, et le Burkina que les Burkinabé veulent. Déformer les réalités pour mettre les bâtons dans les roues d’un président mouta mouta qui fait de son mieux pour tenir sa parole, ne sert à rien. Vos mentors ont défiguré le pays, ils l’ont lourdement vendu aux terroristes, au profit de la propagande personnelle, du mensonge, de l’incompétence, de la malhonnêteté, de la délinquance, de la médiocrité et de la bêtise, ce qui a mené tout droit à la tragédie du 31 Octobre 2014. Les urnes en 2020 ont montré qu’elles sont les seules juges a décidé qui prendra le volant de l’état Burkinabé avec un programme qui va au peuple et l’émergence du pays.

    Conclusion : Voilà plus de dix ans que je suis sur le forum, et depuis 2015, il y a des internautes malsains qui polluent le forum. Et "quoique ce régime fait pour le pays, aucune bonne action ne trouvera grâce aux yeux de ces internautes malsains. C’est pourquoi je rejoins aux deux internautes cités, en les disant que j’approuve leurs interventions pertinentes. Je ne partage pas souvent quelques agissements de l’entourage du président mouta mouta, mais le président Roch Kaboré est un grand professionnel, un homme de culture politique de notre pays, et sait rectifier les choses après les leçons du 31 Octobre 2014 donné par un peuple mûri. A l’exemple de mettre au trou un ministre en fonction qui n’a jamais produit dans notre pays.

    Et pourtant, ne déplaise a certains, c’est bien la fermeté de Roch Kaboré de régler les dossiers des crimes impunis, de ne pas négocier avec les terroristes, de ne pas laisser ceux qui ont des poursuites judiciaires aux fesses sans la justice, que les urnes l’ont choisi pour terminer ce qu’il a commencé. Je confirme : L’alternance politique d’un pays comme le nôtre n’est pas une fin en soi et encore moins un projet de société ou un programme de gouvernement (mais le choix du peuple.)

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
Elections présidentielle et législatives : Voici les grands perdants du scrutin du 22 novembre 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés