Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes, bien plus que nos capacités.» Joanne K.Rowling

Santé mentale : L’ONG Christoffel Blinden Mission poursuit le renforcement de capacités des acteurs du Nord

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 26 novembre 2020 à 11h00min
Santé mentale : L’ONG Christoffel Blinden Mission poursuit le renforcement de capacités des acteurs du Nord

L’ONG Christoffel Blinden Mission (CBM), en collaboration avec les structures sanitaires du Nord et l’association Sauvons le reste (Sauler), a organisé deux sessions de formation au profit d’acteurs sociaux dans le cadre de la mise en œuvre du Projet « Seconde chance », du 18 au 20 novembre 2020 au Centre « Mgr Louis Durieux » à Ouahigouya. Il ressort que 41 % de la population générale âgée de 18 ans et plus, a été concernée par au moins un trouble mental.

Former des acteurs du Nord à l’accompagnement communautaire des malades atteints de handicap psychosocial et intellectuel selon les principes « Quality Rights » tel est l’un des objectifs visés par le projet Seconde chance. Ce projet faut-il le rappeler met un accent particulier sur le renforcement des capacités des acteurs en santé mentale de la région du Nord. C’est dans cet esprit que s’est tenue la formation des deux groupes que sont les travailleurs sociaux et ceux communautaires en santé mentale.

Les acteurs et travailleurs communautaires ont suivi avec intérêt les formateurs

Renforcer la capacité de prise en charge des malades mentaux

À l’ouverture des travaux, Oumar Sangaré, représentant le directeur pays CBM, a indiqué qu’au Burkina Faso selon une étude épidémiologique, 41 % de la population générale âgée de 18 ans et plus, a été concernée par au moins un trouble mental. Cette situation inquiétante, à l’en croire, mérite une prise en charge conséquente de cette pathologie. « Si rien n’est fait, la charge des troubles mentaux, la consommation des substances psycho actives et des troubles qui y sont liés continueront de croître et d’avoir une forte incidence sur la santé avec des conséquences indéniables sur le plan social, économique, tout en mettant à rude épreuve les droits de l’homme » a laissé entendre M. Sangaré.

Abdoulaye Kindo : « Bien outillé, je serai efficace dans la prise en charge de cette catégorie de personnes vivant avec nous dans la société »

Pour le représentant de CBM, au cours de cette année 2020, une série de formations (Santé mentale, Quality rights) a été organisée en direction de plus de 800 agents de santé de la région du Nord afin de renforcer la qualité de la prise en charge des malades mentaux. Au nom du directeur pays de CBM, M. Sangaré a exhorté la soixantaine de participants à tirer le maximum de profit des enseignements des formateurs rompus aux questions de droit et de santé mentale et plus particulièrement au Quality rights.

Oumar Sangaré représentant le Directeur Pays CBM

Par des communications, plusieurs modules ont été développés pendant les trois jours au profit des acteurs. Le rôle de l’acteur communautaire dans le développement inclusif, les types de soutiens attendus, les droits humains et santé mentale, ont été entre autres les thématiques abordées dans les différents groupes.

Seydou Sourabié, conseiller en droits humains, co-formateur

Les différents acteurs ont, au terme de la session, cerné les problématiques des droits de l’homme et ont analysé les situations concrètes de violation de droits de l’homme. Ils ont surtout appréhendé leur rôle et les types de soutiens des groupes d’individus à risque, etc.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : « La cohésion sociale ne pourra venir que si nous nous écoutons, si nous nous réconcilions », lance Pasteur Henri Yé de la FEME
L’ABHDESO et ses partenaires de Hüttlingen dotent la commune de Lèna d’un Centre d’Eveil et d’Education Préscolaire (CEEP) à Lèna
Dispensaire Saint Jean Malte de Ouagadougou : L’Association pour la Promotion de la Citoyenneté et le Développement offre des équipements
Cardinal Philippe Ouédraogo : "Au-delà des distinctions de religions, d’ethnies, des options politiques..., que nous soyons tous frères et sœurs !"
Dialogue inter-religieux : « Cette rencontre permet d’habiter nos existences, de nous rapprocher », Père Basile Paré
Assemblée générale de la F-SYNTER : L’exclusion des enseignants à temps plein et les ingénieurs de recherche du CAMES, le point qui fache
"Un salaire ne doit en aucun cas être un moyen de chantage", Bassolma Bazié à propos de sa démission de la fonction publique
55e journée mondiale des communications sociales : Le pape François invite les journalistes à aller sur le terrain
Santé bucco-dentaire : Les chirurgiens-dentistes appellent à en faire une priorité
Fonction publique burkinabè : La lettre de démission de Bassolma Bazié
Canal+ Burkina : Un portefeuille de plus de 50 000 nouveaux abonnés en 2020
Appui aux personnes vulnérables : Le diocèse de Ouagadougou lance son fonds de solidarité Alfred Diban
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés