Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut savoir s’instruire dans la gaieté. Le savoir triste est un savoir mort. L’intelligence est joie. »  Voltaire

Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • lundi 23 novembre 2020 à 23h50min
Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

Les candidats des partis politiques signataires de l’accord politique de Ouagadougou, sont septiques quant à la crédibilité et la sincérité des résultats des élections du 22 novembre, proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Par conséquent, ils ne sont pas prêts à l’accepter.

Ils l’ont fait savoir ce soir 23 novembre 2020, à travers une déclaration.

Selon le candidat du MCR, Tahirou Barry, entre autres faits constatés, qui les confortent dans leurs positions, se sont la modification de dernier minute et de manière informelle, du nombre et de la cartographie des bureaux de vote retenus pour les élections.

L’ouverture tardive et même la non-ouverture de plusieurs dizaines de bureaux sur l’ensemble du territoire national, a également été relevé par le candidat du MRC.

Un autre fait mentionné, et non des moindres, c’est que des électeurs détenteurs de la carte d’électeurs ont été refoulés des bureaux de vote.

En tout état de cause, les signataires de l’accord politique de l’opposition informent ne pas accepter les résultats entachés d’irrégularité et qui ne reflètent pas la volonté du peuple burkinabè.


Lire aussi Elections 2020 au Burkina : Le président de la CENI explique les difficultés qui ont émaillé le scrutin


LeFaso.net


DECLARATION LIMINAIRE, LUE PAR TAHIROU BARRY, PRESIDENT DU MOIS DE LA CONFERENCE DES CANDIDATS SIGNATAIRES DE L’ACCORD POLITIQUE DE OUAGADOUGOU.

Le Samedi 21 Novembre dernier, la Conférence des candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou a tenu une conférence de presse, au cours de laquelle nous avons exprimé des préoccupations sur les conditions d’organisation des élections couplées présidentielle et législatives.

Ces présidentielle et législatives se sont tenues le 22 Novembre 2020 ; comme prévues par le décret de convocation du corps électoral.

La Conférence des candidats saluent les FDS qui ont permis de sécuriser le processus électoral et le territoire national.

Malgré nos multiples mises en garde contre toute proclamation précipitée des résultats, ce lundi 23 novembre, peu après 13 heures, la CENI a commencé à annoncer résultats de l’élection présidentielle, sur lesquels nous nous réservons de nous prononcer ultérieurement.

En revanche, nous nous prononçons d’ores et déjà sur l’organisation générale des scrutins, et à ce propos, nous exprimons toute notre consternation quant à la manière dont ces organisations ont été organisées.

Contrairement aux dispositions du Code électoral qui prévoient une compilation manuelle des résultats au niveaux des centres communaux de compilation, (CCCR), la CENI a procédé à l’annonce de résultats largement favorables à la majorité sortante sans avoir procédé à cette compilation manuelle.

De manière, tous les observateurs sont unanimes pour dire que la que la CENI a failli dans l’organisation administrative et pratique des élections du 22 novembre 2020, toute chose qui nous amène à émettre de très fortes réserves sur la sincérité et la crédibilité des résultats.

Entre autres faits constatés, nous pouvons relever :

• La modification, à la dernier minute, et de manière informelle, du nombre et de la cartographie des bureaux de vote retenus pour les élections. Il est avéré que des bureaux de vote prévus pour être ouverts sont restés fermés alors que d’autres bureaux qui ne devraient pas s’ouvrir pour raison d’insécurité ont été ouverts à la dernière minute sans une concertation préalable des acteurs politiques et sans le quitus du Conseil constitutionnel comme il se devait.

Or, La loi électorale prévoit en effet que tout changement à ce propos soit soumis préalablement au Conseil constitutionnel, ce qui n’a pas été le cas. L’opposition n’a tout naturellement donc pas pu participer à la surveillance des activités électorales dans ces bureaux de vote. Seule la CENI peut expliquer le pourquoi de ces changements. Tout cela a empêché de nombreux burkinabé d’exercer leurs droits civiques.

• L’ouverture tardive et même la non-ouverture de plusieurs dizaines de bureaux sur l’ensemble du territoire national. Un bureau a ainsi pu ouvrir seulement à 17 heures à Ouaga pour fermer à 18 heures. Des milliers d’électeurs ont été ainsi empêchés d’accomplir leur devoir citoyen.

• Des électeurs détenteurs de cartes d’électeurs ont été refoulés ds bureaux de vote du fait de l’absence de leurs noms sur les listes imprimées.

• L’absence ou le retard dans l’acheminement du matériel dont entre autres le procès-verbal qui constitue un document essentiel de vote dans des bureaux de vote de plusieurs localités Or, l’acheminement de ces matériels devait avoir lieu plusieurs jours à l’avance pour être vérifié minutieusement.

• Les erreurs d’adresse dans l’acheminement des bulletins et du matériel de vote dans plusieurs localités ont entrainé des confusions et des retards qui n’ont pas permis à de nombreux électeurs d’exercer leurs droits citoyens

• Le transport non sécurisé d’urnes sur les motos, ce qui pet etre une source de fraude dans le processus de compilation.

• Le non-affichage des listes des électeurs devant les bureaux de vote comme cela est prescrit par les textes.

• Le non-paraphe systématique des bulletins de vote par le Président et un membre du bureau comme cela est prescrit par la loi électorale.

• La non-prise en charge des représentants des partis politiques dans les bureaux de vote contrairement aux dispositions de la loi électorale. Cela a occasionné des défections avec les conséquences que l’on sait.

• L’ensemble du processus a été fortement émaillé de fraudes
Le caractère massif de ces irrégularités et insuffisances interpellent tous les acteurs habitués à un processus électoral mieux élaboré.
De ce qui précède, il est constant que la CENI n’a pas été à la hauteur de la mission de bonne organisation des élections qui est à sa charge, toute chose qui a été relevé expressément par plusieurs observateurs internationaux.

Cette mauvaise organisation comporte deux conséquences majeures :

• Elle pénalise les candidats de l’opposition, le pouvoir ayant toujours la possibilité de se réajuster par rapport à la situation.

• Elle jette un discrédit sur les résultats des scrutins dont la CENI a commencé l’annonce.

En tout état de cause, les signataires de l’Accord politique de l’opposition n’accepteront pas des résultats entachés d’irrégularité et qui ne reflètent pas la volonté du peuple burkinabé.

Fait à Ouagadougou, le 23 novembre 2020

LES CANDIDATS SIGNATAIRES DE L’APO

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 23 novembre 2020 à 18:40, par PIONG YANG En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Soyons sérieux ! Que voulez vous au juste ? Eddy, soit plus visionner que ça. Sur la table, il n’ya que toi qui a un avenir politique. Le reste est fini. Et ils veulent t’embarquer. C’est sans issu et les burkinabè et la communauté internationale ne tolérerons pas un faut problème dans une vrais solutions. Si Rock à gagner, avançons. On ne force pas le peuple pour prendre le pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 18:44, par Nabiiga En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    @ L’Opposition Burkinabè

    On le voyait venir car Zeph nous a soigneusement préparés psychologiquement on refusant les résultats avant même que les élections n’aient eu lieu. Maintenant que les élections ont eu lieu, on se trouve dans la logique de la chose pour laquelle il nous a préparés sournoisement. Haya, Opposition, il ne faut pas camper sur un refus sec, mais demandez qu’on fasse un recompte des voix devant toutes les lumières du Burkina réunies dans une seul local. N’est pas mieux ? Bande de perdants aigris !!!! Qu’est-ce que vous attendez, si vos différents campagnes ont été battues sur des nullités telles doter le Burkina des tunnels à partir de l’océan atlantique ou encore, faire rentrer Blaise comme programme de développement. Les temps ont changé, lambda Burkinabè et un averti politique ces derniers temps et ne sera plus berner par qui que ce soit, même pas Zeph ou encore Eddie. Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 18:45, par Dieu Sauve Le Faso ! En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    La Democratie C’est Le Pouvoir Du Peuple,par Le Peuple Et Pour Le Peuple.Que Dieu Sauve Le Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 18:53, par kiriki En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Pour être honnête , la ceni a détourné les élections au profit de Roch. Mais s’il je suis a la place de l’opposition, je prends acte et je les laisse aller.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 18:58, par Élève de maternelle En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Les peuples du monde se battent pour avancer et progresser on dirait au Burkina on ne fait que reculer : au plan organisationnel l’élection de 2015 était nettement meilleure que celle de 2020. Pourquoi n’avoir pas capitalisé cette expérience de 2015 pour faire mieux en 2020. Nous nous dirigeons droit vers un contentieux électoral dufait de l’incompétence de Barry et son équipe qui ont eu tout le temps pour relever le challenge.
    J’espère qu’il aura la dignité et l’humilité de reconnaître ses manquements et demander pardon au peuple Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 19:00, par DIVINE En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    C’est très facile de faire un coup KO avec sa propre liste électorale concoctée avec la complicité d’une CENI acquise.
    Cette CENI qui :
    1) procède à un enrôlement à géométrie variable, avec comme résultat à peine 15000 électeurs Burkinabé hors du pays vivant dans toute l’Afrique
    2) Fusionne quand ça lui plaît les bureaux de votes sans informer les électeurs
    3) Se fend d’un communique à la mi-journée donnant un numéro de SMS et de téléphone sachant que la plupart des electeurs ne savent ni lire ni écrire
    4) Ouvre de nouveaux bureaux en plein match électoral sans concertation avec les autres candidats
    5) veux juste satisfaire son employeur (suivez mon regard)
    Quelle honte pour mon pays !

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 19:00, par Passakziri En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    C est vrai que la cacophonie autour de ces élections m a surpris et déçu , parce qu avec le travail impeccable abattu par l ancienne CENI de Me Kéré, la barre était haute.
    Mais je ne crois pas que toutes ces imperfections aient un impact sur les résultats. Les populations ont voté selon leurs règles et on doit l accepter comme tel. Si l opposition venait à perdre ces élections, elle devrait travailler à convaincre et à mobiliser ses électeurs aux moments décisifs, parce que le parti au pouvoir fait campagne tout au long du mandat et sait contourner les règles.
    Bref, les défis sont énormes à relever et si ceux qui ont été élus pour résoudre les problèmes des burkinabé ne se mettent pas immédiatement au boulot pour combattre tous ces maux qui nous plombent ( corruption, mal gouvernance, insécurité, foncier etc...) , ne soyons pas surpris de vivre le scénario malien. Ces mêmes qui ont remplis les stades pour vous pousser à Kossyam rempliront les rues pour vous pousser vers la porte . A bon entendeur !.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 19:02, par Proust En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    De toutes les façons, on les voyait venir.
    La CENI n’a pas proclamé les résultats provisoires que déjà ils sont contestés.
    Que les différents recours se fassent comme le prévoit la loi

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 19:19, par caca En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Le MPP doit calmer l’ardeur de ses brebis galeuses de coup ko à tout point. Une crise postélectorale n’apportera à rien pour notre pays. Que la neutralité des institution du Faso soient impliquées rapidement pour que les défaillances soient vites corrigées. L’idée de modifier les bureaux de votes à la dernière minute n’est pas un bon signe de respect au pouvoir des institution. La responsabilité de cette personne doit être engagée. Un individu seul n’a aucun pouvoir de modifier une loi.

    Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2020 à 00:13, par Nabiiga En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

      @ Caca

      Chapi Caca !!! Je suis entièrement d’accord avec toi. Il faut toujours dire la vérité, si dure et pénible soit-elle, il faut la dire. Ainsi donc, tu affirmes et je te cite, ’Un individu seul n’a aucun pouvoir de modifier une loi’

      Quelle vérité !!! Quelle franchise !!! Quelle honnêteté !!! Seul Blaise Compaoré, ton individu, a voulu modifier la loi organique de toute une nation afin de s’éterniser au pouvoir. Nous l’avons chassé de sitôt. Tu as l’habitude de décrire notre chère insurrection comme étant batarde, née justement de ce que Blaise voulait faire ; changer notre loi pour ses petites fins égoïstes. Donc, selon-toi, ’insurrection n’est pas, n’était pas et ne serait jamais batarde et je suis content que tu sois un inconditionnel de l’insurrection qui a chassé Blase et ses acquis telles les élections couplées qui viennent de se passer avec la réussite éclatante de MPP devant les autres petits Partis à tendance ethno-régionaliste. Bravo Caca

      Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 19:32, par Ka En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Monsieur Z. Diabré et Cie, il vous reste à créer un CNT. Malheureusement nous avons vu que d’autres qui l’ont créé dans un pays voisin ont pris la fuite, ou retenus dans les lieux sacrés en attendant d’être jugés. Avec tout le respect que je vous dois, sachiez que ce qui caractérise le véritable homme d’état, c’est sa vision à long terme. Votre tour viendra, mais ’’Hier’’ 22 Novembre 2020, le peuple Burkinabé a décidé de choisir un autre que vous, c’est pourquoi votre agitation.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 19:36, par Jinassan En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    C’est pas possible ! Quelle honte ! On ne savait pas que y’a des Donald Trump parmi les hommes intègres.
    On n’a pris en charge les membres des bureaux comme si la CENI avait sélectionné ceux de l’opposition pour les mettre 2’à la disette.
    JE PENSE que ce n’est pas possible que le MPP passe au premier tour mais comme la réalité risque d’être vérifiée allons dans la rue. C’est pire qu’avec TRUMP.
    J’ai toujours trouvé cette façon de rejeter en gros les résultats des élections quelque peu immature et malhonnête. Bien que n’ayant jamais voté MPP je ne peux approuver ce comportement peu intègre de conduite irrationnelle. L’opposition signataire veut exploiter ce qu’elle croit l’gnorance des masses mais la surprise sera grande : ce n’est pas parce qu’on n’a pas fait l’école qu’on est ignorant. Venez dans la rue pour la dernière défaite. Les politiciens qui ont chassé Blaise regrette mais le peuple ne le regrette pas et si le MPP n’arrête pas de surfer sur la Réconciliation sans vérité et justice, elle aussi en paiera le prix.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 19:37, par Fraoco En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Arrêté cette pagaille qui ne vous honore pas. Quant on veut dirigé un pays on doit avoir l’intelligence de savoir qu’il y’a la justice, et le conseil constitutionnel que vous pouvez saisir pour des cas que vous estimez litigieux. Une permanente au niveau des juridictions a été mise en place pour la cause. Faite la sommation des bureaux de vote non ouverts à la dernière minute et partagez vous l’ensemble des inscrits pour voir si la tendance change. Si en politique, il semble que tout les coups sont permis, il vous appartient de savoir que le burkinabé ne pas idiot pour lire entre les lignes

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 19:38, par Dedegueba SANON En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Et nous y voilà. Pourtant tous autant que vous êtes vous m’avez personnellement surpris avec vos suffrages. Je ne vendais pas du tout cher de votre peau. Mais tous les avatars que vous signalez ne sont pas un fait nouveau, cela fait longtemps que vous participez aux élections avec ces mêmes imperfections, et vous y allez toujours, et toujours c’est le même refrain de contestation. Cessez de nous distraire, vous avez insisté pour faire ces élections malgré le contexte sécuritaire ,chose que bon nombre de burkinabè avaient déconseillé. Ne venez plus vous plaindre de bureaux de votes non ouverts. C’est facile de rester à Ouagadougou et de reprocher de fermer certains bureaux de votes qui avaient les canons pointés sur eux. Il fallait vous faire enrôler à Tinakof,Arbinda, Tongomael ou Diapaga, et vos plaintes seraient subsequemment fondées. Des mauvais perdants, c’est juste ce que vous êtes. Nous avons marre de vos plaintes récurrentes, vous ferez mieux de passer la main à de nouvelles têtes. Je sais qu’aucun de vous ne se convainc que les burkinabè pourraient pousser le ridicule à faire de vous leur président. Vous n’êtes même pas crédible dans vos requêtes. Tchrrr

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 19:38, par Nacoulma Abel En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Le peuple Burkinabè n’est plus a ce stade, nous attendons de vous un rapport de gestion des fonds d’appui à la campagne électorale. Certains pensent que le pouvoir d’État au Burkina c’est comme designer un chef de classe au lycée, vous qui narrivé même pas à rassembler les membres de votre petite famille.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 20:12, par Fraoco En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    C’est à croire qu’ils n’ont même pas confiance à leur délégués dans les bureaux de vote. Reconnaître sa défaite et sens élevé qui ne pas donné à tous

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 20:24, par Fraoco En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Cher DiABRE, les résultats à Garando et bagre tels que proclamé, il y’a fraude aussi. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 20:25, par Fraoco En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Konboigo E. Il y’a fraude au vu des résultats à Ziniare ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 20:29, par A qui la faute ? En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    J’ai connu plusieurs tournures d’élections dans différents pays mais celle-là est quand même toute nouvelle. Vous allez votez et vous ne trouvez pas votre bureau de vote, oubien il est changé le matin même. Et vous voulez qu’on vous croit sur parole. La transition n’avait pas plus de moyens que le MPP. Gouverner c’est prévoir. MPP n’a aucune excuse pour justifier ce désordre. Et après être passés en force vous voudrez être crédibles ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 20:37, par Kaboré B. Roger En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Bonsoir. Je demande du respect pour tous les honnêtes citoyens et citoyennes qui sont aller librement voter le 22 novembre sans aucun calcul malhonnête.
    Ces honnêtes gens ne connaissent rien des coups bas de nos politiciens (de tous bords) qui veulent voler la démocratie et le bonheur de notre vaillant peuple.
    Attention à la réaction légitime du peuple souverain.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 20:38, par Fraoco En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Une question simple. Les représentants de l’opposition ont oui ou non signé les PV des dépouillements. Ou ont ils été tous corrompus. N’insultez pas l’intelligence du burkinabè

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 21:10, par Sacksida En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    En verite, ce desordre et cafouillage orchestres par la CENI sous la responsabilite de Newton Hamed Barry est inacceptable car depuis au moins 4 ans ils ont eu le temps de faire les choses dans les regles de l’Art. De plus les moyens financiers collocaux sont mis en jeu pour que les choses se passent tres bien ; mais les observateurs avises savent NAB est un sympathisant du MPP pour ne pas dire de RMCK. Toutefois, il devait etre impartial dans son systeme de travail car ce n’est pas des questions de personnes, mais l’enjeu ici est d’avoir Un President du Faso et des deputes legitimes qui refletent l’assentiment populaire. Pourquoi meme avant les resultats definitifs les responsables du MPP et leurs militants se mettent deja a fete ? Il aurait ete plus sage de patiente jusqu’a des proclamations des resultats definitifs avant de faire tout ce brouhaha inutiles et indecents en cette periode difficiles et parfois deplorables de notre peuple. En tout etat de cause les irregularites constatees et soulevees sont observees par plusieurs electeurs et electrices. Car meme les grenouilles politiques ont des droits de citoyens et citoyennes burkinabe a respecter. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 21:14, par SidbeWende En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Tout avait bien commencé et les élections se sont bien déroulées dans l’ensemble malgré la situation sanitaire et sécuritaire critique que nous connaissons. Le consensus qui a entouré toute la préparation admettait que des difficultés allaient se poser. Le code de bonne conduite rappelait qu’il faut patienter jusqu’au bout avant de porter les plaintes à qui de droit. Tout cela, c’était sans compter avec les illusions que beaucoup de candidats se faisaient sur leur propre popularité. Certains sont perdus et veulent tout gâter. La CENI est composée des représentants de l’opposition, de la majorité et de la société civile. Si vous ne faites pas confiance à vos propres représentants, c’est qu’il y a un sérieux problème. Les imperfections mineures surviennent toujours et même si on confiait toute l’organisation des élections à l’opposition, il y allait avoir des manquements. Soyons réalistes !! Il ne s’agit pas de faire des accusations génériques. Il faut poser des faits concrets avec le nombre, le lieu, les raisons, et les victimes. L’opposition a perdu lamentablement et même le Président du CFOB est entrain de perdre sa place. Sinon, pourquoi vous ne voyez pas par exemple le bureau de vote 2 de Ziniare B où il y a eu 126 inscrits et 126 votants et Eddie Komboigo a eu 99 voix contre une vingtaine pour Roch.C’est le seul bureau de vote avec un taux de participation de 100%. la moyenne tourne autour de 50%. Vous trouvez ça normal ??? Laissons terminer les choses et s’il y a des recours, il y a la Cour Constitutionnelle. Pardon !!! Acceptons la vérité des urnes chers opposants aigris !!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 21:59, par SidbeWende En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Le grand perdant dans cette affaire, c’est bien Zéphirin DIABRE. Il a perdu presque tous ses députés dans la législature finissante et il est entrain de perdre son poste de leader de l’opposition à cause de ses alliances suicidaires. Tu as chassé le CDP et à cause du pouvoir tu t’associes à lui pour chasser ton allié d’hier. Tu crois que le CDP a oublié sa douleur ? Le plat de la vengeance se mange froid !!

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 21:59, par Ka En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Si tous ceux-ci c’est d’avoir la clé de Kossyam et aller en avion présidentiel chercher Blaise Compaoré, sachiez que la justice est là, elle n’est plus celle de 1987 à 2014. S’il vous plait messieurs de l’opposition, ne bafouez pas notre jeune démocratie ni la salir aux yeux du monde entier. Si la CNI voulait frauder, d’autres ne seront pas candidats. Vos agissements enfantins est uniquement pour créer une crise dans le pays avec des violences les plus sanguinaires et destructrices, car cette provocation téléguidé le prouve. Je regrette de le dire, mais malheureusement au pays des hommes intègres il n’y a plus de vrais hommes politiques que des vrais sicaires.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 22:20, par SOME En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Voilà ce que tous on voyait venir comme ils l’avaient annoncé. Mais le pire et le minable dans tout cela, c’est ils n’ont hésité à le faire. Nous savons exactement qui ils ont et jusqu’où ils sont prêts à aller pour même détruire le pays. Montrons leur qu’ils viennent de signer leur fin politique.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2020 à 22:45, par jeunedame seret En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Ils ont raison de tout redouter. Car cette élection a vraiment été bâclée à la dernière minute. Mes amis canadiens étaient les premiers à regretter la non-décentralisation du vote dans cet immense pays. Seul le lieu charlatan de l’ambassade était clandestinement ouvert au vote. Ce qui veut dire que toutes les autres grandes villes étaient privées de bureau, et les électeurs à la dernière minute déçus. Pourquoi ce sabotage ? Parce que c’est le Burkina Façon.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 01:26, par Trahison En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Une question. Il y a certes eu des irregularites mais est-ce que ces irregularites n’ ont affecte que l’ mopposition ? Un Tayirou Barry comme ca, donc seroieusement, il pensait qu’ il pouvait gagner aussi, quoi ? Vraiment ! Grand- frere Ka, comment vous faites et nos points de vue convergent toujours ? Pourtant on ne se connait meme pas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 01:40, par Jonassan En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Aucun chiffre : certains, des dizaines, ...
    Ça me rappelle l’école primaire exactement ce qu’on faisait à la fin des matchs amicaux de football. On quitte le terrain, on provoque la bagarre et le jeu est gâté. J’ai suivi la prestation honteuse dudit porte-parole devant les journalistes. Le Conseil Constitutionnel doit prendre ses responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 02:43, par Papa En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Chers opposants buvez votre honte et accepter votre lamentable défaite et on avance. Zephirin Diabré est victime de son mariage diabolique et contre-nature avec le CDP Zeph apprendra à ses dépends .

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 03:18, par Mathurin BAZIE En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    SABARI, MANE SUUGRI, DUR NA YII

    - CENI = 5 commissaires pour les partis politiques de la Majorité Gouvernementale, 5 commissaires pour les partis politiques de l’opposition reconnue auprès d’un Chef de File de l’opposition, 5 commissaires pour la Société civile comprenant (les religieux, les coutumiers et les associations)

    - 22 partis politiques signent un accord politique, disent-ils, sauver le Burkina.

    - 65 + partis politiques soutiennent la candidature de RMK

    Questions : Si la CENI est défaillante, c’est nous tous, si le MPP a fraudé, alors dénoncez vite, portez plainte en apportant la preuve, Sinon techniquement, sans être militant du MPP la victoire de RMK en coup KO est techniquement et mathématiquement possible ; ALORS DE GRACE LA PAIX KA FISSA.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 07:08, par Proust En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    C’est vraiment dommage ce qui arrive à mon beau pays le Burkina Faso. Je pense qu’il y a unanimité sur les problèmes organisationnels et techniques qui ont émaillés cette élection. Et je crois que dans toute élection il y aura des manquements. La question est de savoir si ces manquements sont de nature à impacter les résultats et à remettre en cause la sincérité et la régularité du processus. A cette question, je crois qu’il y a des institutions pour trancher. J’ai l’impression que l’opposition à déjà tranché, peut être que je me trompe. J’interpelle ici les Burkinabè de tout bord à garder le calme et à ne pas céder aux calculs politiciens. Est-ce que quelqu’un dispose des rapports des observateurs des élections passés ? Est-ce qu’après chaque élection il y a un rapport ? J’aimerais que nos analystes politiques nous aide à comprendre et mettre toute cela dans la balance. Les enjeux pour cette année sont certainement énormes et certains politiciens ne souhaitent pas perdre et perdre la face. Avec les réseaux sociaux tout peut être amplifié et relayé à une vitesse V, donnant l’impression que tout est gâté. Nous avons tendance à regarder à ce qui ne vas pas, c’est normal. Mais attention à ne pas prendre des bougies pour des lanternes. Que l’opposition aille jusqu’au bout de leur logique et respectent les lois et les institutions. Wait an see

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 07:15, par Danton En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Cette CENI de NAB doit etre traduite devant les tribunaux pour avoir dilapide des milliards dans un soi-disant recensement de nos compatriots a l’Etranger. Ils ont ete meme au Vatican. Le resultat, on le connait : moins de 10,000 Burkinabe de l’Etranger ont vote dimanche.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 07:16, par Bob En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Nos opposants, trop trop prétentieux, voient rouge vu qu’au départ ils avaient une fausse appréciation de l’état d’esprit de l’électorat. Pourtant APIDON avait prédit et ils n’ont pas été capables de se réajuster.
    Le discours quasi enfantin a fait le reste. La défaite est amère, surtout quand on est battu à plate couture.
    Je vous assure qu’une reprise du scrutin partielle ou totale les convaincra qu’ils sont vaincus. Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 07:50, par BOUKARY En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Soyons objectif en analysant les 12 problèmes soulignés par l’opposition. Tout autre discussion a mon humble avis est sans importance.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 07:52, par xyz En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Roch et déjà élu. C´est le prochain président du Faso. L´opposition s´entete inutilement et se décrédibilise en même temps. Ils ont forcé pour aller aux élection. Ils ont préparer leur plan diabolique mais Dieu ne dort pas. Ils seront surpris tout ce qui conconctent une crise post électorale. Le faso est un peuple très mature.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 07:57, par Mon oppinion En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Bonjour Chers opposants,
    C’est avec regret, que nous apprenons vos actions anticipées sur les irrégularités constatées dans l’organisation de l’élection du 22 novembre. Personnellement je pense que vous avez agi avec émotion et de peur qui vous humilie de votre rang d’homme politique du notre pays. Sous les projecteurs du monde entier, le pays de SANKARA est allé aux élections et ils attendent de nous la capacité de surmonter de nous même nos propres difficultés. La sagesse voulait que vous suivez les dépouillements jusqu’aux résultats provisoires.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 07:58, par Patarbtalle En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Opposition sans cohérence. Laissez notre pays tranquille. On veut pas de vos opposeriez aveugles. Les burkinabés ont d’autres préoccupations : passé ce cap que celui qui a gagné gouverne pour le bien être de nos populations. Vous voulez palabre dans ce pays là qui a tant souffert ? Ce peuple qui a tant souffert ? Ehh bien, le peuple est conscient et mature. Vous n’aurez pas cette occasion. Ça laisse penser que vous cherchez pas la présidence pour nous. Montrez de bels exemples et peut être vous réussirez aux prochaines élections. Quittez dans ça, le pays doit avancer

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 08:15, par El kabor En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Ces opposants avaient des illusions sur leur popularité. Maintenant qu’ils sont désillusionnés, ils veulent tout gâter. Objectivement, Zeph avec son parti en lambeaux peut-il encore avoir 29% comme en 2015 ? D’ailleurs, n’est-ce pas les militants du CDP qui lui avaient permis d’atteindre ce pourcentage étant donné que ce parti n’avait pas de candidat ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 08:46, par sidpayele En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    politiciens vous me faites piteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeees. humm kato kato kato kato kato kato. vous qui vous dites intellectuels pourquoi ne pas s’unir contre le parti au pouvoir c-a-d un seul candidat.merde merde merde merde . pardon ayez pitiés de nous bas peuples. chacun veut devenir président or en tout conscience on verra même un députe son parti n ’aura pas. vous avez les preuves de fraudes déposer les à qui de droit. seul la justice pourra vous départager en démocratie.
    pourquoi pourquoi pourquoi dans ces derniers jours toutes les élections sont émailles de différends de l’Afrique en passant les USA et autres. si nous n’avions pas confiance à nos institutions pourquoi participer . les limites de la democraties ou je ne sais quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 08:48, par warzat En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Un regroupement de chefs de parti politique n’est pas directement proportionnelle au regroupement des électeurs de ces partis. De plus ce conglomérat avait uniquement pour but en cas de second tour de s’associer pour battre le MPP.
    Mais la perte des cadres de l’UPC, la répartition des électeurs du CDP entre Eddie, KDO, Kouanda, les frustrés a entrainé une dispersion des électeurs. Si fait que le coup KO était prévisible.
    De plus, se regrouper dans l’unique but de chasser Rock du pouvoir n’a pas été du goût de beaucoup d’électeurs.
    Comme disait Laurent Koudou, quand on envoie, il faut t’envoyer toi-même. Pour dire que les électeurs écoutent, voient les réalités concrètes et font leur choix. Ce n’est pas les réseaux sociaux ou les plateaux télé, les menaces verbales, la distillation de la peur qui déterminent le choix des électeurs.
    Négocier avec les terroristes : que pensent ceux qui ont perdu leurs frères d’armes. Depuis quand, l’assassinat de policier, de gendarme ou de militaire doit rester impuni du fait de négociation ? Est-ce à dire que tu appliqueras au Burkina l’adage qui dit que ’’si tu échoues à combattre le voleur, tu l’accompagnes avec son butin’’ ? Et d’ailleurs ya t-il échec franchement ? En Afghanistan,plus fort que nous négocie, et tous les jours les électeurs voient à la télé, les attentats, les tirs de roquets sur Kaboul sans compter les attaques d’hôpitaux et d’universités.
    Que pense une institution comme la justice qui s’émancipe du pouvoir politique d’une telle négociation ?
    Si je suis élu ; les attaques (les assassinats)s’arrêtent. Qu’est-ce à dire ?
    On démissionne du gouvernement et on raconte ce qui se passe dans les conseils des ministres.
    Avec ces faits, on veut diriger ce pays. Si les Burkinabè sont ceux que l’on connait ; qui encaissent, qui se taisent, qui font comme s’ils ne voient rien, ce conglomérat n’aura jamais la chance d’avoir un des leurs, président dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 08:57, par NIKIEMA En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Oser lutter,savoir vaincre, l’a dit Thomas SANKARA, je pense que si on va au combat,on s’attend forcément à trois (03) résultats,la défaite, le nul ou la victoire. Ceci dit j’ai du mal à comprendre notre opposition qui n’a même pas attendu la fin du combat et a jeté l’éponge, c’est bien vous qui confirmée le Un coup KO. Je pense que si on décide de jouer à un jeu ensemble, c’est que chacun maitrise la règle du jeu et tous ses contours et certains qui sont assis à cette table de l’opposition aujourd’hui ne diront pas le contraire. En faite,j’aimerais que cette opposition sache que des gens se sont sacrifiés pour cette démocratie et nous devons continuer à les rendre hommage en privilégiant le dialogue, la justice et le respect d’autrui pour un Burkina Faso de paix surtout dans ce contexte actuel, au détriment de nos intérêts personnels. Merci aux combattants de la liberté, vive le Burkina Faso,je vous remercie.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 09:02, par Le Républicain En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Les irrégularités soulevées par les candidats signataires du pacte ont vraiment impacté les élections du 22 novembre. La CENI dirigée par Newton Barry, il faut le reconnaître a été incompétente dans la conduite du scrutin.
    L’autre aspect qui impacte négativement les processus électoraux dans notre pays c’est la corruption des électeurs très pauvres en général avec l’argent pillé dans les caisses de l’Etat. quand on pense au nombreux cyclomoteurs et à la masse d’argent distribués par province, il me semble que la démocratie tel que pratiquée en Afrique mettra encore du temps pour dégager des dirigeants soucieux du devenir des peuples.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 09:04, par Tagrou En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Honnêtement, en quoi les griefs énumérés ont joué négativement sur les résultats obtenus par chacun de ces pleurnichards de l’oppsition ?
    Quand on regarde les chiffres, même si tout avait été parfait, ils se seraient tout de même " cherchés".
    Voici des gens qui étaient sûrs d’eux. Assurés de leur victoire, ils n’ont pas vu la gifle du peuple venir. Et " grogguis", ne sachant pas quoi dire à leurs électeurs, ils ont trouvé comme bouée de sauvetage les imperfections qu’ils se sont mis à brandir.
    Ce qui est hilarant dans cette affaire, c’est le fait de voir des candidats qui ont eu un électeur par-ci (eux-mêmes ) ou quatre par là, s’associer à cette partie de hurlements de loups qui voient leur proie leur échapper.
    Messieurs, vous avez raison de vous accrocher à ces arguments. Sinon, qu’allez vous dire, vu que vous n’avez pas le courage de vous remettre en cause et de prendre le recul nécessaire pour analyser froidement et sereinement votre défaite.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 09:26, par sala En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Vraiment PITOYABLE !! RIDICULE de votre part. Accepter votre défaite .Même si on devait reprendre les élections dans les coins que vous incriminez, le résultat sera le même ! Vous faite pitié !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 09:41, par Jonassan En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Comme en 2015 l’opposition prend plaisir à poser des plaintes en gros, comme Donald Trump. Après ils trouveront que le Conseil Constitutionnel est inféodé Je ne sais pas wooh c’edtvla l’adresse wooh, c’est l’ignorance wooh, c’est la mauvaise foi wooh. Toujours est-il que l’opposition ne fournit aucun effort pour présenter des plaintes imparables. Rien que la CONEL qui est moins outillé fait un travail acceptable, on peut se demander si l’opposition n’a pas préféré mal copié ces organisations, sinon elle qui a pu présenter plus de contrôleurs dans les bureaux attend après plusieurs plénières pour se plaindre des faits non entérinés par ses militants qui ont signé les PV. Qu’on aime l’opposition ou qu’on le l’aime pas, il faut reconnaître qu’elle est aussi piètre que ceux de qui elle se plaint.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 09:47, par Burkinabè, le vrai En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    C’est vraiment du désordre électoral qu’on a eu. Comment pouvez-vous changer des bureaux de vote des personnes juste par un Clic de doigt ?
    Si le bureau a des difficultés, on le supprime purement et simplement. Si cela pose problème sur le quorum, on recommence les élections. Mais l’allure que cela prend déshonore les Burkinabè. N’en déplaisent aux pro-Rock qui encourage la médiocrité dans ce pays. C’est du n’importe quoi seulement. Maintenant vous allez comprendre la valeur de la Transition.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 09:54, par HUG En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Voyez vous comment les zones jadis rouges sont subitement vert et vise versa sans l avis des acteurs ? pourquoi les bulletins de vote ne sont pas parapher systématiquement par les présidents des bureaux de vote ?pourquoi les urnes sont transportées à moto ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 10:00, par La tolérance En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    A ces insuffisances s’ajoutent également d’autres : par exemple à l’arrondissement 2 de Ouagadougou il ya des bureaux de votes dans lesquels des électeurs ont voté sans avoir signé. Certains ont signé une fois mais d’autres n’ont meme pas signé.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 10:24, par Damis En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Merci cher Ka pour, une fois de plus, votre clairvoyance.
    Comme je l’avais prédit dans ce même forum à Kôrô Yamyellé, la mort politique de Zeph est confirmée avec les tendances actuelles. Il ne pouvait en être autrement ! S’il est malin, il n’a qu’à se ressaisir vite pour ne pas passer par la petite porte de l’histoire, de façon définitive.
    Pour revenir sur les manigances de l’opposition, il ne faut pas que ces acteurs politiques oublient que ceux qui ont chassé Blaise en 2014 sont toujours là dans leur majorité et s’il faut encore se sacrifier pour effacer définitivement ces virus résiduels qui gangrènent notre vrai burkindlem, on n’hésitera pas à le faire, car ce comportement de cette opposition vient nous conforter que le grand banditisme déguisé en terrorisme était simplement créé rien que pour faire échec à l’envie du peuple d’avoir une vraie démocratie. Mais c’est peine perdue car le peuple est désormais très mûr et saura se défendre au moment voulu. On ne tolèrera pas que ces acteurs politique sacrifient les acquis de l’insurrection populaire de 2014 pour leurs intérêts égoïstes.
    En bon entendeur !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 11:25, par Babloss En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Que DIEU nous gardes. L’opposition ne se rend pas compte que le peuple a déjà fait son choix. Je leur conseille de discuter franchement avec les gens, ils auront la réponse. Le peuple ne fait pas confiance à une opposition de nom qui cherche le pouvoir pour remplir ses poches.
    Au moins avec Roch, on ne risque pas de vengeances et de dictature. Les ténors de cette opposition sont tellement assoiffés de pouvoir que s’ils arrivent à Kosyam nous sommes foutus. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 11:30, par Leberger En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Vraiment
    .on veut faire la force au président RMCK.sinon que des sondages avaient déjà prédit.Meme lefasonet avec un brin d’humour comme une course hippique avait classé l’arrivée suivante 9 pour RMCK comme coup sûr .3 pour EDDIE comme surprise et 7 pour ZEPHIRIN. C’était le pronostic parfait diront les turfistes

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 11:43, par NONGMA En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Moi je ne comprends pas,puisque l’opposition a envoyé des représentants dans chaque bureau de vote et que la CENI est composé de la majorité,l’opposition et la société civile,de quoi parle ces messieurs ????
    Le Burkina ne peut pas se payer le luxe d’une crise post électorale,vous envoyez les enfants des autres à l’abattoir et vous mettez vos enfants en sécurité. J’espère que le peuple n’oubliera pas l’insurrection et le coup d’état manqué car certains ont toujours des séquelles et j’espère également que les jeunes ne mettront pas leur vie en danger pour ces politiciens qui ne pensent qu’à eux même ;

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 11:48, par Sagesse En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Si les gens ont votés et non pas signés c’est une négligence des agents des bureaux de vote. Pas directement de la CNI

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 11:49, par Nyfou En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    D’entrée de jeu, je dirai que Mr Kadré Désiré Ouédraogo que j’estime tant depuis des années dans la politique, vient de me décevoir. Je ne pouvais pas imaginer que lui, intellectuel de son état et ayant servir des postes clés et stratégiques puisse se mettre avec des politiciens de la rue(je m’excuse du terme). Mr Kadré, je vous demande, pour tout le respect que je vous dois, de vous démarquez de ce système. Les opposants que vous voyez et que vous voulez suivre, ne savent vraiment pas ce que c’est que la politique. Un bon politicien comme vous, bat sa campagne en se basant sur son programme de société et non passer son temps à critiquer, insulter les adversaires comme l’a fait d’autres. Je ne dis pas que Kadré l’a fait, je le crois et je suis sûr qu’il est honnête pour faire c’est genre de campagne. La politique n’est pas la force et la force n’a jamais régler quelque chose. Si les opposants malhonnêtes pensent que c’est la conférence de presse qui peut faire partir le président élu démocratiquement par la rue, ils ont tirés dans la boue. Si le CFOB était toujours dans la main des mêmes personnes, on allait pas voir tous ses toyiboyi. Arrêtons de divertir le peuple et laisser les bonnes personnes travailler. L’opposition n’est pas à la hauteur au Burkina Faso, il faut qu’ils acceptent leur défaite et se mettre au travail pour les élections à venir. Il n’y’aura pas de rue pour revendiquer quoi que ce soit, si l’opposition veut vraiment la rue, il n’a qu’à faire sortir leurs enfants pour marcher ou faire la contestation. Le peuple du Burkina Faso vous mette en garde pour tout ce qui arrivera au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 11:51, par gbê En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    opposants vos projets de société pendant les 21 jours de campagne étaient ; retour de kouassi blaise, pleurer, négocier avec les djiadistes,piqûre d’abeilles, barrissement d’éléphant,, tunnel, patati,, patata. arrivée le moment des résultats vous êtes remontés , hooooo politiciens vous ne pouvez que vous en prendre à vous même. rock à kosyam encore

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 12:28, par Ka En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Je demande à toutes et tous les internautes qu’ils ne peuvent pas changer ou travestir les habitudes du peuple de notre pays en quelques jours d’une élection. Ce n’est pas par ce que vous viviez en Europe ou aux Etats Unis que vous pouviez réveiller un peuple qui a ses habitudes qu’on appelle ‘’’Je vais faire après.’’’’ Qu’il soit Zéph, ou Eddie ne parlons Barry au pouvoir, ne pourront organiser une élection comme l’a fait la CNI de nos jours. Nos continuités de vie active d’une journée est de dire je fais après, et ça traine a la longueur de la journée. Sauf Thomas Sankara a pu faire bouger les choses de ce côté. Quand à Blaise Compaoré, à chaque élection il n’avait personne en face, et même il se permettait de chercher des adversaires, on n’a vu des bulletins de vote dans des sacs non ouverts. Alors chère opposition condamnez-vous vous-même le nom du gagnant d’une élection transparente sera dit. Qu’il y a eu des disfonctionnements, c’est un fait indéniable dans un pays ou on ne peut compter sur personne a 100%, même pas Zéph qui laisse fuir les membres influents de son parti, ni Eddie qui ne jure que d’aller chercher Blaise Compaoré avec son avion, ne parlons pas un certain Barry qui compte que du tourisme qui ne viendra pas dans un pays ou nos propres frères se déguisent en terroristes et tuent qui ils veulent, là où ils veulent.. En sachant les difficultés actuels de notre pays, je demande a cette opposition revanchards de n’est pas ajouté leur sabotage a notre jeune démocratie en marche, et qui est un exemple pour le continent : Car, vos agissements ne sont pas crédibles du tout, ni rassurants pour notre pays et pour les investisseurs.

    Messieurs les responsables de l’opposition, vos agissements ne sont pas crédibles du tout, ni rassurants pour notre pays et pour les investisseurs qui croit à notre jeune démocratie qui est un exemple pour le continent. Je comprends pourquoi Condé et ADO n’hésitent pas à coffré des revanchards comme vous.

    Nous sommes au Burkina, et comme je ne cesse de le dire, l’Afrique fait simplement du copier-coller. On veut exactement répliquer ce que fait l’Occident, et à la fin on va juste vers l’autodestruction. Si le copier-coller comme veut faire Zépherin Diabré comme le président américain Mr. Trump, était parfait, je crois que l’Afrique ne serait pas à la traine aujourd’hui.

    L’opposition au Burkina à un seul problème : celui de s’opposer à une personne qui ne lui convient pas et qu’elle ne veut pas. A partir de là tout ce qui émanerait de cette personne en tant que projet ou sous sa gouvernance comme le cas avec l’actuel président qui refuse de négocier avec les terroristes ou ne pas laisser rentrer Blaise Compaoré au Burkina que la justice. C’est donc très amusant de vous écouter et de remarquer que c’est l’attitude que vous aviez eu quand vous étiez au pouvoir. Arrêtez votre enfantillage et acceptez votre défaite pour faire avancer le pays que nous aimons toutes et tous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 12:51, par s En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    J’avais dit que y’avait pas match, le coup KO a été fatal à l’opposition. Zèph veut lutter pour sa dernière survie politique en embarquant les autres dans son aventure incertain.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 12:56, par Banaon Némaoua En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Bonjour
    Je ne sais pas où les acteurs politiques veulent nous amener mais je commence à regretter sérieusement ma confiance que j’avais placée à certains acteurs ; ne décourageons pas le peu de courageux qui ont été électeurs comme moi ; tant que nous n’aurons pas compris qu’il n’y a pas treize façons différentes (13 candidats) de développer le Faso, nous n’allons pas comprendre le manque de vision de certains acteurs ; cherchons à isoler les problèmes et les traiter un à un que de vouloir sacrifier tout le processus électoral ; pouvons nous arrêter tout l’examen du baccalauréat à cause de la fraude dans un centre d’examen ? Que Dieu bénisse le Faso que nous aimons tant.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 13:37, par HORUDIAOM En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Avec tout ce que vous avez raconté lors de la campagne électorale, vous pensez que ce sont des idiots qui écoutaient ? Bandes d’aventuriers. Il faut accepter votre défaite, mauvais perdants. Je ne descendrai pas dans la rue pour vous faire plaisir. Donnez nous le numéro des terroristes, nous allons aller négocier. " Je vais négocier avec les terroristes, je vais faire revenir Blaise COMPAORE car c’est ça la réconciliation". Vous devrez vous en prendre à vous-même.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 14:28, par j’aime mon pays En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    J’appel le CFOB a reconnaitre les resultats si en son ame et conscience ces election se sont dérouler en general dans la transparence. Si non, qu’il mette a nu les preuves de leurs accusations.
    Jouer a DONAL TRUMP dans un pays a majorité illétree est un grand risque pour la stabilité de notre pays.
    Au moins au Etats unis, la justice a rejeter tous les chefs d’acusations du president sortant faut de preuves valables. DOnc, qu’ils ne se fient pas aux "Les ont dit". Toutes les composantes politiques ont ete partie-prenante de l’organisation e du déroulement, pourquoi alors dénoncer la finalité d’un processuss que vous tous avez pris part ? Est-ce de la mauvaise foi ?
    Le CFOB allait-il remettre en cause les rsultats si c’etait Zeph qui avait gagner les resultats provisoirs. De grace ayons le courage d’accepter la vérité pour ne pas creer des consequences irreparables. Si ya troubles et instabilité, ni Zeph, Barry, ni Eddie ne seront au front, ils seront tous dans des lieux sures avec leurs familles entrain de pousser la population a mener une lutte qu’eux seul tirerons le plus grand profit. Jeunesses Burkinabé, notre avenir est bien plus grand que des querelles politiques qui vous enverrai a la mort et au drame (si les ativités s’arretent, eux ils ont des millard, si les ecoles se ferment, leurs enfants aillent dans d’autres pays...nous somme en fin de compte les plus grands perdants) pendant que les stimulateurs dorment entourés de gardes et de la bonne bouf. Ouvrons nos yeux et optons pour la vérité et l’avenir de notre pays. Ceux qui veulent détruire notre pays sont ceux qui pret pour une moindre eurreure a mettre en péril la vie et la paix des Burkinabé. Vous avez ensemble organiser les elections vous avez aussi le devoir de reconnaitre ses resultats si des preuvent solides ne peuvent etres dévoiler.
    Prenons pour exemple le recent processus electoral de la cote d’Ivoir. Combien de jeunes sont mort gratuitement ? Gratuitement, car aujourd’hui Alassane est au pouvoir, gratuitement, car aujourd’huit des concessions entre opposition et Alassane se deroulent. Qui est le grand perdant ? C’est celui la meme qui s’est donner la mort laissant sa femme et ses enfants dans la souffrance alors que ceux qui les ont pousser dans la rue continuent de rire et de manger ignorant royalement l’existance de ceux que vous abondonner par la mort du a votre stupiditer et inconscience.
    Que celui qui veut voir avancer son pays n’a qu’a se mettre au travail c’est la seul clé de notre avenir. Si l’opposition est prete pour négocier avec les terroristes alors il doit etre prete pour tout mettre en oeuvre qu’il n’y ai pas de trouble au Burkina et tout mettre en oeuvre pour que la vérité et justice prévalent.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 15:07, par Mkouka En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Irregularites ou disfonctionnement ne signifient pas fraudes sauf sil y a des preuves. On a eu des examples d’irregularites qui affectent tous les partis politiques mais des cas de fraudes au detriments de tel ou tel autre, rien que des imaginations . Irregularities et disfonctionnement, ca arrive partout et il faut travailler a les reduire au minimum. Je les croyais plus matures que ca, ces leaders de lopposition. Et meme Kadre D Ouedraogo partage cette mauvaise fois qui pourrait nous eliogner de la paix. Avant meme d arriver au pouvoir ils ont deja oublie leur promesses de campagne. Quel deshonneur !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 16:03, par Adakalan En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Certains internautes interviennent comme s’ils avaient le monopole de la vérité.
    L’opposition à soulever quelques éléments qu’ils estiment êtres des irrégularités à leurs yeux. Que des institutions compétentes se saisissant du dossier pour dire le droit. Sinon chacun pour le moment donne son point de vue sur la question mais souvent avec une petite dose de passion.
    Dans un pays qui veut mieux avancé ,il est souvent bon d’écouter tout le monde et par la suite s’en référé aux dispositions réglementaires pour pouvoir avancer.
    Nous vivons dans des sociétés organisées avec des règles et la pluralité des Point de vue doit fécondité la bonne marche du pays. Pour le moment les esprits se sont echauffés , mais la tension baissera, des lors que les institutions habilité vont se saisir du dossiers. Que chacun de nous # descends son coeur# pour que ce pays qui a besoins de tous ses fils épris de paix et de depassement de soi puisse continuer à survivre.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 16:13, par Naabiga T En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Et si l’un des opposants était en tête, qu’allez vous faire ? Accepté ou refusé les résultats ?
    Soyons juste et continuons à préserver la paix a notre cher Faso.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2020 à 16:48, par kayalais En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Tres deçu mon frere Kadré Désiré Ouédraogo que j’estime tant depuis des années dans la politique, Je ne pouvais pas imaginer que lui, intellectuel de son état et ayant occupés des postes clés et stratégiques puisse se mettre avec ces genres de politiciens.
    Acceptez votre défaite .Même si on devait reprendre les élections dans les coins que vous incriminez, le résultat sera le même ! Vous faite pitié !!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2020 à 19:58, par Ka En réponse à : Élections couplées au Burkina : Les candidats signataires de l’accord politique de Ouagadougou réfutent les résultats provisoires de la CENI

    Merci à vous deux mes jeunes internautes ’’Trahison et Damis :’’ Ce que vous avancez qui est dans le même chemin que moi, c’est uniquement la stricte vérité que nous écrivons par des mots justes. Toutes les sorties de Zépherin Diabré et les revanchards qui l’entourent ne sont qu’un prétexte pour créer l’anarchie et faire croire au monde entier que le Burkina après les élections transparentes du 20 Novembre sera à feu et à sang. Tout ça dans le seul but de faire passer la CENI d’une institution frauduleuse. Et la question qu’on pouvait poser a cette opposition c’est, ’’’Si cette élection était organisé par le ministère de l’intérieure comme ça se passait avant la CENI, ou dans d’autres cieux ?’’’’ Cette opposition allait boycottée cette élection et crier aux fraudes généralisées.

    En 2020 le pouvoir ne s’arrache pas avec des ruses ou par des armes, mais dans les urnes. Et les internautes partisans des candidats revanchards qui veulent le pouvoir uniquement que pour discuter avec les terroristes et partager les rançons des otages comme ça se faisait a Kossyam autrefois, ou faire venir les fuyards sans la justice, ces internautes qui nous promettaient un raz de marée de l’opposition pour fêter la victoire d’un, l’ont pour leurs grades en voyant ce qui se passe dans les urnes, et à la place du vrais vainqueur, ils veulent semer l’anarchie suivis des morts gratuits. Mais après les élections, l’histoire retiendra que ces internautes de mauvaise foi ne sont que des vulgaires sicaires, leur véritable identité. Et à chaque fois qu’ils le tronqueront contre un autre titre, nous sommes là pour le leur rappeler.

    En regardant les résultats provisoires dont les urnes sont les vrais juges, on voit que le président mouta mouta a montré au peuple qu’il est là uniquement pour exécuter son programme présidentiel qui va pour le peuple et l’émergence du pays. Et en regardant les agissement enfantin de l’opposition, on se demande est-ce que la soi-disant "opposition" a vraiment envie de faire autre chose que de s’opposer bêtement, c’est à dire refuser systématiquement tout ce qui risquerait de faire avancer le pays, au simple prétexte que ça serait "trahir" et renier son "statut" d’opposition ? Est-ce que ces gens ont vraiment quelque chose de sérieuse, concrète et acceptable à proposer en dehors de cette stupide stratégie d’obstruction et de terre brûlée ?

    L’alternance n’est pas une fin en soi et encore moins un projet de société ou un programme de gouvernement (mais le souhait de tout un peuple comme ça se passe en ce moment dans les urnes). Encore une fois mes amis internautes Trahison et Damis, merci de me lire, et continuons a apporter nos modestes contributions dans ce forum de Lefaso.net pour faire avancer le pays que nous aimons toutes et tous.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
Elections présidentielle et législatives : Voici les grands perdants du scrutin du 22 novembre 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés