Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Guerguarate : Le Maroc décide de mettre fin aux « actes de déstabilisation » de son territoire

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • dimanche 15 novembre 2020 à 16h09min
Guerguarate : Le Maroc décide de mettre fin aux « actes de déstabilisation » de son territoire

Le vendredi 13 novembre 2020, le royaume du Maroc a décidé d’intervenir dans la zone tampon de Guerguarate, bloquée depuis plus de trois semaines par le Front Polisario. Pour le Maroc, il s’agit de poser un cordon de sécurité en vue de sécuriser les flux de biens et de personnes dans cette zone. Un acte de souveraineté salué autant par les Marocains que par les observateurs des actions du Front Polisario.

Le Maroc a monté le ton contre les actions récentes du Front Polisario dans la sphère de Guerguarate. Cela s’est senti dans le ton du communiqué de presse publié le vendredi dernier, par le ministère des Affaires étrangères qui a annoncé que face aux provocations des milices du groupe séparatiste, le Royaume « n’a eu d’autre choix que d’assumer ses responsabilités afin de mettre un terme à la situation de blocage et restaurer la libre circulation civile et commerciale » dans cette zone reliant le Maroc à la Mauritanie. Il s’est agi pour le royaume chérifien de mettre fin aux « actes de déstabilisation » de son territoire. Une question de souveraineté et d’affirmation de l’intérêt national au-dessus de tout.

Et, bien sûr dans la légalité, le respect du droit international et des règles diplomatiques. Par ses agissements, le Polisario ne s’est pas inscrit dans la résolution 2548 du Conseil de sécurité. Ce qui a poussé le Maroc à agir. Ce qui fait du désormais du Front Polisario, au regard de la communauté internationale et africaine, une menace à la stabilité de la région. Mais aussi, une entrave aux ambitions de développement et d’intégration contenues dans la charte de l’Union africaine.

Le Maroc, par sa force de frappe diplomatique, surtout son lien étroit avec l’administration américaine, qui, depuis toujours, prône la voie diplomatique dans la question Guerguarate, vient de montrer qu’il agit dans la légalité, lorsqu’il s’agit de son territoire. Une leçon pour les leaders du Front Polisario qui, désormais, devront compter avec le Maroc pour toutes actions liées à leurs destins communs, mais au respect du droit international.

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Sécurité routière : La Côte d’Ivoire annonce le système du permis à points à partir de mars 2023
Bénin : Au moins 22 morts dans les flammes et de nombreux blessés, suite à un grave accident
Ukraine : Le ministre de l’Intérieur périt dans un crash d’hélicoptère
Sénégal : 19 morts dans un nouvel accident ce lundi 16 janvier, une semaine après celui qui a fait 40 décès
Libération des 46 militaires ivoiriens : Les Chefs d’Etat Ouattara et Gnassingbé invités par des compatriotes à faire autant avec leurs propres « prisonniers politiques »
Libération des soldats ivoiriens : Faure Gnassingbé s’érige en médiateur efficace de la CEDEAO
Mali- Côte d’Ivoire : Les 46 militaires ivoiriens graciés sont arrivés à Abidjan
Mali : Les 49 soldats condamnés bénéficient de la grâce présidentielle
Tchad : Onze officiers de l’armée mis aux arrêts pour tentative de déstabilisation des institutions de la république
Côte d’Ivoire : Un accident de la route fait quatorze morts et 71 blessés à Yamoussoukro
Affrontement au parlement sénégalais : Les deux mis en cause écopent de six mois de prison ferme
Mali : Les 46 soldats ivoiriens écopent de 20 ans de prison ferme, la peine de mort pour les trois femmes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés