Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Le Mali n’est l’esclave de personne !

Accueil > Actualités > Opinions • Par Ibrahim Keïta • vendredi 13 novembre 2020 à 14h04min
Le Mali n’est l’esclave de personne !

Au Mali, la visite du ministre français des Affaires étrangères, M. Le Drian, a fait couler beaucoup d’encre, notamment sur le sujet de la négociation avec les terroristes.

Le responsable politique s’est dit opposé à toute perspective de dialogue avec des islamistes rebelles, soit avec des groupes armés qui n’auraient pas signé les accords de 2015 et on pourrait se demander de quel droit, le Mali étant parfaitement souverain. Il est vrai que notre pays est fatigué par des années de guerre. Nous sommes tous meurtris par ce conflit qui touche chacun de nous et dont nous ne voyons pas l’issue. Pour autant, doit-on renoncer à tous les efforts entrepris jusqu’ici ? Pense-t-on honorer ainsi la mort de nos soldats ?

Il semblerait que notre gouvernement soit prêt à pactiser avec nos bourreaux… Mais pouvons-nous nous y résoudre, accepter leurs conditions et continuer à vivre sous leur joug ? Nous leur avons déjà concédé la libération de 200 des leurs, jusqu’où devrons-nous céder pour gagner la paix ? Comment accepter que ce soit Iyad Ag Ghali, cet ennemi du Mali, qui nous dicte nos lois ? Aujourd’hui avec le JNIM, demain avec l’EIGS… jusqu’à ce qu’un nouveau groupe terroriste émerge et nous impose je ne sais quelle nouvelle servitude ?

Aux côtés de nos FAMa, la France continue de se battre, comme en témoigne l’opération du 30 octobre dernier, qui nous aura libérés d’une cinquantaine de djihadistes. Dernièrement, la condamnation à la peine de mort de Fawaz Ould Ahmad et de Sadou Chaka, auteurs des attentats contre le Radisson Blu et la Terrasse en 2015 et qui n’ont exprimé aucun regret, est bien la preuve que la justice finit par avoir raison du Mal.

On peut accuser la France d’ingérence, d’impérialisme et de tous les maux, mais au-delà de la critique, la responsabilité de nos autorités est de relever le défi d’un Mali fort, qui ne s’avoue pas vaincu et surtout, qui ne fléchit pas face à ces terroristes qui veulent le faire plier. Le Mali n’est l’esclave de personne !

Ibrahim Keïta

Page FB : Association des Victimes du Terrorisme au Mali - @HalteTerrorismeMali

Twitter : @ikeitakeita

Vos commentaires

  • Le 13 novembre 2020 à 14:49, par oubzanga En réponse à : Le Mali n’est l’esclave de personne !

    Très bonne analyse ; le Mali ne doit pas oublier ce qui s’est passé en 2012, cependant je crois que l’on a vite oublié.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2020 à 15:14, par Lom-Lom En réponse à : Le Mali n’est l’esclave de personne !

    Bien dit, mon frère ! Le Mali n’est l’esclave de personne et au Burkina, nous disons et nous dirons la même chose : le Burkina n’est l’esclave de personne. Ceux qui connaissent les terroristes ennemis du Burkina et qui veulent aller négocier avec eux, c’est leur problème ! Ils.save tu d’office que ces négociations sont vouées à l’échec car chaque jour verra une nouvelle revendication. Ceux qui veulent négocier avec Yag Agali et consorts peuvent ne pas attendre de s’installer à Kosyam pour le faire mais qu’ils n’engagent pas le.Burkina et encore moins les victimes civiles et militaires de ces barbares d’une autre époque. Voilà que les Maliens ont relâché 200 Djihadistes terroristes et voilà qu’ils nous arrachent 14 militaires à leurs familles. Le Burkina n’est pas à vendre et les politiciens véreux doivent un peu de respect à nos défunts pour ne pas insulter leur mémoire et insulter l’intelligence des Burkinabe !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2020 à 16:28, par TANGA En réponse à : Le Mali n’est l’esclave de personne !

    Monsieur Ibrahim KEITA, vous dédouanez facilement la france.
    Quel a été et est le rôle de la france dans cette guerre merdique ? Qui est le gagnant tout temps de cette guerre ?
    C’est la france qui a permis aux armes d’entrer au Mali et dans les autres pays, les armes de la Libye. Tout le monde a vu et a parlé mais votre france a fait la sourde oreille. Elle savait ce qu’elle faisait, elle a promis un pays à des gens si ces gens laissaient tomber KADDAFI. c’est chose faite ; ces Libyen Maliens ont eu des armes grâce à la france et ils s’attendaient à l’aide de cette france pour la création de leur pays. NE ME DEMANDEZ PAS DE PROUVER ! Tout le monde le sait.
    La france avait le choix d’aider à la création du pays ou de venir combattre ces anciens amis. Tout était dans les interets de la france ; Tous ce qui se fait dans nos pays maintenant, c’est la france qui gagne financièrement et stratégiquement. ce n’est pas pour rien qu’elle a froissé la mine quand les Russes ont aidé le Mali avec des image contre leurs amis les terroristes.
    Regardez ce qui s’est passé au Niger, quand nous voulons êtres catégorique avec la france, elle héliporte ces amis pour venir nous tirer dessus.
    Si ce n’est nos gouvernants, nos peuples diront la vérité aux français et cela risque d’être plus douloureux pour elle.

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2020 à 16:51, par Vérité indiscutable En réponse à : Le Mali n’est l’esclave de personne !

    M. Ibrahim Keïta, n’aie pas peur de dire aux Français qu’ils n’ont pas à nous proposer quoi que ce soit pour bouter les terroristes hors du Mali. Leur rôle, s’il est d’aider, ne doit pas être d’imposer la façon dont la crise est gérée. Autrement, ils ne sont que les complices des mêmes terroristes.
    Effectivement le Mali n’est l’esclave de personne. Que ce soit ainsi. Point final.
    Le Mali libre, je vote !!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Terrorisme : Les populations civiles sont les premières victimes, se désole Boubacar Samba
Burkina Faso : C’est le moment de réussir à construire la cohésion sociale ou périr, estime Elhadji Boubacar
Terrorisme : Un avenir difficile pour le JNIM et l’EIGS
Insécurité : La procédure de flagrant délit est-elle applicable aux actes de grand banditisme ? interroge le magistrat Zakaria Bandaogo
Burkina Faso : Bâtir un nouveau leadership, préconise le journaliste et consultant André Marie Pouya
Burkina : « Pour une réconciliation nationale vraie et sincère, aucun type de justice ne devrait être une fin en soi ! », foi de l’ATR/DI
Renaissance africaine : Un citoyen plaide pour « une Afrique de demain nourrie à la pensée de Cheikh Anta DIOP »
Sommet de N’Djamena : Fin de partie pour les terroristes, exulte Ibrahim Keïta
Limitation des partis politiques : Formons plutôt des « citoyens techniquement compétents et politiquement conscients », avise Ousmane So
Enseignement supérieur : Quelques pistes pour des institutions réellement au service du développement du capital humain
Djihadisme au Sahel : Propagation ou repli ?
Rencontre des pays du G5 Sahel et de la France : La communauté peule du Sahel lance un appel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés