Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Développement de la petite enfance : La clé pour une réussite scolaire

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 11 novembre 2020 à 18h28min
Développement de la petite enfance : La clé pour une réussite scolaire

L’ONG internationale de droit canadien, Children Believe, a initié un atelier de restitution de l’étude d’impact du développement de la petite enfance suivant l’approche « apprendre en jouant ou Learning through play », le mercredi 11 novembre 2020, à Ouagadougou. La cérémonie a été présidée par la directrice régionale pour l’Afrique de l’Ouest, Christelle Kalhoule.

L’approche « apprendre en jouant ou Learning through play (LTP) » est menée il y a plus de 10 ans. « C’est pour cela, nous avons fait une étude d’impact, pour voir un peu qu’est-ce que tous les investissements ont pu donner ? Qu’est-ce que les enfants qui ont été pris en charge sont devenus ? Et comment l’approche leur a été bénéfique ? », a expliqué la directrice régionale pour l’Afrique de l’Ouest de Children Believe (CB), Christelle Kalhoule.

Cette étude a été conduite pendant le mois d’août avec pour but ultime de disposer de données et d’évidences qui pourront orienter leurs interventions futures. Afin de communiquer les résultats de l’évaluation aux parties prenantes, recueillir leurs amendements et valider le rapport d’évaluation, CB a organisé un atelier de restitution, le mercredi 11 novembre 2020, à Ouagadougou.

Les conditions d’une enfance épanouie

Des résultats de cette étude, il ressort que le développement de la petite enfance est non seulement capital pour une bonne réussite scolaire mais aussi pour un développement harmonieux de l’enfant. Parce que tout se joue avant l’âge de 6 à 7 ans. S’appuyant sur cela, Mme Kalhoule pense qu’il est de bon ton d’inscrire le développement de la petite enfance au titre des priorités du Burkina Faso.

Pour sa part, l’ONG a déjà pris cette résolution notamment dans le domaine de l’éducation. « Children Believe intervient dans le secteur de l’éducation qui est au cœur de ses actions. Le développement de la petite enfance est le levier sur lequel nous voulons nous appuyer pour pouvoir accompagner les enfants dans la suite de leur scolarité. Dans notre approche, nous mettons l’accent sur les enfants de 0 à 8 ans. C’est vraiment les premières années de l’enfant. Et c’est très important que ces années soient bien prises en charge. Également, LTP est une approche qui fait aussi la promotion de la participation des parents en développant leur connaissance » a-t-elle souligné.

Apporter une contribution substantielle dans le système éducatif

À l’issue du présent atelier de restitution, Children Believe et ses partenaires, en collaboration avec les ministères en charge de l’éducation, de la protection de l’enfant et de la santé, de la famille, vont mettre le cap sur des potentiels chantiers pour apporter une contribution substantielle dans le système éducatif au Burkina.

Mais pour l’instant, la directrice régionale pour l’Afrique de l’Ouest de CB a salué la collaboration avec les autorités administratives, coutumières, et religieuses sans lesquelles les résultats engrangés n’auraient pas été possibles. Aussi, elle a traduit ses sincères remerciements à l’équipe des consultants. Son souhait, c’est de voir leur contribution appréciée à sa juste valeur surtout que les résultats permettront d’une part d’améliorer la diffusion de l’approche LTP développée au Burkina Faso et d’autre part d’améliorer le développement de la petite enfance.

Le directeur de la recherche en éducation formelle au niveau de la direction générale de la recherche en éducation et de l’innovation pédagogique, Bonaventure Méda, abonde dans le même sens. Pour lui, les résultats de l’étude vont donner des indications beaucoup plus concrètes sur les leviers sur lesquels il faut appuyer pour pouvoir booster le développement de l’éducation préscolaire. « Children Believe est une ONG avec laquelle le ministère travaille. Nous avons souvent des séances d’échanges sur les innovations qui interviennent dans la petite enfance », a-t-il rappelé.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Perturbations des cours à Ouagadougou : Le ministère de l’éducation met en garde les fauteurs de troubles
Assemblée législative de transition du Burkina : Le président Ousmane Bougouma sollicite l’accompagnement de la communauté musulmane
Burkina : « Le chantier de la réconciliation nationale requiert un engagement fort des fils et filles », Nandy Somé
Paix au Burkina : Un atelier national de sensibilisation pour renforcer la concertation inter et intra religieux
Assises criminelles : Le dossier Ousmane Guiro de nouveau renvoyé à la prochaine session
Extrémisme violent : Les familles en quête de stratégies de résilience
Burkina Faso : L’association Iqra sème la graine de la paix
Journée du fournisseur minier au Burkina : La 3e édition met l’accent sur l’efficacité du contenu local
Journée de l’excellence : L’Association Beoog neeré récompense les meilleurs producteurs du Ganzourgou
Agriculture au Burkina Faso : La CAIMA fait un bilan à mi-parcours
Prise en charge des PDI dans le Centre-nord : Le projet « Tileegré » pour contribuer à leur relèvement
IIIe Journée de pathologie et IVe journée du registre de cancer : Réfléchir sur la redynamisation du registre du cancer
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés