Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

Métiers du numérique : Le programme Tech4Sahel lancé au profit de 150 jeunes au Burkina

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mercredi 11 novembre 2020 à 17h57min
Métiers du numérique : Le programme Tech4Sahel lancé au profit de 150 jeunes au Burkina

Makesense Africa, Simplon.co et l’Institut de recherche pour le développement (IRD) ont procédé, le mardi 10 novembre 2020, au lancement officiel du programme Tech4Sahel pour le compte du Burkina Faso. La cérémonie qui a réuni plusieurs centaines de personnes à l’Institut français a été présidée par l’ambassadeur de France au Burkina, Luc Hallade. Tech4Sahel est un programme de deux ans, financé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères de la France.

Le programme tech4Sahel est un programme sur le digital et l’entreprenariat mis en œuvre par Makesense Africa, Simplon.co et l’Institut de recherche pour le développement (IRD) au profit de jeunes du Burkina, du Mali et du Niger. Créer des perspectives inclusives et durables pour la jeunesse sahélienne en faisant du numérique, de l’esprit entrepreneurial et de l’intelligence collective des leviers de croissance locale. Tel est l’objectif de ce programme qui va de juin 2020 à juin 2022, explique Serge Diasso, coordonnateur de Makesense au Burkina Faso.

Serge Diasso, coordonnateur makesense au Burkina

Le programme fait son petit bonhomme de chemin au Burkina Faso, depuis juin 2020, avec environ 50 jeunes bénéficiaires. Il vise à termes, pour les trois pays, plus de 400 jeunes. « Dans ce projet, nous avons tenu à ressortir la parité genre. Pour le début avec les 51 apprenants, on a déjà une forte représentativité féminine », explique Serge Diasso.

Présentation du site tech4Sahel

Programme en trois composantes

Les activités du programme sont regroupées en trois composantes, selon Serge Diasso. La première est la formation, pilotée par Simplon et Makesense dans le but de faciliter l’insertion socioprofessionnelle des bénéficiaires. Du lundi au vendredi, les apprenants sont formés à tout ce qui est développement web et référents digitaux ainsi que sur les compétences entrepreneuriales.

La deuxième composante concerne la phase des sensibilisations sur les avantages du numérique via des tables rondes connectées ou en physique et via des club-jeunes de l’IRD, au profit de jeunes lycéens et d’écoliers. La composante 3 est écosystème-communauté, explique Serge Diasso. C’est-à-dire qu’une communauté sera créée pour le programme tech4Sahel, composée d’acteurs de l’écosystème numérique. Le but étant de les mettre en réseau pour des stages et des projets collaboratifs visant l’auto-emploi.

Teegwendé Habibou Ouédraogo, représentante des quatre développeuses du site de tech4Sahel

La première année sera consacrée aux formations aux métiers au niveau du Burkina Faso et la deuxième année pour les deux autres pays, conclut le coordonnateur de Makesense.
Quatre apprenantes SAS Hackeuses ont été désignées pour la conception du site du programme tech4Sahel. Badini Azara, Ouena Foussena, Samiratou Colla et Teegwendé Habibou Ouédraogo, sont les quatre développeuses du site. Au cours de la cérémonie de lancement, elles ont présenté le fruit de leur labeur. Pour un début, ce fut un coup de maître et le moins que l’on puisse retenir est que chacune est déterminée à poursuivre dans le développement web.

L’ambassadeur Luc Hallade

Le digital pour la transformation structurelle de l’économie

Pour l’ambassadeur Luc Hallade, cette initiative entre dans le cadre des promesses du président français lors de sa visite au Burkina Faso. Il a salué les différents acteurs du programme et souhaité que les bénéficiaires puissent développer des projets qui répondent aux besoins du pays. Selon Rodrigue Djiguemdé, directeur général du développement de l’industrie numérique, représentant le ministre en charge du Développement de l’économie numérique, le gouvernement met le digital au centre des actions de transformation structurelle de l’économie.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Réseaux sociaux : Les gens sont plus réceptifs à des messages partagés par des amis ou des parents, selon la Banque mondiale
Autorité du bassin du Niger : Le Burkina Faso a un nouveau réseau de journalistes et communicateurs pour plus de visibilité
WhatsApp repousse la modification de ses conditions d’utilisation au 15 mai 2021
Dialogue social : Ousséni Tamboura tâte le terrain à la SEP
Télévision : Un incendie dans les locaux de BF1 fait d’importants dégâts matériels
Ministère de la Communication : « La priorité, c’est la qualité du service public (…). Cela passe par l’amélioration des conditions de vie et de travail », Aboubakar Sanfo, SG adjoint du SYNATIC
Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement : Ousséni Tamboura promet de nouveaux chantiers
A la Une de l’Evènement du 10 janvier 2021
AstuceTic : Decrypto, l’application qui dévoile les messages codés
« Nous ne sommes pas obligés de raconter toute notre vie sur internet », rappelle l’expert en cyber-sécurité Youn Sanfo
Nouvelles conditions de WhatsApp : Voici les risques et les alternatives selon l’expert en sécurité informatique, Youn Sanfo
ASSASSINAT DE THOMAS SANKARA : Comment le complot a été organisé et exécuté
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés