Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Journée de l’entrepreneuriat burkinabè : La SN-CITEC, lauréate de la 15e édition

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 7 novembre 2020 à 18h30min
Journée de l’entrepreneuriat burkinabè : La SN-CITEC, lauréate de la 15e édition

Après deux jours riches en découvertes et en relations d’affaires, les lampions de la 15e édition des Journées de l’entrepreneuriat burkinabè se sont éteints le vendredi 6 novembre 2020, à Ouagadougou, avec à la clé la distinction des acteurs modèles du secteur privé burkinabè.

Le civisme fiscal, le civisme social, et la contribution à l’économie nationale. C’est autour de ces critères que la Maison de l’entreprise du Burkina (MEB) a mis 254 entreprises en situation de compétition à la faveur de la 15e édition des Journées de l’entrepreneuriat burkinabè (JEB). A l’arrivée, le jury de l’administration conduit par Alassane Ouédraogo a retenu et classé par ordre de mérite cinq (05) entreprises sur la base du nombre d’emplois permanents crées et de la valeur ajoutée qui mesure la richesse créée par l’entreprise.

L’assistance

Ainsi, pour l’édition 2020, la SN-CITEC occupe la première place. FILSAH, PHYTOFLA, SOGEA-SATOM et le Groupe Velegda se positionnement respectivement à la 2e, 3e, 4e et 5e place. Chaque lauréat a bénéficié d’un trophée en bronze et d’un certificat de félicitation. En outre, des prix de l’excellence et d’encouragement ont été attribués à 8 lauréats. Dans la catégorie « prix institutionnel », Salfo Daniel Ouédraogo a décroché le prix du meilleur artisan dans la construction métallique constitué d’une attestation et la somme de 75 000 F CFA.

Les lauréats et les officiels ont posé pour la postérité

Dans la catégorie « prix national », le Réseau des producteurs de beurre de karité des Hauts-Bassins et des Cascades est le grand vainqueur. Son prix est composé d’une attestation et une somme de 1 000 000 F CFA. Les prix d’encouragement ont été attribués à Dorothée Boussim, Gisèle Compaoré/Nanga et Assita Vanessa Traoré/Kall pour leurs projets relatifs à la construction d’une unité de transformation des produits forestiers non ligneux en produits thérapeutiques et cosmétiques à Garango, le renforcement des capacités de transformation des céréales de l’entreprise Nooma production à Tenkodogo, et la création d’un restaurant des mets locaux à Bobo-Dioulasso dénommé « restaurant les délices ».

Elles sont reparties chacune avec un chèque d’un million de F CFA. Le jury, tout en félicitant les lauréats, invite toutes les entreprises en lien avec le thème de cette édition «  » à fournir plus d’efforts non seulement dans le respect de leurs obligations fiscales et sociales mais aussi dans la qualité des produits et prestations offerts.

La célébration des récipiendaires est une expérience de promotion d’une véritable culture de l’excellence

« Les lauréats invités à plus d’abnégation dans la gestion de leurs entreprises »

S’adressant aux récipiendaires, le secrétaire général (SG) du ministère du Commerce, de l’Industrie et l’Artisanat (MCIA), Boubacar Traoré, a laissé entendre que les différentes récompenses et distinctions reçues sont une invite à plus d’engagement et de civisme dans la bonne gouvernance de leurs activités. Signalant au passage que s’il y a un domaine qui paraît parfois inaccessible au grand nombre, c’est bel et bien celui de l’entrepreneuriat ; tant il est exigeant, truffé d’aléas et même d’inconnues, il recommande aux lauréats de s’inspirer de la combativité du président du Conseil burkinabè des chargeurs (CBC), Al Hassane Siénou, qui est, selon lui, l’exemple d’un homme d’affaires qui enseigne qu’avec peu de moyen mais beaucoup de courage et d’abnégation, on peut devenir grand chef d’entreprise. Pour terminer, M. Traoré a dit la disponibilité des structures d’appui et de financement rencontrés lors des rencontres B to B à répondre à leurs besoins d’accompagnement.

Le président du CO a marqué sa satisfaction et sa gratitude à l’endroit des partenaires des JEB 2020

En termes de performance, le bilan provisoire des JEB est éloquent. « Cette édition 2020 a connu du succès de par la mobilisation des partenaires techniques et financiers qui nous ont accompagné, de par la mobilisation des institutions d’appui au secteur, les intermédiaires financiers notamment les banques qui se sont mobilisées aux côtés de la MEB pour accompagner et primer des lauréats par la qualité de leurs projets et aussi la perspective que cela présente pour le développement de notre pays », a confié le président du comité d’organisation, Lassina Ki.

Ce rendez-vous annuel perçu comme celui de la maturité a également mis en exergue les potentialités économiques et entrepreneuriales des différentes régions du Burkina Faso. Cela constitue un grand motif de satisfaction pour M. Ki. Parce qu’ « au niveau des régions, il y a des jeunes entrepreneurs qui sont dynamiques et dont les entreprises seront parmi les grandes entreprises de ce pays dans quelques années ».

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un enfant parce qu’il est handicapé, c’est fermer la porte de toutes les opportunités à cet enfant », selon Abdoulaye Traoré président de la CORAH/HBS
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à un particulier
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe Sawadogo explique des raisons des réticences
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou sacrés meilleurs joueurs de la 2e édition
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de six milliards de francs CFA mobilisés pour les travaux
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de la maîtrise d’eau au centre d’une réflexion à Ouagadougou
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, "des centaines de boutiques" parties en fumée
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine Traoré ne se marchande pas », clament les Patriotes du Nord
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés