Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Foire régionale du Sahel : Les artisans à l’honneur pendant quatre jours

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 6 novembre 2020 à 21h40min
Foire régionale du Sahel : Les artisans à l’honneur pendant quatre jours

Le Conseil régional du Sahel pour la deuxième fois organise la foire régionale de l’artisanat du Sahel du 6 au 9 novembre 2020 à Dori. Cette année, c’est un cadre qui regroupe plus de 100 exposants venus des quatre provinces du Sahel et des autres régions du Burkina. Elle est célébrée sous le thème « Artisanat au Sahel, opportunités de développement économique dans un contexte de résilience : défis et perspectives » et vise à contribuer à la promotion et au développement de l’artisanat et encourager la consommation des produits et services locaux.

Durant quatre jours, les artisans de la région du Sahel et des autres régions du Burkina ont un cadre pour exposer leurs productions. C’est une foire organisée par le Conseil régional du Sahel avec l’accompagnement de la mine ESSAKANE SA. Elle vise à contribuer à la promotion et au développement de l’artisanat et encourager la consommation des produits et services locaux. Selon les organisateurs, ils seront plus de 100 exposants issus du Sahel des autres régions à exposer leurs produits.
Comme expositions, il y a les habits traditionnels, les objets de la maroquinerie, la vannerie, les mets locaux, la filière lait et viande et autres produits liés à l’artisanat.

Le président du Conseil régional du Sahel, Hamidou Dicko, a remercié la société minière IAMGOLD ESSAKANE SA pour son accompagnement financier à la foire. Selon lui, depuis 2015, le Burkina Faso et la région du Sahel sont confrontés à une crise sécuritaire ; une chose qui entrave le bon fonctionnement des activités des artisans. Il pense qu’avec cette foire, les artisans vont nouer des relations entre eux mais aussi avec les clients qui vont venir de partout.

Le directeur général de ESSAKANE SA, Mohamed Ourriban, a félicité le président du Conseil régional pour son initiative. Il a soutenu que la mine a contribué dans des actions de développement de la région et soutiendra toujours les grands projets comme la foire régionale qui est un cadre d’affaires pour les exposants. « Pour mieux permettre aux artisans d’avoir un autre cadre de commercialisation, nous organiserons une foire au sein de la mine le 7 décembre 2020 » a dit Mohamed Ourriban.

Le directeur général de IAMGOLD ESSAKANE SA, Mohamed Ourriban

Le représentant des artisans, Hamadoum Adama, a remercié le Conseil régional pour la tenue de la foire. Selon lui, l’essor du secteur de l’artisanat passe par l’organisation de telles activités qui permettent aux artisans de faire la promotion de leurs produits. « Le secteur de l’artisanat fait face à de nombreuses difficultés qui ne permettent pas aux acteurs de s’épanouir dans leur travail. Les acteurs souhaitent la prise des mesures fortes en vue de favoriser l’accès au financement des banques et institutions de micro finances, l’accès aux marchés publiques, la sécurisation de la région du Sahel et le renforcement des capacités des acteurs du secteur de l’artisanat par des formations professionnelles, la dotation en équipements et l’appui à la commercialisation de nos produits » a soutenu hamadoum Adama.

Une exposante à la foire

« Un cadre pour faire de bonne affaire »

Le Pr Alkassoum Maïga, président de la cérémonie, a aussi félicité le Conseil régional du Sahel pour l’initiative. « Le gouvernement à lui seul ne peut pas tout faire, donc le gouvernement encourage ces genres d’initiatives qui vont impulser la promotion des artisans. Quand nous avons fait le tour des stands, nous avons remarqué qu’il y a une diversité des produits qui est offerte. Nous invitons tout le monde à faire un tour au lieu d’exposition tout en payant un objet, un produit, un mets local pour encourager nos braves artisans » a insisté le ministre Maïga.

Le ministre Alkassoum Maïga

Mme Yatara est de Dori. Elle expose des objets de la maroquinerie comme les poufs, les chaussures, les ceintures . « Pour le moment, le marché est timide mais comme c’est le début on espère faire de bonnes affaires durant les quatre jours » espère-t-elle. Le même espoir est nourrit par Mme Wellete, exposante venue de Gorom-Gorom. Selon elle, il leur manquait un cadre d’exposition de leur produit.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Oumarou Sidibé
Lefaso.net

Portfolio

  • Le ministre Alkassoum Maïga visitant les stands

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Programme de certification au métier de consultant et de conseiller d’entreprise : 38 auditeurs mis sur le marché
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un enfant parce qu’il est handicapé, c’est fermer la porte de toutes les opportunités à cet enfant », selon Abdoulaye Traoré président de la CORAH/HBS
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à un particulier
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe Sawadogo explique des raisons des réticences
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou sacrés meilleurs joueurs de la 2e édition
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de six milliards de francs CFA mobilisés pour les travaux
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de la maîtrise d’eau au centre d’une réflexion à Ouagadougou
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, "des centaines de boutiques" parties en fumée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés