Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Plus il y a de candidatures pour une élection présidentielle, moins on préservera l’environnement.» Édith Boukeu Journaliste-fact Checker, Cameroun

Santé sexuelle et reproductive : Le 3005, un allié pour avoir des informations en tout lieu

Accueil > Actualités > Société • Correspondance particulière • dimanche 25 octobre 2020 à 19h55min
Santé sexuelle et reproductive : Le 3005, un allié pour avoir des informations en tout lieu

La cérémonie de lancement officiel des activités de la plateforme QG-Jeune a eu lieu le 22 octobre 2020 à Ouagadougou. A l’occasion, le numéro du centre d’écoute en ligne, le 3005 a été présenté.

Pour répondre aux préoccupations des jeunes et adolescents en matière de santé sexuelle et reproductive, Marie Stopes international en collaboration avec le Fonds des nations unies pour la population (UNFPA), a mis en place une ligne d’écoute et d’assistance. C’est dans ce sens que le numéro gratuit ‘’3005 ‘’ a été lancé dans la continuité des activités de la plateforme QG Jeune, lancée depuis mars 2018. La cérémonie d’opérationnalisation est intervenue, dans la matinée du jeudi 22 octobre 2020 à Ouagadougou. D’entrée de jeu, le représentant du ministère en charge de l’économie numérique, Abdoulaye Kondé a indiqué que la mise en service de ce numéro 3005 vise à satisfaire les besoins et droits en matière de santé des jeunes.

Ce qui, a-t-il signalé, permettra d’accroître leur capacité à participer de manière qualitative au développement sociale et économique. Car, de son avis, les problèmes de santé se perçoivent par une forte fécondité des adolescentes avec un taux élevé des grossesses précoces. Selon le rapport de l’Institut national de démographie, 7,7% de jeunes filles ont eu leur premier rapport sexuel avant l’âge de 15 ans. Aussi, 117 d’entre elles ont déjà commencé leur vie féconde, avec 21,4% de décès maternel compris entre la tranche d’âge de 15 à 19 ans. Face à ces problèmes de santé publique, le gouvernement a fait de la santé des jeunes, une de ses priorités. M. Kondé a réitéré les remerciements du gouvernement à l’UNFPA et de Marie Stopes BF pour leur engagement auprès de la population burkinabè.

En réalité, ces jeunes, a renchéri le Représentant résidant de l’UNFPA, Auguste Kpognon, ont un accès limité voire inexistant aux services et aux informations dans ce domaine. Se réjouissant de la création de cette plateforme, il a soutenu que l’importance est de permettre aux jeunes de révéler leur potentiel à travers des solutions à leurs besoins de se protéger et de prendre des décisions éclairées sur leur vie sexuelle et reproductive. M. Kpognon a, en outre, souligné que son institution à travers son programme 7 de coopération, s’est fixée pour objectif d’accélérer la réalisation des droits en matière de santé et de la reproduction. Et cela passe, a-t-il dit, par l’éradication des besoins non-satisfaits de planification familiale, de la mortalité maternelle et des violences basées sur le genre.

A ce propos, le responsable de Marie Stopes international (MSBF), Sylvain Ricard a signifié que ce centre d’appel national gratuit est une née pour donner des conseils, des orientations sur les infections sexuellement transmissibles (IST). Il a précisé que tout le monde peut contacter le centre au besoin. A l’écouter, dans sa philosophie de planification familiale, ce numéro est le pivot de la stratégie d’offre de santé sexuelle. « C’est un numéro qui rassemble à travers le QG jeunes », a-t-il estimé, avant de poursuivre que la plateforme numérique est une occasion pour susciter la demande de service de santé. Sur ce point, il a renouvelé leur disponibilité à mener à bien les différentes actions dans l’accompagnement de la jeunesse.

Correspondance particulière

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Prévention de l’extrémisme violent : Un forum régional pour stimuler l’engagement et la participation des jeunes de l’Est
Cérémonie d’inauguration du centre d’imagerie médicale et radiologie rénovée du CHU Gabriel Touré de Bamako
Santé : La prématurité constitue la 3e cause de décès dans les formations sanitaires du Burkina
Bobo-Dioulasso : Des acteurs de l’éducation renforcent leurs capacités dans l’exécution de la dépense publique
Démographie, paix et sécurité : L’UNFPA au chevet des Etats du Sahel
Protection des enfants en situation d’urgence : SOS Villages d’Enfants et ses partenaires réfléchissent à une synergie d’actions
Festivités du 11 décembre à Banfora : Me Pacéré Frédéric Titinga plaide pour le maintien
Suspension des conférences pédagogiques : Le Synateb dénonce un mépris à l’égard des organisations syndicales
Individu tué vers le camp militaire Gal Baba Sy : Le parquet militaire explique
Ouagadougou : « Nous pouvons confirmer la mort d’un citoyen américain », un porte-parole du département d’État américain
Syndicalisme au Burkina : La F-SYNTER rend hommage aux devanciers
Zonta club de Ouagadougou : Une nuit consacrée à la passation de charge et d’accueil de nouveaux membres
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés