Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

Élections législatives 2020 au Burkina : « Notre objectif, c’est que les femmes puissent gagner », Martine Yabré, société civile

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • jeudi 22 octobre 2020 à 11h17min
Élections législatives 2020 au Burkina : « Notre objectif, c’est que les femmes puissent gagner », Martine Yabré, société civile

A Ouagadougou , ce 22 octobre 2020, se tient une formation des femmes formatrices sur la gestion de la campagne électorale.

Venues de treize régions du Burkina , une trentaine de femmes prennent part à cet atelier de renforcement de capacités de leadership politique des femmes.

Une initiative de Martine Yabré, coordonnatrice de l’Union africaine des ONG de développement (UAOD), et par ailleurs, coordonnatrice du cadre de concertation intervenant sur le genre et la participation citoyenne des femmes au Burkina Faso.

C’est en présence de Newton Hamed Barry, président de la commission électorale nationale indépendante (CENI), parrain de la cérémonie.

Au sortir de cet atelier de formation , ces femmes outillées, sur le module " ONU FEMMES" seront ensuite envoyées dans leurs régions d’origine. Là, elles serviront comme des creusets de motivation et de renforcement des capacités des femmes candidates aux élections législatives.

Pour Martine Yabré, il s’agit de contribuer au renforcement du leadership politique des femmes candidates aux législatives 2020, à la base dans toutes les régions. "Notre objectif, c’est que les femmes puissent gagner. Gagner, ce n’est pas forcément aller à la représentation nationale, mais c’est outiller les femmes", a relevé Martine Yabré.

Selon les explications de Martine Yabré, le cadre de concertation intervenant sur le genre et la participation citoyenne des femmes au Burkina Faso entend poursuivre son appui aux femmes.

A cet sujet, elle a laissé entendre que la faîtière des associations en lien avec le genre, est engagée aux cotés des femmes, depuis le début du processus électoral de 2020.

Dans la même logique, avec l’appui de l’organisation internationale de la francophonie (OIF), il est prévu d’autres formations des femmes politiques tant de l’opposition que de la majorité.

Mais cette-fois-ci, cette formation de 30 femmes précède treize autres formations qui auront lieu dans les 13 régions du Burkina dans un futur proche. A cette occasion, il est prévu de former 600 femmes au renforcement du leadership politique, conformément à l’agenda du Cadre de concertation.

Représentant la ministre de la femme, Ninon Yameogo/Sankara, a exprimé ses encouragements et le soutien de son ministère pour tous les projets en lien avec la promotion politique de la femme burkinabè. Selon ses explications, il y a encore des freins à l’épanouissement politique de la femme. Avant de relever que "Des formations continues permettront aux femmes d’avoir confiance en elles et compétir aux postes de responsabilités politiques".

Netwon Hamed Barry a invité les femmes à se former pour peser dans les élections et apporter leur soutien aux femmes en lice". Il a par ailleurs relevé que dans l’électorat burkinabè, les femmes représentent une frange importante . Soit, 46.83% des femmes inscrites sur les listes électorales dont 268 femmes têtes de listes électorales pour les législatives. Ce qui laisse une place importante aux femmes de faire entendre leurs voix.

E.K.S
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
Elections présidentielle et législatives : Voici les grands perdants du scrutin du 22 novembre 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés