Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont ces choses que vous apercevez lorsque vous détournez les yeux de vos objectifs.» Henry Ford

Fin de la défécation à l’air libre (FDAL) : Zeguédeghin-Poessin, un village modèle

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 20 octobre 2020 à 11h00min
Fin de la défécation à l’air libre (FDAL) : Zeguédeghin-Poessin, un village modèle

La Fin de la défécation à l’air libre (FDAL) constitue l’un des produits du Programme national d’Assainissement des eaux usées et excréta (PN–AEUE) du Burkina Faso. S’il y a toujours des villages où des gens font leurs besoins à l’air libre, il existe d’autres localités où les gens le font entre quatre murs.

Sur l’axe Koupéla-Tenkodogo, on trouve un petit village dénommé Zeguédeghin-Poessin. Il est situé dans la commune de Dialgaye, dans la province de Kouritenga. On y trouve 178 concessions pour plus de 5000 habitants. « Si un étranger défèque à l’air libre, il ramasse avec ses mains et paie 1000 francs CFA », explique une ressortissante. En effet, Zeguédeghin-Poessin est certifié Fin à la défécation à l’air libre (FDAL) en 2016. Cette mesure oblige tout le monde à respecter les règles d’hygiène. Et pour les autochtones, tout contrevenant doit payer 2000 francs CFA et sera l’objet de la risée du village.

En plus de cette certification, le village continue les actions de mobilisation afin de ne pas retomber dans les vieilles habitudes. Ainsi, le village a vu la mise en place et la formation d’un Comité d’assainissement du village (CAV). Qui parle de FDAL parle d’assainissement. Zeguédeghin-Poessin a reçu des formations et des équipements des maçons du village ; et une subvention des ouvrages d’assainissement. D’autres actions ont été réalisées dans ce village, nous informe les ressortissants.

Ces deux élèves se lavent les mains après avoir utilisés leur latrine institutionnelle

Lire aussi :Fin à la défécation à l’air libre : 80 villages de la province de la Sissili certifiés


15 000 latrines familiales réalisées

Derrière chaque village certifié FDAL, se cache l’effort du ministère en charge de l’Assainissement à travers ses directions régionales et provinciales. Du 12 au 17 octobre 2020, le ministère de l’Eau et de l’Assainissement a organisé une caravane de presse pour permettre aux hommes de médias de toucher du doigt les actions réalisées sur le terrain.

Dans le village de Boura, commune de Guiba dans la province du Zoundwéogo (région du Centre-Sud), Salif Nikiéma a réalisé en 2018 une latrine familiale, grâce au financement de l’Appui budgétaire sectoriel (ABS) d’un montant de 94 152 francs CFA. Salif Nikièma n’a pas manqué de traduire sa reconnaissance aux autorités pour leur soutien.

Pour la responsable du service Assainissement à la direction régionale de l’eau et de l’assainissement du Centre-Sud, Zalissa Ouédraogo, ce sont 250 latrines qui ont été réalisées pour les ménages, en 2018 dans la commune de Guiba. « Nous privilégions les communes qui ont un très bas taux d’accès à l’assainissement », a-t-elle justifié. Et le directeur régional de l’eau et l’assainissement du Centre-Sud, Mamadou Tiemtoré de préciser que 15 000 latrines familiales et 200 latrines institutionnelles ont été réalisées dans sa circonscription.

Le directeur régional de l’eau et l’assainissement du Centre-Sud, Mamadou Tiemtoré

A Largué dans la commune de Bittou dans le Centre-Est, les journalistes ont constaté la réalisation de latrines familiales. Selon le responsable du Comité villageois de développement (CVD), Ousmane Zémané, chaque famille dispose d’une latrine. « Je prends soin de ma latrine comme mes propres enfants », a-t-il déclaré aux professionnels des médias.

Lire aussi : Fin de la défécation à l’air libre : Un bilan à mi-parcours du projet jugé satisfait

Un taux d’accès à l’assainissement de 20,7%

Dans la région du Centre-Est, le directeur régional de l’eau et de l’assainissement, Fidèle Kouama, a indiqué que le taux d’accès à l’assainissement est de 21% dans sa zone. Il a soutenu que sept villages sont certifiés FDAL dans sa région.

Quant au Plateau central, les journalistes ont visité des latrines familiales à Gantogodo dans la commune de Laye, des latrines institutionnelles au centre médical de Laye et au centre préscolaire de Laye. Ce sont au total 100 latrines familiales dont le village de Gantogodo a bénéficiées en 2017.

Une latrine familiale à Largué dans la commune de Bittou dans le Centre-Est

A en croire la directrice régionale de l’eau et de l’assainissement du Plateau central, Aline Kaboré, le taux d’accès à l’assainissement est de 20,7%. « Dans le cadre du Plan national de développement économique et social (PNDES), nous avons pu réaliser 4 466 ouvrages d’assainissement », a-t-elle notifié.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Individu tué vers le camp militaire Gal Baba Sy : Le parquet militaire explique
Ouagadougou : « Nous pouvons confirmer la mort d’un citoyen américain », un porte-parole du département d’État américain
Syndicalisme au Burkina : La F-SYNTER rend hommage aux devanciers
Zonta club de Ouagadougou : Une nuit consacrée à la passation de charge et d’accueil de nouveaux membres
Lutte contre le mariage d’enfants au Burkina : Des organisations de la société civile plaident pour la légalisation de l’âge à 18 ans
Participation citoyenne et redevabilité politique : Le Projet JERP accompagne des associations et mouvements de jeunes
Entrepreneuriat agricole : Des acteurs outillés sur le Code d’investissement agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique
Réduction des inégalités et élections : Les femmes juristes plaident pour le droit à la santé à Koudougou
Bobo-Dioulasso : Issa Traoré remporte plus de 84 millions de Fcfa au 4+1 de la LONAB
11-Décembre à Banfora : L’idée du report des festivités divise les citoyens
Gouvernance vertueuse au Burkina : Le REN-LAC souhaite plus d’engagement des candidats à l’élection présidentielle
Caricatures du prophète Mahomet : « En islam, on ne se moque pas de Dieu, de ses prophètes et de ses lois », selon l’imam Ilboudo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés