Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Insistons sur le développement de l’amour, la gentillesse, la compréhension, la paix. Le reste nous sera offert.» Mère Teresa, Religieuse (1910 - 1997)

Formation professionnelle et employabilité chez SITARAIL

Accueil > Actualités > Société • Publi-info • lundi 19 octobre 2020 à 19h00min
Formation professionnelle et employabilité chez SITARAIL

Depuis son avènement, en 1995, SITARAIL dispose de deux centres de formation professionnelle : l’un à Abidjan et à l’autre à Bobo Dioulasso.

Missions

- Déployer la politique formation.
- Assurer la formation initiale et continue du personnel, de même que la pérennité des compétences des métiers ferroviaires.
- Organiser la sélection des candidats et les examens de fin de formation.
- Assurer le suivi des partenariats avec les grandes écoles et des autres centres de formation.

Activités

Les centres de formation de SITARAIL assurent la formation aux métiers de l’exploitation, de la maintenance du matériel et des infrastructures ferroviaires. Ils jouent également un rôle de conseil dans l’industrie ferroviaire par l’accompagnement d’autres filiales du rail et partenaires dans l’éducation ferroviaire : le Centre de Formation de SITARAIL à Abidjan est membre du groupe de travail de la branche professionnelle « Transport et Logistique en Côte d’Ivoire » orientée vers l’adéquation formation-emploi et la construction d’une passerelle entre la formation initiale et l’employabilité à travers le répertoire des métiers et les curricula.

Les centres de formation professionnelle de SITARAIL ont formé, de 2016 à nos jours, 3 052 collaborateurs pour 180 913 heures de formation, aux métiers ferroviaires et aussi au recyclage d’agents issus de toutes les directions techniques ou administratives. Sous-traitants et partenaires du chemin de fer sont également bénéficiaires des enseignements de ces centres de formation professionnelle.

Certificats délivrés :

Traction : Brevet MT 80 a/Brevet MT80 b/ Chef de traction.
Infrastructures ferroviaires : Certificats aux fonctions de chefs de district, de brigade et de canton.
Exploitation : Brevet de sécurité.

Infrastructures

6 salles de cours équipées et climatisées, 1 bibliothèque7, bureaux et des dortoirs d’une capacité d’accueil de 78 étudiants

Employabilité

Les formations dispensées par les centres de formation de SITARAIL ont un impact direct sur l’employabilité des jeunes burkinabè, notamment dans le secteur ferroviaire, avec le recrutement de 17 chefs de brigade, 30 aide-conducteurs et de 28 aiguilleurs, formés de 2016 à 2020.

Perspectives

A court terme : continuer à développer les compétences de nos ressources humaines, redynamiser les partenariats avec des plans d’actions et des suivis périodiques ;

A moyen et long termes : réaliser dans les règles de l’art, les travaux du Programme de Renouvellement des Infrastructures (PRI) avec un personnel compétent, contribuer à la mise en place du Système de Management de la Sécurité, augmenter le nombre de formations à distance, étoffer le catalogue de formations, labelliser le processus de formation et exporter l’expertise de SITARAIL vers les autres réseaux ferroviaires de la sous-région.

L’Ecole supérieure des métiers ferroviaires (ESMF)

Création en Févier 2016 de l’ESMF à Bobo-Dioulasso par et sous contrôle total de SITARAIL qui souhaitait disposer d’une école supérieure d’apprentissage permettant de donner une instruction générale et technique poussée. Cette Ecole forme aux métiers de l’exploitation, du matériel et de la traction, de la voie et des infrastructures.

L’ESMF s’étend sur près de 9000 m2 et comprend 3 salles de classe et 3 bureaux et un terrain de jeux. Elle a accueilli dès sa création, 108 étudiants avec un taux de succès de 90%. De 28 étudiants formés en 2016, l’effectif a atteint aujourd’hui 50 étudiants qui sont en cours de recrutement pour la 6ème promotion de 2020-2021.
L’ESMF compte 23 enseignants (internes et externes) et est dirigée par des cheminots nationaux et un professeur d’université.

L’Ecole dispense, outre des cours de culture générale en lien avec le métier, un enseignement spécialisé au niveau de ses 3 filières : Exploitation, Matériel et traction, Voie et bâtiments.

Pour la Direction générale de SITARAIL, l’ESMF constitue un vivrier dans lequel elle peut puiser pour assurer la relève qui, appliquant judicieusement l’enseignement reçu, donnera au réseau du sang neuf.

Employabilité :

Sur les 3 promotions ayant terminé leur cycle depuis la création de l’ESMF en 2016, SITARAIL a recruté 18 étudiants ressortissants du Burkina Faso, sur un total de 30, soit un taux de 58%.

Projets ESMF

L’école, qui accorde une grande importance à la promotion du genre, est un label en matière de formation ferroviaire en Afrique sub-saharienne, classée dans la catégorie « Bonne école » par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation technologique du Burkina Faso. Son expertise est ouverte à la sous-région et elle a en projet d’ouvrir un cycle licence.

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 20 octobre à 07:25, par ODANO En réponse à : Formation professionnelle et employabilité chez SITARAIL

    Félicitations à SITARAIL.
    Merci de publier aussi votre catalogue de formation.

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre à 11:30, par Ka En réponse à : Formation professionnelle et employabilité chez SITARAIL

    Sans la formation il n’y a pas de développement. J’ai toujours soutenu la formation professionnelle dans notre pays a ne citer que le premier centre de formation initié par les Autrichiens, surtout à ne pas oublier les anciens Autrichiens amis du Burkina a ne citer que K.G.. le premier Consul honoraire d’Autriche dans notre pays, et d’autres, d’où des jeunes sortis de ce centres ont créé des PME en mécanique de précision, soudure, Excet… ‘’’’’Assurer la formation initiale et continue du personnel, de même que la pérennité des compétences des métiers ferroviaires.’’’’ Et oui, le centre SITARAIL nous prépare des futurs Bolloré Burkinabé qui pourront un jour relevé le défi dans le domaine des rails que le Burkina en a besoin. Bravo à vous et bon vent.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre à 13:41, par Mme Diakité née Maoua Coulibaly En réponse à : Formation professionnelle et employabilité chez SITARAIL

    Une formation pour une entreprise d’une grande envergure est quelque chose de louable et vraiment importante. Mais une chose est d’être formé mais une chose aussi est d’être recruté par l’entreprise formatrice. Nous souhaitons donc que les Étudiants qui sortent de votre école ( EMSF) soient recrutés immédiatement s’ils le désirent. Et cela soulagerait nous les parents qui payons les scolarités énormes pour leur formation. Merci

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Protection sociale sensible aux enfants : L’ONG Save the Children rend visite aux bénéficiaires du projet PEPSSE dans le Mouhoun
Burkina : L’Institut des Sciences des Sociétés tient ses quatrièmes journées scientifiques
Sécurité sociale : La CNSS échange avec ses partenaires sociaux à Nouna afin d’améliorer le service rendu
11 décembre 2020 à Banfora : Le ministre Siméon Sawadogo inaugure des infrastructures nouvelles
11 décembre 2020 à Banfora : « Tout est fin prêt pour la célébration », rassure le ministre Siméon Sawadogo
Froid et climatisation : Rendre professionnels les techniciens du domaine à travers la Validation des acquis de l’expérience
Filière miel au Burkina : Les acteurs de transformation outillés sur les caractéristiques physico-chimiques des produits mielleux
PMU’B : Cinq parieurs remportent 326 746 000 F CFA
Journée mondiale du SIDA : Plus de 300 personnes dépistées en une journée au CHU Yalgado Ouédraogo
Syndicalisme : Le Collectif syndical CGT-B appelle à la « vigilance, mobilisation et fermeté face aux menaces récurrentes de mort »
11-Décembre dans les Cascades : « Banfora se métamorphose pour le bonheur des populations », dixit le ministre Eric Bougouma
Filière miel et produits dérivés : Les acteurs de Bobo-Dioulasso outillés sur la traçabilité pour une maîtrise des difficultés du secteur
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés