Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

Économie : Réflexion sur l’intégration des investissements dans le budget de l’État

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • lundi 19 octobre 2020 à 23h15min
Économie : Réflexion sur l’intégration des investissements dans le budget de l’État

Le programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques(PAGPS) a tenu ce lundi 19 octobre 2020 à Ouagadougou, un atelier de réflexion sur l’intégration des investissements des partenariats public-privés (ppp) dans le budget de l’état. Présidé par le directeur du projet, Halidou Ouédraogo, cet atelier a pour objectif de permettre aux différents acteurs des directions et structures, de maitriser la gestion des partenariats public-privés (ppp).

Pour promouvoir le développement au Burkina, les autorités ont adopté en 2016, le programme national de développement économique et social (PNDES) pour la période 2016-2020 qui s’est donné pour ambition de réaliser un taux moyen de croissance annuelle de 7.7% du PIB sur la période, en augmentant les investissements dans les secteurs clés de l’économie pour la satisfaction des besoins de base, notamment les infrastructures sociales et économiques.

Dans l’optique d’une augmentation importante des investissements dans les secteurs de l’économie, le gouvernement a décidé de recourir aux mécanismes de financement innovants des investissements, notamment à travers le partenariat public-privé qui permet d’accroitre les investissements publics et de donner l’occasion aux populations d’en jouir sans que cela n’augmente immédiatement la dette de l’État en termes de remboursement.

Le directeur de projet, Halidou Ouédrago

Selon le directeur de projet Halidou Ouédraogo, « cette nouvelle approche de gestion budgétaire facilite la programmation pluriannuelle des dépenses d’investissements publics en sécurisant leurs financements et en faisant du budget de l’État un véritable outil de développement. Certains contrats ppp ont été exécutés mais il reste un défi à relever qui est la traduction dans le budget de l’État. Cet atelier vise donc une amélioration des connaissances en matière de notion et de concept ppp selon les différentes écoles de pensée en la matière et un partage d’expérience des acteurs sur les critères d’éligibilité et d’enregistrement des projets d’investissements en général, et en particulier des projets ppp dans le PIB et dans la loi de finances ».

En rappel, le partenariat public-privé (ppp) est un mode de gestion des investissements par lequel une autorité publique fait appel à des prestataires privés pour financer, réaliser et gérer des investissements (infrastructures et autres ouvrages publics etc.). Le partenaire reçoit en contrepartie un paiement du partenaire public ou des usagers concernés.

Alicia Ouédraogo(stagiaire)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Loi des finances 2021 : La Maison de l’entreprise explique les nouvelles dispositions fiscales aux entreprises burkinabè
Région du Sahel : La Banque africaine de développement s’engage à mobiliser 6,5 milliards USD pour l’Initiative de la Grande muraille verte
Environnement : La BAD montre l’exemple et consacre plus de 36% de ses approbations aux financements climatiques
2020 au Burkina : Une économie beaucoup éprouvée
Rupture du réseau dans les services d’impôts : Tout est mis en œuvre pour résoudre le problème, assure le directeur général
Intégration africaine : La zone de libre-échange continentale en vigueur depuis le 1er janvier
Gouvernance économique et financière au Burkina : Le CIFOEB invite le chef de l’Etat à une gestion par l’exemplarité
Secteur privé burkinabè : La Maison de l’entreprise certifie 23 consultants
Partenariat entre la CARFO et le Trésor public : Des rencontres en vue d’améliorer les prestations de services
Autoroute transafricaine Tanger-Lagos revigorée : Le Burkina Faso se positionne en carrefour incontournable pour la libre circulation civile et commerciale de toute l’Afrique de l’Ouest
Burkina Faso : Le ministère du Commerce récompense les mérites de 233 acteurs
Budget de l’Etat 2021 : Pour une justice fiscale au Burkina, douze OSC proposent une TVA progressive
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés