Opposition burkinabè : Il y aura quoi après Blaise ?

vendredi 16 août 2013

« On ne va pas changer pour changer », la boutade de Tolé Sagnon, le secrétaire général de la Confédération générale du travail du Burkina a fait du boucan. Et la une des journaux au lendemain de la marche du 20 juillet 2013, organisée par la Coalition contre la vie chère. Taxé de tous les noms, l’homme a eu le mérite de porter l’inquiétude de certains burkinabè à l’approche de 2015.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Opposition burkinabè : Il y aura quoi après Blaise ?

Blaise doit partir comme le veut la constitution. Qui à sa place ? Question légitime, mais transformée en crime de lèse-majesté par une dynamique qui voudrait que le meilleur des mondes soit celui que l’opposition propose. Un Burkina sans les Compaoré. Soit. Mais il est temps qu’on nous dise de quoi sera fait l’après Blaise Compaoré. Parce qu’autant la superpuissance en difficulté qu’est le CDP inquiète ses militants, autant le sénat et l’article 37 comme seul guide de l’opposition inquiète.

Active et surfant sur une bonne dynamique, l’opposition n’hésite plus à sillonner le pays. Notamment les villes. A Bobo-Dioulasso, elle lance même un défi au parti au pouvoir. Celui de débattre partout et en tout temps de l’inopportunité du sénat et de son dessein inavoué « la modification de l’article 37 ». Tout à fait normal.

Pour conquérir le pouvoir d’Etat, il faut mieux paraitre fort et convainquant. Mais entre la conquête du pouvoir et sa gestion, il y a un faussé. Un faussé qui pourrait être un gouffre si en tout et pour tout, l’opposition n’a que le départ du président dans son canevas. Parce qu’il faut qu’on se le dise, la suppression du sénat et un probable départ de Blaise Compaoré en 2015 ne seront pas des bâtons magiques. Des bâtons qui feront de Yalgado et de Souro Sanou des hôpitaux de références, des bâtons qui donneront du travail à tous les chômeurs, des bâtons qui feront du Burkina Faso, un Etat providentiel. Bien au contraire. Un départ du président avec ou sans le CDP sera synonyme de bien de difficultés, ne serait-ce qu’en un temps limité.

Car au Burkina, il y a des fortunes qui sont nées et mourront avec le président Compaoré. Il y a des employeurs qui sont nés et disparaitront avec le président. Il y a des connexions, des réseaux, toute une sphère politico-économique qui ne tienne qu’à la personne du président. Si toutefois il tombe, on fera face à une hécatombe dans cette sphère.

Comment faire face à la débandade des fonds et des fortunés ? Comment maintenir l’unité nationale qui risque d’être ébranlée par des règlements de compte ? Quelles politiques éducatives, sanitaires, économiques… pour remédier dans l’immédiat à tant de fléaux que dénonce l’opposition ? Autant de questions, auxquelles elle devra apporter des réponses en même temps qu’elle tente de bouter l’enfant terrible de Ziniaré de son Kossyam, chèrement acquis.

Ousséni Bancé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Messages

  • Cet écris aborde une question très intéressante cependant j’ai l’impression que l’auteur semble étranger à la situation politique au Burkina Faso. Le cdp n’est pas au pouvoir parce qu’il a proposé des programmes politiques ayant convaincu le peuple.Je suis désole de te le dire,revoyez l’histoire politique de notre pays.Non,non.Des partis politiques en propose mieux que ça et je ne doute en aucun moment que des burkinabé seront plus aptes à diriger ce pays. Arrêter de vouloir nous baratiner sur l’après compaoré ; tôt ou tard ça arrivera,il est tant de le préparer sinon nous vivrons pire que certains pays ayant connu des régimes semblables au notre.

  • Le président Compaoré, que beaucoup ont tendance à diviniser, a t-il présenter un projet de société en 1987 avant de prendre le pouvoir dans les conditions que nous savons ? Écoutez ! Après lui d’autres valeureux burkinabè prendront la relève et apporteront leur contribution a la construction du pays.

  • Justement c’est en cela que l’alternance est une impérieuse nécessité. Il faut éviter que la monopolisation du pays en fasse un patrimoine privé. Et si les 26 ans de pouvoir de Blaise compliquent l’apres Blaise il est plus que temps d’en commencer la gestion maintenant. Ne vous en faites pas trop, un président qui s’aura freiner la corruption dans ce pays et capitaliser l’aspiration des masses à un mieux être, réussira même sans trop d’artifices. Politiques, programmes de société peuvent aussi se décliner en terme simples. Et de grâce arrêtez de laisser croire que seul Blaise et son CDP sont experts en développement. Libérez ce peuple et vous verrez qu’il est capable de beaucoup mieux.

  • Il y aura l’ombre de Blaise apres Blaise puis Blaise 2 5 ans apres

  • Ça c’est bien le burkinabé typique. Toujours peur de l’inconnu, de prendre des risques. Vous êtes entrain de nous dire que les institutions ne fonctionnent donc pas ?. Ce que vous ignorez, c’est que Blaise n’est pas Dieu. Sans lui le Burkina ira mieux d’ailleurs. La concurrence sera loyale . L’économie ne devrait plus être dans les mains de sa seule famille. Autre chose, Blaise en réalité ne dirige rien et au contraire, nos ressources étaient pillées dépuis longtemps. Vous verrez le bon qu’il y aura après son départ. Osez vous libérez cher Bancé

  • Ça c’est bien le burkinabé typique. Toujours peur de l’inconnu, de prendre des risques. Vous êtes entrain de nous dire que les institutions ne fonctionnent donc pas ?. Ce que vous ignorez, c’est que Blaise n’est pas Dieu. Sans lui le Burkina ira mieux d’ailleurs. La concurrence sera loyale . L’économie ne devrait plus être dans les mains de sa seule famille. Autre chose, Blaise en réalité ne dirige rien et au contraire, nos ressources étaient pillées dépuis longtemps. Vous verrez le bon qu’il y aura après son départ. Osez vous libérez cher Bancé

  • Après blaise, i y’aura le Burkina et ls Burkinuuabès sans blaise touut simplement.

  • Ton annalyse est trop analphabete.Et si BLAISE meurt a l’age de 100 ans,le burkina restera-il sans president ?Vraiment il y’ a toujours de l’analphabetisme intellectuel au Burkina.Peux-tu me dire combien d’emplois personnels que Blaise a cree quand il etait militaire ?C’est pour te faire comprendre que BLIASE n’a pas ces propres emplois a creer au BURKINA.C’est les taxes payees par le pauvre paysans que ce gouvernement a detourne pour etre riche.

  • C’et la plus stupides des analyses que j’aie jamais lu ! Ainsi sur les 16 millions de Burkinabes personne n’est capable de remplacer Blaise. Lamizana était-il connu avant de remplacer Maurice Yameogo ? Saye Zerbo était -il connu avant de remplacer Lamizana, Jean baptiste Ouedraogo était il connu avant d’accéder au pouvoir ? Meme Blaise lui meme n’était pas attendu au pouvoir. Arretez ce genres d’idioties. Et si Blaise mourrait aujourd’hui, le Burkina mourra t-il avec lui. Il y’a 16 millions de Burkinabes qui peuvent diriger ce pays.......... Bill Clinton était un parfait inconnu de ;a scene politique américaine mais il a été l’un des meilleurs sino le meilleur President que les USA ont connu. Il est encore populaire de nos jours..................

  • Quand je lis ces genres de papiers, j’ai des larmes aux yeux pour pleurer encore et encore Norbert Zongo. Comment une personne qui porte le titre de journaliste peut-il pondre une telle platitude ? Tous les ingrédients de l’argumentation manquent ; les causes et les effets de la présente crise sont confondus. Je ne sais même pas comment commenter ce papier débordant d’enfantillage.Ben voici quelques morceaux qui fâchent l’esprit humain :"elle(l’opposition donc) devra apporter des réponses en même temps qu’elle tente de bouter l’enfant terrible de Ziniaré de son Kossyam, chèrement acquis". Est-ce que Bancé mesure la portée d’une telle phrase ? Je m’arrête là pour ce soir, on verra la suite demain. Webmaster, ce sera un précieux service pour Bancé que mon post passe, dans le cas contraire, je pourrai vous comprendre.

  • Ce ne sont pas des têtes pensantes qui manquent au Burkina. Malgré la gabegie et le clientélisme, le pays s’en sort grâce à une minorité de travailleurs intègres. Lorsqu"après Blaise, l’intégrité sera promu par l’exemple des premiers dirigeants, tous la grande majorité des travailleurs s’engageront à travailler honnêtement et vous verrez que le Burkina aura une autre image.

  • Mon Cher Ousséni,
    Il y a cet adage qui dit que c’est en forgeant que l’on devient forgeron. Donnons une chance à l’opposition comme bien d’autres personalités du régime actuel en ont bénéficié au début de leur carrière de politiciens ou d’homme politique. Soit vous vous évertuez à avoir une courte mémoire ou vous ignorez royalement les pénibles balbuciements de certains tenors du regime actuel, qui au début de leur aventure dans les années 80, étaient non seulement de piètres gestionnaires mais aussi d’abominables communicateurs. Ils ont appris sur le tas et cela fait 26 ans qu’ils s’exercent à mieux faire.
    Pour qui vous prenez-vous en faite pour estimer que l’opposition n’est pas à mesure de gouverner le Burkina Faso ? A ce que je sache vous êtes journaliste et non pas expert en gestion des services publics et encore moins en recrutement de gestionnaires publiques. Apprennez mieux votre métier. Il est noble et ne saurait être une séquence de masturbation intellectuelle ou de propagande déguisée.

  • Salut Mr BANCE,
    Vous avez fait un travail de journaliste en posant des questions, mais vous en posez plus que vous apportez de piste de solutions.
    1- Oui, il y a une sphère derrière cette gestion outrageuse des ressources par le camp de Blaise, mais cela n’est-il pas une raison de plus de prendre le risque de changer ?
    2- Vous avez raison tout comme moi et beaucoup de Burkinabé de vous demander qu’est-ce que l’opposition propose en retour. Mais pour le moment c’est un combat qui détermine ce qui va se passer en 2015 et c’est le SENAT et l’article 37. Donc ne demandez pas a l’opposition de faire des meetings pour convaincre la population sur ce qu’elle propose comme alternative, alors que l’autre côté, c’est par la corruption et des manipulations très rusées qu’on fait preuve pour atteindre le but (SENA-Art.37). Attendez le moment ou demandez à un seul opposant son programme politique et faites en l’analyse vous-même.
    3- La question que vous ne vos etes pas posée, c’est qu’est-ce que le CDP et Blaise nous propose après la modification de l’art. 37 et la mise en place du SENAT ! Ce sera la même gestion catastrophique que vous avec vous-même reconnue et que j’ai mentionné au point 1 ? J’ai coté le Président du Faso, ces 5 dernières années. Il n’a qu’un seul discours. Vous demande de faire vos exercices en relisant toutes ses interventions et ce qu’il a fait pour le Burkina. Ça se limite à " nous construit des hôpitaux, on a construit plus d’école entre 1987 à 2005, qu’il en avait depuis le re des indépendances à 1987. Bref, est qu’il n’est pas normal ça ! en plus ce n’est pas une croissance exponentielle, c’est linéaire. Les chiffres peuvent prouver ce que je dis.
    4- Finalement vos inquietudes montre que vos etes aussi naïves. Beaucoup d’entre nous sont réfractaires au changement car on craint plus ce qui peut se passer dans le futur ; donc ont se contant de ce qu’on a et on s’y plaît dedans. Ce que je crains plus, c’est le fait que le CDP n’ait pas de programme politique vrai en dehors de Blaise et de François. C’est la vraie question.
    Merci

  • Malgré ces "acquis" nous sommes les derniers selon le classement Pnud après 26 ans de pouvoir. De toutes les manières Blaise n’a rien inventer et n’est pas le plus intelligent des burkinabé. Éviter ces raisonnements qui laissent croire que le Burkina ne sera pas sans Blaise. Dites-nous ce que ses médiations et relations ont pu apporter au pays. Dites-nous quelles qualités de président il avait quant il a fait son coup d’état le 15 oct 87. Avez-vous déjà oublié cette expression connue de tous au cours de ses 10 1eres années de règne qui disait "si tu fais on te fait" ?

  • Après Blaise, il y aura un changement le bon.M.le journaliste, qu’est-ce que Blaise nous a apporté en 26 ans de règne ?Nous trainons toujours les pas en terme de developpement par rapport au reste dubmonde.Comment comprendre que les pays comme le Liberia, la Siera Léone (qui ont des années de guerre), le Niger, le Mali(malgré sa situation) nous depassent en terme de développement ? Notre pays est riche mais à qui profite cette richesse ? Je reconnais qu’il nous apporté Ouaga 2000 mais quel argent ?Ils sont combien de burkinabè qui y dorment ?Nos infrastructures (routières, sanitaires, etc) sont-elles à la hauteur de nos attentes ?Il faut visiter les autres pays pour comprendre notre niveau de developpement. Le Burkina Faso est le dernier des pays membres de l’Uemoa(dans ces pays, il y a eu alternance et aucun ne dispose un sénat).Sommes-nous plus democratique que ces pays ? Laisse le traitre Tolé Sagnon qui mélange les pédales pour assouvir son ventre.Les grands hommes sont ceux-là qui ont toujours défendu l’intèrêt général quelqu’en soit le prix.Sagnon en est-il une référence ?

  • le burkina a existé avant ton blaiso et le sera après lui. si tu n’as rien à dire tais toi

  • Raisonnons un peu . Si Dieu rappelait le président le Burkina s en irait il avec ? Une raison d plus qu il s en aille

  • Bonne reflexion mais au stade où nous sommes on ne peut plus reculé. Nous, en tant burkinabé, nous devons ètres optimist. Aussi, <>.
    C’est parce que l’homme ignore l’avenir qu’il a souvent le courage de vivre le présent.

  • Raisonnons un peu . Si Dieu rappelait le président le Burkina s en irait il avec ? Une raison d plus qu il s en aille.une raison de plus qu il s en aille maintenant. Tous les pays doivent lutter contre ces longs règnes. Netout passe sauf Dieu

  • Question:avant Blaise y avait quoi ou qui ?

    Voyez ,arrêtons d’immortaliser Blaise.D’une façon ou d’une autre le Faso devra gérer un après Blaise.

    Selon la constitution ce cas doit être géré en 2015 et croyez moi,il y a suffisammen t de propositions

  • Je dis et je repete que vous posez de mauvaise question. Dans quelle pays démocratique du monde on demande qui on va mettre après Blaise Compaoré ? Tout d’abord on ne met personne à la place de Blaise Compaoré parceque tout simplement cette place ne lui appartient pas.
    Il ya 16 millions de Burkinabè dont plus de 30% présidentiable soit 4.8 millions donc arretez de vous prendre pour des illluminés en posant des questions qu’une personne sensée ne poserait pas.
    En rappel nous la majorité de ce qui lutte contre la modification de l’article 37 sommes mobiliser pour le respect de la constitution et surtoout pour qu’enfin ont se donne le droit de croire ( à notre corps defendant) que celui-ci fasse mieux au pas. Mais encore la n’est pas la question, puisque Blaise de toutes les manières devra partir à un moment ou un autre ( mort naturelle) et votre question n’aura pas de sens.
    Le comportement de Tolé est legitime, comment lui demander plus au regard de ses acquis aux CCVC, c’est purement et simplement de la jalousie envers Zephirin qui pour ma part ne sera pas président, mais cela n’engage que moi.
    Donc de grâce arretez de poser des questions qui n’ont pas lieu d’être. Au Mali recemment ils ne sont pas posé la question donc arretez svp !!!!

  • voila pourquoi il faut de l’alternance dans un pays. Et tout le monde sait que le long règne provoque toujours des crises après. On a pas besoins d’etre politologue pour savoir que celui qui le remplacera aura des difficultés. Je pense que nous peuple, assumera ce qu’on a laissé faire depuis. C’est ça aussi l’histoire, ça nous rattrape toujours. Prions car après blaise le burkina fera face a d’enormes dificultés. Or il partira un jour. Malheureusement ce que compliquera, c’est que ce regime a crée trop d’orphelins, trop de veuves, trop de frustrés,... QUE DIEU AIDE LE BURKINA !

  • Personne de sérieux n’a jamais pensé que le départ du président COMPAORE transformerait le BF en paradis ! Et l’insinuer equivaudrait a risquer de paraître pour un plaisantin. Ce dont il est question, c’est qu’avec le phénomène de l’USURE DU POUVOIR, l’utilisation des ressources est aujourd’hui loin d’être optimale. Et cela, on n’a point besoin de compter parmi les opposants (ou ennemis) du president pour le dire. Cela relève du bon sens. D’ailleurs, au BF, il n’y a pas que des partisans et des opposants qui s’expriment sur la vie de la nation. Donc, qu’on arrête de parler d’opposition chaque fois qu’un ou un groupe de burkinabe prend une position différente de celle du pouvoir en place.

  • tchrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr tu vaut rien toi ;tout Burkinabè peux être president va la bas

  • Mon type, où se trouvent les USA sans BUSH, Clinton, et tous les autres ? Où se trouve la France sans Sarkozy, Chirac et tous les autres ? Où se trouve la Russie sans Staline ? etc. etc. Comment les USA, la France, la Russie et tous les autres ont fais face à la débandade des fonds et des fortunés ? N’insultez pas les Burkinabés SVP, il y a des hommes plus capables que Blaise, qui feront bien mieux que lui, qu’il le veuille ou non. Blaise est un mortel mais le Burkina vivra.

  • Nous devrons tous savoir, qu’aucun homme n’est irremplaçable, aucun regime n’est eternel, seul le pays est irremplacabe et eternel
    de toute les façcons nous voulons le depart de Blaise COMPAORE et sil vous plait ne vous moquez pas de l’intelligence des BURKINABE.
    Vous voulez dire que parmi les 16 millions de Burkinabe il n’y a aucun pour remplacer le ’blaise ?’ foutaise.
    vous savez celui la meme qui donné cette idée TOLE SAGNON pour ne pas le nommer, on le comprend parfaitement, c’est la meme raison qui fait que depuis plus de 20 ans il est SG de la CGTB meme etant à la retraite et meme etant cheffaillon de son village il continu a croire qu’il est le seul a diriger la cgtb. Mais blaise n’a qu’a partir et nous sommes surs que le BURKINA sera dirigé et mieux meme.
    Webmaster de grace fait passer mon ecrit car tu as l’habitude de me bloquer sans raison

  • C’est vraiment dommage et normal parce que 26 ans au pouvoir peut ramener a un culte de personnalité. Alors sans Blaise, le Burkina meurt. Il ira avec ses fortunés, ses employeurs, ses relations politiques. Et c’est une raison de ne pas s’opposer à lui. La seule question qui me reste est : Si Blaise mourrait d’aujourd’hui, Dieu aurait-il commit un double crime ? Mes frères, après Blaise et sa suite, il restera que nous les pauvres mais on vivra dans la dignité. Ne vous en faites pas. Qui a deja eu un Blaise, peut avoir un Obama.

  • C’est vraiment dommage et normal parce que 26 ans au pouvoir peut ramener a un culte de personnalité. Alors sans Blaise, le Burkina meurt. Il ira avec ses fortunés, ses employeurs, ses relations politiques. Et c’est une raison de ne pas s’opposer à lui. La seule question qui me reste est : Si Blaise mourrait d’aujourd’hui, Dieu aurait-il commit un double crime ? Mes frères, après Blaise et sa suite, il restera que nous les pauvres mais on vivra dans la dignité. Ne vous en faites pas. Qui a deja eu un Blaise, peut avoir un Obama.

  • A dire que c’est un journaliste qui tient de tels propos. C’est insulter le peuple burkinabè. Qui est né Président dans ce monde ? Même si vous êtes à la solde du CDP pour écrire ce genre d’article, de grâce faites-le intelligemment.

  • Ce ecrit est tres profond et je felicite le journaliste qui l’a ecrit : je ne le connais ni d’adam ni d’Eve !
    Comme beaucoup de sujet que nous voyons sur Faso.net, certains lecteurs restent a la superficie et ne font pas l’effort de comprendre, bien qu’il y ait des journalistes et des ecrits boiteux aussi, cela va s’en dire.
    Il n’a pas dit que le BF ne peut pas survivre a Blaise !
    Il dit juste, chers compatriotes, preparons nous a telles et telles difficultes !
    Si Blaise ne part pas, nous ne connaitrons bien entendu pas certaines de ces difficultes, mais sans doutes d’autres par contre...pire ou moindre c’est a chacun.
    Mais ,et ca Zeph et autres le savent, regardez juste l’Egypte, la Tunisie, la cote d’Ivoire pour comprendre que une fois debarassee de la longevite, il y a des defis...malheuresement que certains a force d’idealisme ou du gout du pouvoir omette de mettre a jour.
    C’est juste ca que moi j’ai compris : on n’a pas besoin de faire Science-Po pour comprendre ca.
    Elever le niveau du debat mes amis !

  • Après Son Excellence Blaise Compaoré le Burkina existera toujours.Des millions de Burkinabé peuvent le remplacer. Beaucoup de Présidents ont passé et nous les avons vus : de feu Maurice Yaméogo à feu Thomas Sankara.
    Mr Bancé vous parlez exactement comme ma fille qui est née trouver mon Président au pouvoir. Il est à noter que c’est Dieu qui donne le pouvoir et nous espérons qu’après mon président, il suscitera un autre bon Président pour son peuple.Dieu peut vous(mr BANCE) bombarder comme Président du Faso ! pourquoi pas ? (rire !)

  • C’est bien de se poser toute ces questions mais tot ou tard cela doit arriver. Lorsque qu’on est dans une république il ya des règles que tous ceux qui gèrent le pouvoir public doit respecter. lorsque vous etes conscient que vous les avez pas respecter, alors on ne doit s’étonner de ce qui va se passer lorsqu’on est plus affaire. C’est pas que je suis pour la chasse aux sorcière mais je pense que tous burkinabé qui a détourné, volé corrompus tués sous le couvert de la gestion du pouvoir dont la preuve est établie doit être poursuivis. Pour ce qui de la succession du Président Baise COMPAORE, le Burkina faso dispose d’hommes capables de le remplacer sans problème si les choses se passent dans le calme et la cohésion sociale VIVE LE BURKINA FASO !!!

  • Le mérite de cet écrit est de dire que l’après Blaise est à préparer pour avancer vite.
    C’est justement à cause de l’économie parallèle mise place de manière déloyale et de la mauvaise gouvernance actuelle que le régime doit partir vite et qu’il n’aggrave pas le mal développement burkinabé qu’il a occasionné depuis maintenant près de 3 decennies. Au 21e siècle, on ne peut pas rester au pouvoir pendant 3 siècle dans un pays comme le Burkina et ne pas assombrir son avenir.
    Donc le plus tôt Blaise ira, le mieux cela vaudra pour ce pays. Et l’après BLaise est à réfléchir et à préparer parce qu’il arrive tôt ou tard. l’Intérêt du pays doit primer sur tout.

  • "il y avait quoi avant Blaise ?" serions nous tenter d’avancer, pour que la succession du Président pose soit une " affaire gênante" pour certains.
    la question ici n’est pas de savoir si le successeur de SEM Blaise COMPAORE sera ou non à la hauteur de la gestion du pouvoir d’Etat. nous pensons d’abord que le pays des Hommes intègres, devrait avoir des fils et filles capables de respecter le peuple et donc la constitution.
    il va falloir être, au sujet de la capacité à diriger, un génie pour deviner dans les années "80" que Blaise était capable de gérer cette nation. il a, je crois suffisamment fait pour avoir encore une vision nette du développement de notre chère patrie. De tous les chefs d’État qu’à connu notre pays, il demeure celui là qui continu à se maintenir au pouvoir malgré les contestations de son peuple. Pour quelle raison si l’on ne se reproche rien ?
    pensez vous seulement que le pays se porte bien ? et que les Burkinabé ont de quoi, manger, se soigner et se loger dignement ?
    Aussi, je voudrais dire à tous ceux qui spéculent sur la succession de Blaise, que rester au pouvoir malgré tout, n’est pas la chose la mieux partagée dans nos démocraties actuelles. ne décider pas à la place du peuple (je veux parler de ceux qui savent faire une lecture claire de la situation). A propos du peuple, j’avoue qu’il est grand temps d’opérer des changements au niveau du code électoral, en y introduisant le " vote censitaire" ; car les populations majoritairement analphabètes ne peuvent pas avoir la même vision du changement (surtout lorsque celle-ci est imposée ). oui il est grand temps que le peuple conscient et décideur puissent décider librement. osez opérer ce changement et vous vous rendrez compte de la popularité de nos chefs d’État Africains.
    Après l’on pourra discuter sur les autres aspects de la gouvernance. les peuples d’Afrique ont besoin d’Hommes de vision mais pas une vision d’homme. Sauvons l’avenir de nos enfants plutôt que de servir nos intérêts égoïstes.
    l’unité nationale reste fortement liée au respect des lois et des institutions.

  • Ousséni Bancé, Si tu n’as rien à dire, il faut dire que ton maman dort." Dixit Zongo le comédien ivoirien.

  • Apres Blaise, il y aura le Burkina ! İl y aura le peuple libre du Faso ! İl y aura la terre, le ciel et les pluies ! İl aura ces femmes et ces hommes qui travaillent dur pour nourrir leur famille, des paysans dans les champs, des enseignants dans les salles de classes, les infirmiers dans les dispensaires, les ouvriers dans les chantiers, des étudiants dans les universités et nos femmes continueront a accoucher, des enfants beaux et solides, intelligents comme leurs parents ! Nous ne regretterons jamais les opérateurs fabriqués dans la corruption et les circuits mafieux. İl n’y a personne qui soit indispensable ! Ni vous auteur de ce papier sans consistance, ni moi qui ne perds peut être pas mon temps pour vous signifier que vous avec tort et encore moins Blaise qui a du sang jusqu’aux coudes, celui de ses compatriotes et celui des ailleurs ou des hommes ou des armes ont été convoyés. Non, on pourrait agréablement se passe d’un homme qui arrive dans le sang du plus grand homme politique produit par notre Histoire pour conduire de la manière la plus attardée notre communauté nationale. De tous qui prétendent a la fonction présidentielle aujourd’hui, il n’y a pas un seul qui ne domine Blaise dans le respect de la vie humaine, dans la vision du sens de L’Etat. Non ! Nous nous passerons bien de lui et de ses réseaux pourris. Si les fortunes nées avec lui ne meurent pas, le peuple se chargeront d’elles, souverainement ! Si le Peuple se met au travail, il résoudra ses problème. On a coupé l’aide au Rawanda, mais ils s’en sortent. Nous retrouverons le Peuple Libre du Burkina dans sa volonté et son abnégation que Blaise a détruit parce qu’ avec le sang de ses compagnons sur les mains il ne disposait plus de l’autorité pour lutte contre la corruption. Ce n’est pas le Pouvoir qui tombe pour que l’opposition monte, c’est le Peuple qui prendra son pouvoir pour s’organiser comme il le fait aujourd’hui contre le Sénat. Vivement le Burkina sans les Compaoré ! Au moins Le P.F.- Président du Faso- n’ira plus dire ailleurs des propos qui font rire de nous sous cape les auditoires amusés. Et pour finir , une question a l’auteur de ce papier : Un marche peut-elle faire retirer une loi ? Connaissez-vous des exemples en Amériques ou en France ? Je suis sûr qu’avec un peu d’effort, juste un peu, vous repondrez mieux que quelqu’un que nous connaissons tous et je suis qu’avec un peu plus de courage, vous pourrez faire un bon président si vous comme conseils des hommes et des femmes qui ne reflechissent pas avec leur gossiers comme le font les Kouanda , Mahama et autres Maxime kaboré !
    ZEDA AMADOU

    • Je suis vraiment meurtri par les analyse de certains forumistes disant que Blaise ne saurait être l’unique Homme à dirigé ce pays, vos analyse sont pourtant pertinentes mais là où je vous invite à regarder, c’est bien lire l’écrit et faire le parallèle avec le discours de Tolé sagnon. c’est tout le système qu’il faut démanteler, organiser le peuple pour lui donner le pouvoir, car le cœur de l’homme est aisément corruptible, on passera le temps à changer la tête si la superstructure à la base n’est pas outillée pour assainir et maintenir la justice sociale le pouvoir reviendra entre les mains des vampires et on sera là encore l’éternel recommencement, certain disent même préférer un chien à la place de Blaise, notre soif du changement ne doit pas nous aveugler et prendre le pouvoir remettre à la mauvaise personne tout comme il est tombé entre les mains de Blaise..

  • C’est parce que la constitution le veut d’abord et l’opposition ensuite du départ de Blaise. Mais mon type, si je te demandais que sera le Faso après la mort de Blaise que diras-tu ? Les vivants trouveront les solutions à leurs préoccupations n’est-ce pas ? Alors il n’est pas le dieu de notre pays. Tous les bons chefs de famille peuvent diriger ce pays et mieux que lui. L’article de la mort ne sera pas modifier et son échéance avance sans comité de suivi évaluation sans sénateurs.

  • je crois que notre journaliste plaisante tout simplement. je n’ose pas croire qu’il soit au sérieux. c’est ahurissant.

  • Salut Mr le journaliste,

    J’ose croire que ton analyse est celle d’un partisan, sinon tu es à plaindre.

  • Mon frère ne parlé pas comme sa c’est honteux cela veux dire qu’au Burkina il n’ y a pas de technocrate au pays que Blaise compaoré , vous êtes sur le NET c’est pas dans un cabaré que vous parlé ne nous donné pas aux gens ils vont nous traité de vaurien OK ; tu parle que sans CDP ON PEUX RIEN FAIRE doux vient leurs argents sont-ils payés combien dans le mois combien de francs le blaiso prend par mois et ces ministres et consort ils sont la a fêtés la fête des milliards et le peuple pleur les hôpitaux sont vides les étudiants dans la rue et un simple Maire qui a fêté ces milliards comme s’il était import -export c’est honteux .fouteux nous le camp OK trop c’est trop

  • les hommes passent mais les institutions demeurent ,et je souhaite que les villes tortues aillent se reposer . mon grand-père a vu ce régime, moi je suis né trouve ce régime et aujourd’hui-hui je suis étudiant ,en tant jeune intellectuel je pense que c’est le moment du changement

  • les hommes passent mais les institutions demeurent ,et je souhaite que les villes tortues aillent se reposer . mon grand-père a vu ce régime, moi je suis né trouve ce régime et aujourd’hui-hui je suis étudiant ,en tant jeune intellectuel je pense que c’est le moment du changement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés