Accueil > Actualités > DOSSIERS > Crise malienne

Dernier ajout : 19 août.

Contingent militaire attaqué au Mali : l’identité des soldats burkinabè tués

 mardi 19 août 2014

Le 16 août dernier, la mort frappait dans les rangs des militaires burkinabè déployés au Mali pour le maintien de la paix au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au mali (MINUSMA).
Le bilan est lourd. Deux sous-officiers burkinabè ont été tués dans cet attentat suicide et sept autres militaires blessés dont trois graves. Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le service de Communication des Armées révèle l’identité des sous-officiers qui sont (...)

Attentat contre des soldats burkinabè au Mali : l’ADF/RDA condamne un « acte criminel »

 lundi 18 août 2014

Un attentat a été perpétré contre des éléments de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA), le samedi 16 août 2014 dans la localité de Ber, occasionnant le décès de soldats burkinabè et faisant plusieurs blessés dont certains se trouvent encore en ce moment dans un état préoccupant.
L’Alliance pour la Démocratie et la Fédération-Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA) salue le courage exemplaire et l’engagement patriotique des forces armées du (...)

Mali : Deux morts et des blessés parmi les soldats burkinabè de la MINUSMA suite à une « attaque suicide »

 dimanche 17 août 2014

Un détachement du Bataillon burkinabè déployé au sein de la MINUSMA (Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali) a été l’objet d’un attentat suicide à Ber, localité située à 60 km de la ville de Tombouctou, le samedi 16 aout 2014 aux environs de 11h 53mn..
Le bilan de cet attentat, coté burkinabé, est de 02 morts (des sous-officiers) et 07 blessés dont 03 graves, tous évacués par hélicoptère sur Tombouctou.
En attendant de plus amples informations sur les (...)

Pourparlers de paix au Mali : le Burkina Faso encourage les parties à persévérer dans la voie du dialogue

 dimanche 27 juillet 2014

Une délégation du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, conduite par Thomas Palé, Ministre Délégué chargé de la Coopération régionale, représentant SEM Yipènè Djibrill BASSOLE, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères et de la coopération régionale s’est rendu à Alger, en République Algérienne Démocratique et Populaire, du 07 au 24 juillet 2014, sur invitation du Ministre des Affaires étrangères, SEM Ramtane LAMAMRA, en vue de lancer le processus de pourparlers de paix au Mali (...)

Difficile dialogue inter-malien à Alger dans un contexte de résurgence terroriste nord-africaine.

 dimanche 20 juillet 2014

L’hôtel El Aurassi, au cœur de la capitale algérienne mais sur les hauteurs d’Alger avec une vue exceptionnelle sur la Méditerranée, est une énorme bâtisse caractéristique des années Houari Boumediène. Pas très éloigné de l’aéroport, avenue du Docteur Frantz-Fanon, figure emblématique « internationale » de la lutte pour l’indépendance algérienne, cet établissement a su, à coups d’investissements massifs, rester l’hôtel de luxe « bureaucratique » qui était sa vocation initiale (il a été inauguré en 1975) quand (...)

IBK sera-t-il favorable à un « accord » à Alger en 2014 après avoir subi celui de 1992 et avoir été hostile à celui de 2006 ? (2/2)

 jeudi 17 juillet 2014

Ibrahim Boubacar Keïta était premier ministre du Mali au lendemain de la signature du Pacte national le 11 avril 1992. C’est lui qui va avoir en charge sa mise en œuvre. Rappelons que le Pacte définissait « un nouveau découpage administratif du Nord du Mali, fondé sur des Assemblées locales, régionales et inter-régionales ». Il prévoyait notamment « l’intégration des anciens combattants des MFUA dans les différents corps de l’armée et de la sécurité ainsi que celle des cadres de la fonction publique, la (...)

IBK sera-t-il favorable à un « accord » à Alger en 2014 après avoir subi celui de 1992 et avoir été hostile à celui de 2006 ? (1/2)

 dimanche 13 juillet 2014

Modibo Keïta était à Alger ce week-end (5-6 juillet 2014). Il y a quelques mois (23 avril 2014), Ibrahim Boubacar Keïta l’a nommé comme son haut représentant pour le dialogue inclusif inter-malien. Cette désignation (annoncée dès le mercredi 16 avril 2014) visait à court-circuiter la médiation burkinabè. Keïta, lui, évoquera la nécessité de « concessions », « une ouverture d’esprit ».
Il dira encore : « Il ne s’agit pas d’affronter des adversaires mais plutôt de s’entretenir avec des compatriotes qui ont tout à (...)

IBK va s’habituer à casser son jeûne du Ramadan en buvant le calice jusqu’à la lie (5/5)

 vendredi 11 juillet 2014

Blaise Compaoré, médiateur pour la Cédéao ; Djibrill Y. Bassolé, son ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, en charge pour le compte de l’OCI du « Plan d’action pour une sortie de crise au Mali et l’instauration d’un climat de paix, de sécurité et de stabilité, facteur de développement durable au Sahel » (cf. LDD Mali 0146/Vendredi 4 juillet 2014). Ibrahim Boubacar Keïta voulait en finir avec Ouagadougou et s’en sortir seul et le voilà en train de se trimballer à Ségou, lui, le (...)

CEDEAO : Blaise Compaoré fait le point de sa médiation au Mali

 vendredi 11 juillet 2014

La 45ème session ordinaire de la conférence au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO a débuté, ce 10 juillet 2014 à Accra, au Ghana, en présence du Président du Faso, Blaise Compaoré.
Outre les dirigeants des 15 États membres, le sommet a connu la participation des représentants des Présidents du Cameroun, du Tchad, de l’Algérie et de la Mauritanie. Les participants au sommet de la CEDEAO examinent les questions liées à l’épidémie de la fièvre Ebola qui menace certains (...)

IBK va s’habituer à casser le jeûne du Ramadan en buvant le calice jusqu’à la lie (4/5)

 jeudi 10 juillet 2014

Blaise Compaoré, médiateur de la Cédéao dans « la crise malienne », était le lundi 30 juin 2014 à Bamako. Dans la foulée de la tenue, à Malabo, de la conférence de l’Union africaine et alors que son ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Djibrill Y. Bassolé, venait de participer, à Djeddah, au sommet de l’Organisation de la conférence islamique (OCI).
Deux des institutions internationales parties prenantes de l’accord de Ouagadougou (avec les Nations unies et l’Union européenne). (...)

Relance du dialogue inter-malien : Le ministre algérien des Affaires étrangères en parle avec le Président du Faso

 mercredi 9 juillet 2014

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra a été reçu en audience en fin de matinée, ce mercredi, 9 juillet 2014 à Ouagadougou par le Président du Faso, Blaise Compaoré. Au menu de leur échange, les questions relatives à une sortie de crise au Mali.
« Le Président Abdelaziz Boutéflika m’a chargé de transmettre à son frère, le Président Blaise Compaoré, ses sentiments cordiaux, de considération, d’amitié et de respect. Il m’a chargé également de développer devant le Président Blaise Compaoré, (...)

IBK va s’habituer à casser le jeûne du Ramadan en buvant le calice jusqu’à la lie (3/5)

 mercredi 9 juillet 2014

Le XXIIIè sommet de l’Union africaine s’est achevé le vendredi 27 juin 2014, à Malabo. Le lundi 30 juin 2014, Blaise Compaoré, président du Faso, médiateur désigné par la Cédéao dans « la crise malienne » (et confirmé dans sa fonction lors du sommet du 30 mai 2014 à Accra), arrivait à Bamako avec une flopée de collaborateurs qui n’étaient pas venus pour faire de la figuration.
De parfaits connaisseurs de la question malienne, qui ont vécu jour après jour (pour ne pas dire heure par heure) les événements qui, (...)

IBK va s’habituer à casser le jeûne du Ramadan en buvant le calice jusqu’à la lie (2/5)

 mardi 8 juillet 2014

L’accord de Ouagadougou avait été signé le mardi 18 juin 2013 après un formidable forcing de l’équipe de Blaise Compaoré. Et beaucoup de ceux qui, désormais, roulent des mécanique du côté de Bamako comme de New York ou d’ailleurs – et pas seulement des Maliens – n’étaient pas encore investis dans la résolution de « la crise malienne ». Et ceux qui auraient dû s’y investir ne croyaient pas beaucoup dans la réussite de Ouaga. 18 juin 2013-28 juillet 2013. Il n’aura pas fallu longtemps pour qu’impossible ne soit (...)

IBK va s’habituer à casser le jeûne du Ramadan en buvant le calice jusqu’à la lie (1/5)

 lundi 7 juillet 2014

Rien de tel qu’une déroute politico-militaire, sous les regards de la « communauté internationale » et tout particulièrement de la Minusma des Nations unies, de « Serval », et finalement de tous les acteurs, proches ou lointains, de la « crise malienne », pour ramener sur terre un président de la République tout à la fois suffisant et insuffisant et une équipe gouvernementale coupée des réalités. Retour un peu rude ; violent même ; plus encore : humiliant.
Dès après l’offensive militaire ratée et la (...)

La classe politique et la société civile maliennes rendent hommage au Président du Faso

 mercredi 2 juillet 2014

Dans le cadre de la visite d’amitié et de travail qu’il effectue au Mali, du 30 juin au 1er juillet 2014 sur invitation du Président Ibrahim Boubacar KEÏTA, le Président du Faso, Monsieur Blaise COMPAORE a eu droit à un véritable ballet de visites de courtoisie peu après son arrivée le 30 juin 2014.
C’est ainsi qu’il a reçu, tour à tour, le Premier ministre du Mali, Monsieur Moussa MARA, le Médiateur de la République du Mali, Monsieur Baba Hakib HAIDARA, le Haut Représentant du Président de la République (...)

Blaise Compaoré effectue une visite d’amitié et de travail au Mali

 dimanche 29 juin 2014

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, se rend au Mali les 30 juin et 1er juillet 2014 pour une visite d’amitié et de travail.
Blaise COMPAORE et son homologue Ibrahim Boubacar KEÏTA du Mali passeront en revue des questions bilatérales et des sujets liés à l’actualité internationale. Par ailleurs, pendant son séjour malien, le Président COMPAORE aura de grands entretiens avec les présidents des Institutions de la République, les leaders religieux, les groupes parlementaires de (...)

Crise malienne : Les Nations-Unies sollicitent l’appui de Blaise Compaoré pour la relance du dialogue

 samedi 7 juin 2014

Le Président du Faso a reçu ce jeudi 5 juin 2014 en fin de soirée, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Mali et chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), « Bert » Koenders.
Selon le diplomate néerlandais, dans les dix prochains jours, il se tiendra une réunion du conseil de sécurité sur la situation au Nord Mali. C’est pourquoi, il est venu échanger avec Blaise COMPAORE, médiateur de la CEDEAO pour le Mali sur la (...)

Soumeylou Boubèye Maïga, l’incontournable du gouvernement malien (3/3)

 mercredi 28 mai 2014

Soumeylou Boubèye Maïga a été ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale à compter du 7 avril 2011 et jusqu’à la chute d’Amadou Toumani Touré. Il s’est activé à promouvoir la « coordination régionale » de la lutte contre le terrorisme dans l’Espace Sahélo-Saharien (cf. LDD Mali 0134/Mercredi 30 avril-Jeudi 1er mai 2014). Chérif Ouazani, dans Jeune Afrique (2 octobre 2011), va évoquer « l’effet Boubèye ». Son arrivée à Koulouba, au ministère des Affaires étrangères situé sur la même (...)

Soumeylou Boubèye Maïga, l’incontournable du gouvernement malien (2/3)

 mardi 27 mai 2014

N’étant plus que président de l’Observatoire sahélo-saharien de géopolitique et de stratégie, Soumeylou Boubèye Maïga, patron pendant huit ans (1993-2000) de la Sécurité d’Etat, et ancien ministre des Forces armées (2000-2002), va alerter, dès 2008, sur « le caractère transnational des menaces induites [par sa configuration], qui place le Sahel-Sahara comme partie intégrante d’un champ de confrontation plus global », désignant « la coopération régionale et internationale comme le cadre le plus adéquat pour (...)

Soumeylou Boubèye Maïga, l’incontournable du gouvernement malien (1/3)

 lundi 26 mai 2014

Il est au sein des différents gouvernements d’Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), le ministre « dinosaure ». L’homme qui a vécu toutes les expériences politiques du Mali. Depuis l’accession au pouvoir d’IBK, il est le numéro deux du gouvernement en charge de la Défense et des Anciens combattants. Un job qu’il a exercé sous Alpha Oumar Konaré. Dans un contexte plus serein.
Aujourd’hui, il est le patron d’une armée qui a été mise en déroute, humiliée, divisée, auteur d’un coup d’Etat foireux et de mutineries à (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | 180

  Météo
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« QUARTE » DU 21 Août 2014

14 -17 - 3 - 6 NP :00

ORD :3 950 500 F
DES :83 500F

C G : 79 500F
C P A : 17 500F
C P B : 21 500F
C P C : 3 500F

REPORT ORDRE 22/08/2014
23 379 486 F

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter



LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés